Voyage au Myanmar à l'automne 2004

Carnet de voyage au Myanmar

Yangon

Le Myanmar, plus connu sous son ancien nom de Birmanie, a une superficie d’un peu plus de 670000 km2. Il s’étend sur 2000 km dans sa partie la plus longue et sur 1000km sur sa plus grande largeur. Il faut savoir que, pour chaque visite d’un site, même un peu délabré, il vous faudra marcher pieds nus, et qu’il faut -bien sûr- avoir une tenue décente: nous avons souvent adopté le longyi, longue jupe traditionnelle confortable pour visiter les sites. Le plus facile, pour se rendre au Myanmar, est de passer par Bangkok. C’est donc ce que nous avons fait et à 19h30, le 30 octobre, nous arrivions à Yangon.

Durée : 1 jours ( du 29/10/2004 au 30/10/2004)
Zone : Myanmar (+ de carnets de voyage) (Carnet sélectionné)[?]
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail
junguilin
Carnet de voyage créé par junguilin
Le 09 February 2007

Vu 1551 fois
1

Visite de Yangon

Nous visitons donc la capitale, sans notre guide, dont nous ne ferons la connaissance que le soir.
Il est un peu plus de 5h du matin et nous partons d’abord visiter la pagode SHWEDAGON, au lever du soleil. C’est un des plus importants lieux du bouddhisme et nous voulons y arriver avant les touristes pour profiter du lieu en toute sérénité. Effectivement, nous ne rencontrons que des pèlerins, déjà nombreux. L’après-midi, nous suivons de jeunes Birmanes qui ne demandent qu’à nous. Elles nous emmènent du côté de la rivière où nous espérions pouvoir prendre un bateau. Malheureusement, les bateaux ne sont pas accessibles aux étrangers. Alors, nous louons 3 "rickshaws" pour parcourir la ville. Ce sont des vélos qui peuvent transporter 2 personnes assises dos à dos, et une sur le porte-bagages! Nous visitons, entre autres choses, une nouvelle pagode, dont j’avoue avoir oublié le nom, et faisons un tour au grand marché "bogyoke aung san", où nous achetons nos premiers longyi.

Yangon
Yangon
Yangon
Yangon
Voir le récit avec photos et commentaires

En route pour Bago!

Nous quittons Yangon avec Khunn Cho et Ko Yé que je vous ai présentés...
Le premier arrêt est au cimetière militaire où l’on voit pas mal de noms anglais., puis nous visitons une poterie, très intéressante. Tout y est manuel, le battage de la terre, le tour, la gravure. Et le résultat est vraiment réussi. Mais nous ne craquons pas...
Nous voici maintenant à Bago, ou Pegu, à environ 80kms de Yangon. Nous commençons notre visite par la pagode Shwethalyaung qui abrite un bouddha couché assez extraordinaire. Ensuite, visite de la pagode de Shwemawdaw qui domine la ville de ses 114m... Elle n’atteignit sa hauteur actuelle qu’au milieu du 20ème siècle. Elle abriterait, elle aussi, deux cheveux de Bouddha. Nous passons ensuite au monastère Kha Khat Wain, le plus grand du Myanmar, avec 1070 moines. Et nous terminons par la visite du palais impérial qui daterait de l’époque Môn mais a été mis à jour récemment et sa reconstruction est récente. Les piliers sont en teck peint à la peinture dorée.

Bago, pagode de Shwéthalyaung
Bago, pagode de Shwéthalyaung
Sur les routes du Myanmar....
Bago
Voir le récit avec photos et commentaires

Les éléphants au travail!

Après une nuit à Taungoo, petite ville entourée de chaînes de montagnes, nous empruntons une jeep dès 5 heures pour aller voir travailler les éléphants. Il faut compter 4 à 5 heures de route en tenant compte de l’état des routes car nous sortons de la saison des pluies... Le travail des animaux est impressionnant! Ils tirent des troncs pesant 1 tonne en moyenne! Et ils ont l’air de trouver ça dur, eux aussi! Il faut savoir que le Myanmar compte à peu près 6000 éléphants en liberté mais à peu près autant en captivité, utilisés pour le travail. Ils remplacent les machines qui détruiraient complètement la forêt, alors le choix est sûrement le bon. Le teck est une de leurs ressources naturelles essentielles! Les éléphants ne travaillent QUE de 6 h à 10 h du matin (!) à cause de la chaleur insupportable, même pour eux! Ensuite, ils font gentiment faire une promenade à ceux qui sont venus compatir! Heureusement, nous sommes moins lourds que le teck!

