Passage de la frontière entre le Pérou et le Bolivie

Voyage de noces en Amérique LatineUn récit/album du carnet de voyage :
Voyage de noces en Amérique Latine
Récit/album précédent :
Lac Titicaca
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail

Aujourd'hui nous quittons le Pérou pour aller en Bolivie. Nous passons la frontière à Desaguadero à environ 60km de Puno. La route longe le lac et nous avons une belle vue pendant le trajet. Arrivés dans la ville, nous retrouvons notre guide bolivien. Il nous indique où aller pour passer les la douane correctement, et heureusement car hormis la barrière (ouverte) sur le pont, on ne dirait pas qu'il y a une frontière dans cette ville! Le passage ne pose aucun problème, les douaniers ne sont pas très regardant ni d'un côté ni de l'autre. Nous poursuivons notre route dans une autre voiture, avec un autre chauffeur et un guide. Notre guide parle bien français, il nous dit d'ailleurs qu'il a passé 2 ans en Europe dont plusieurs mois à Paris. Notre première arrêt sera pour le site archéologique de Tiwanaku. Le site est grand et en pleine exploration par les archéologues. Il est établi que ce site a été construit entre le 8ème et le 12ème siècle après JC. Il est aussi probable qu'une grande partie des connaissances des civilisations suivantes (incas par exemple) proviennent des habitants de Tiwanaku dont l'empire s'étendait jusqu'au Pérou.

Nous commençons par la visite du musée où se trouvent moultes céramiques, poteries quotidiennes et vases d'offrandes, des crânes normaux, trépanés, allongés (nobles), des momies et des sculptures. Nous rendons ensuite visite au monolithe "Bennett" qui est une représentation de la Pachamama (la Terre). Le monolithe fait à peu près 8m de hauteur et comporte beaucoup de gravures encore très visibles malgré l'érosion.

A l'extérieur, il y a plusieurs site : le Kalasasaya, la porte du soleil, le temple semi-souterrain, l'Akapana ou la pyramide et la place populaire.

Le Kalasasaya était un temple mais qui avait probablement aussi des fonctions administratives est constitué de grandes pierres très bien alignées entre elles. A une extrémité se trouve la porte du soleil, très impressionnante avec ses motifs et au centre le monolithe "Ponce" qui, lui, représente un personnage important de Tiwanaku.

Le temple semi-souterrain est remarquable de part toutes les têtes sculptées enchâssées dans les murs. Chaque tête est différente l'une de l'autre, on peut y voir, entre autre l'africaine, la mongole... Ces visages évoquant différentes civilisations d'autres parties du monde sont très surprenants au vu de l'époque à laquelle ils ont été réalisés.

L'akapana était une pyramide en boue séchée et en pierres, à 7 étages. Elle est aujourd'hui en partie restaurée (elle était devenue colline).

La place populaire reste encore a explorer. On en voit les contours, la porte mais le centre n'a pas encore fait l'objet de fouilles.

Le site archéologique en lui-même est très surprenant, très riche, d'un point de vue historique mais tellement pauvre de part les moyens mis en oeuvre pour le comprendre et le protéger. Beaucoup de monuments, notamment la porte du soleil, sont fortement érodés et restent cependant exposés aux rudesses du climat. Seul le monolithe Bennett est en fait protégé dans son musée.

Nous quittons le site archéologique pour gagner La Paz via El Alto. En chemin, nous nous arrêtons à un point de vue sur les Andes et l'Alti Plano. La vue est époustouflante! Le guide nous indique les différents volcans et sommets les plus élevés qui sont bien visibles avec leurs calottes de neige.

La route se poursuit et nous entrons dans El Alto, là où se trouve l'aéroport de la ville. Ici, pas une seule maison n'est terminée, il reste toujours un étage à finir au minimum. C'est le résultat de la politique des impôts fonciers : seules les constructions finies sont prises en compte.
Plus loin, nous arrivons au bord du canyon dans lequel s'étale la ville de La Paz. La vue est surréaliste : des millions de maisons accrochées aux parois du canyon à se demander comment elles font pour y tenir.
Les maisons sont pour la plupart rouge, et mettent en avant d'autres qui sont de couleurs vives : bleues, jaunes, vertes. Nous nous arrêtons, un peu cavalièrement, au bord de l'autoroute tortueuse qui relie La Paz à El Alto pour admirer la vue. Il est à noter qu'en Bolivie comme au Pérou, les habitudes des automobilistes n'ont rien à voir avec les nôtres. Il faut rester très vigilants lorsque l'on est piéton.
Nous continuons notre descente jusqu'à l'hôtel. En chemin, nous croisons des gens qui vont à une fête et qui sont en habits traditionnels. Nous passons également devant la statue du Che.

Le guide nous dépose à l’hôtel. celui-ci est agréable et possède une petite cour intérieure fermée qui propose plusieurs boutiques et restaurants.

PoupouneAuteur : Postée le 31 octobre 2010 par Poupoune
Vu 92 fois - 1 recommandation
Voyage de noces en Amérique LatineUn récit/album du carnet de voyage :
Voyage de noces en Amérique Latine
Récit/album précédent :
Lac Titicaca
Commentaires
Votre commentaire pour ce récit/album(*) [?]

Enregistrer

(*) Ces champs doivent obligatoirement être renseignés.

Chercher dans Visoterra
107 visiteurs connectés
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture
Fermer [x]Recommandations