Taungoo, le travail des éléphants
Taungoo, le travail des éléphants
Taungoo, à la fin de la saison des pluies
Camp des éléphants de Taungoo
Voir le récit avec photos et commentaires

Paysages birmans

Nous faisons d’abord une halte dans un village où se trouve un grand marché aux bestiaux. Ce marché relève un peu du concours de beauté! La route se poursuit jusqu’à Kalaw, où nous devons passer la nuit. Il y a plus d’étrangers, ici et c’est la première fois que nous voyons moins de tenues traditionnelles. En fait, Kalaw est une ville d’où partent de nombreux treks. Elle est calme, malgré tout... Enfin, c’était notre impression avant l’heure des prières qui sont diffusées dans toute la ville, soir et ... matin!
Réveillés par les prières matinales, nous montons jusqu’à un monastère d’où nous avons une vue splendide sur la ville. Si vous y allez, ne manquez pas de vous faire expliquer les fresques qui se trouvent à l’intérieur. Elles sont récentes mais ne manquent pas d’intérêt par leur contenu. Vous apprendrez ainsi plein de choses sur la vie de Bouddha et sur ce qu’il faut faire, ou ne pas faire, pour être un bon bouddhiste.
Nous prenons alors la route des grottes de Pindaya. Le paysage change: l’agriculture, très variée, forme des palettes de couleurs magnifiques! Colza, choux, oignons, pommes de terre, sur une terre ocre, c’est superbe! Et nous voici aux grottes de Pindaya, situées à 1100 mètres d’altitude, à côté du lac. Les grottes elles-mêmes sont étonnantes! On y monte par un ascenseur, sauf si on préfère grimper 200 marches... Elles contiennent 9000 statues de Bouddha en matériaux variés: albâtre, teck, brique, laque, marbre et, même, ciment. Il est possible d’acheter des feuilles d’or pour leur refaire une beauté!
Nous nous arrêtons encore dans une fabrique d’ombrelles. puis il nous faut assez rapidement prendre la route qui mène au lac Inle. Le chauffeur nous laisse à Nyaugshwe où nous prenons un petit bateau à moteur vers 16h30. Il nous faut 1 heure pour rejoindre notre hôtel, au milieu du lac. Cela nous laisse du temps pour admirer le paysage somptueux avec le coucher de soleil! Nous logeons dans un hôtel sur pilotis très agréable! Que ce soit au coucher ou au lever du soleil! Le lac mesure 22 km de long sur 10 km de large et 1 m de profondeur. Nous avons décidé d’y passer 2 jours: alors, retrouvez-nous demain!

Kalaw
Kalaw
Sur les routes du Myanmar...
Les grottes de Pindaya
Voir le récit avec photos et commentaires

Autour du lac Inle

Nous partons tôt ce matin car nous voulons aller au marché flottant. Si vous faites comme nous un jour, ne criez pas à l’accident si vous rentrez en collision avec d’autres bateaux! C’est, en réalité, un abordage des vendeurs! Nous sommes bientôt entourés de bateaux qui se poussent les uns les autres, très gentiment d’ailleurs. Chacun essaie de vendre, c’est tout. Et ils vendent tous de "vraies-fausses antiquités" qui viennent d’être fabriquées dans un village des alentours! C’est plutôt amusant!
Nous voici à Indein, d’où nous partons faire une marche de 2h30 environ jusqu’au village de Kyatou où vivent des familles de l’ethnie Pa’o. Nous montons avec les Pa’o qui reviennent du marché. Ils ont l’air d’avoir moins chaud que nous malgré leurs turbans colorés faits d’une serviette de bain! Avec leur sens de l’hospitalité, ils nous offrent de délicieuses galettes de riz avec du pâté de soja et du thé. En descendant, nous visitons une ancienne pagode: elle date du 2ème siècle mais renferme des statues du 12ème siècle. Le tout aurait bien besoin de rénovation ou d’entretien...
Nous terminons par une visite très rapide de la pagode de Phaung-Daw U. Elle date des années 60 mais abrite, sur le grand autel, 5 vieilles statues de Bouddha. Elles sont tellement recouvertes de feuilles d’or qu’elles ne sont plus que de gros blocs! Elles sont pourtant importantes car 4 d’entre elles sont transportées en procession sur le lac pendant tout le mois d’octobre sur la grande pagode royale en forme d’oie sacrée! Ce "bateau- pagode" nécessite 20 rameurs. La 5ème statue ne quitte pas la pagode.

Sur les routes du Myanmar...
Ethnie Pa'o du Lac Inle
Lac Inle, embarcadère
Lac Inle, coucher de soleil
Voir le récit avec photos et commentaires

Villages flottants

Nous partons visiter les villages du lac. Nous passons d’abord au village de Nampan, qui compte 50 habitations pour 1000 habitants. c’est un village de pêcheurs avec des maisons en bambou sur pilotis bien sûr. Chaque maison a son bateau, garé sous la maison et certaines ont un petit abri pour le cochon de la famille. Ensuite, nous passons au village des artisans, Inpawkhon, qui semble plus riche.. les maisons sont grosses et souvent en dur.
Nous nous arrêtons d’abord dans une fabrique de soie. Nous faisons une découverte: la fibre de lotus est travaillée et tissée. Seule, en gros fil, elle servira plutôt pour faire de grosses étoffes, pour les couvertures par exemple. Mais elle peut être aussi mélangée à la soie pour des écharpes. La soie elle-même vient de cocons élevés à Mandalay. Nous passons ensuite chez le forgeron , qui travaille encore comme nous ne le faisons plus chez nous. Puis une fabrique de cigares. Dans une feuille de thanatphat, mêlez thé hâché, miel, sel, tamarin, le tout humidifié de jus de banane. Mettez une feuille de maïs pour le filtre et collez le tout au riz gluant et vous aurez un délicieux cigare!
Nous terminons par Keila, où se trouvent les jardins flottants. Les jardins sont composés de parcelles, découpées à la scie, de 10m de long, sur 1m de large et 1m d’épaisseur de terre. Les algues ramassées dans le lac servent d’engrais. On y trouve des tomates (pour tout le Myanmar), des concombres, des pommes de terre, des haricots.... Vers les habitations, des plantations de fleurs.
Nous allons enfin au monastère de Ngaphechaung, dans le village du même nom. C’est le monastère des “chats sauteurs”. Incontournable, peut-être... mais si vous allez là-bas, vous pouvez vous en dispenser, ça ne présente aucun intérêt! Nous reprenons le bateau pour retourner à Nyaugshwe, où nous devons passer la nuit. Nous essuyons une “mini-tempête” sur le lac!!! En tout cas, entre le vent et la pluie (première du voyage!), nous arrivons trempés! Nous passons notre dernière nuit chez “les 4 soeurs”, qui ne sont d’ailleurs plus qu’une.

Lac Inle
Lac Inle
Lac Inle
Lac Inle
Voir le récit avec photos et commentaires

Voyage pour Mandalay

Nous empruntons une jolie route de montagne. Le paysage est varié avec de très nombreuses espèces d’arbres, de grosses maisons en dur, propres, avec des fleurs... la région paraît riche. Ruches, troupeaux de vaches, de chèvres. Les grosses maisons appartiennent, semble-t-il, à des coopératives d’état. La chaîne du Shan se dresse sur notre droite.
Quand nous arrivons dans la division de Mandalay, au bord de la rivière Zaw Gyi, le paysage redevient plus tropical avec bananiers, riz, palmiers... Nous arrivons enfin dans la ville de Mandalay. Il est près de 16h. Nous visitons une fabrique de feuilles d’or (celles qui servent pour les statues!) Les conditions de travail y sont dures, dans une chaleur torride... Et nous passons la soirée au marché de nuit, où nous dînons d’une crêpe garnie

Sur les routes du Myanmar
Visage birman
Mandalay, marché de nuit
Mandalay, marché de nuit
Voir le récit avec photos et commentaires

Visite de Mandalay

Nous partons à 7h, en bateau, pour Mingun . (Khunn Cho prononce Mingon) Nous sommes sur la rivière Irradawy. Après 1/2h, nous prenons des charrettes tirées par des boeufs. On peut trouver plus confortable mais cela nous a évité un bon moment de marche à pied... Nous montons tout d’abord au sommet de la pagode inachevée du roi Bodowpaya : elle aurait du être la plus grande du monde! la base de la pagode culmine encore à 50m. Une grosse lézarde, au milieu, rappelle un tremblement de terre... A l’intérieur, encore une dent de Bouddha, grâce à laquelle nous sommes, une fois de plus, obligés de nous déchausser pour escalader les pierres ... En haut, nous avons effectivement une très belle vue! Puis la pagode Hsinbyume, édifiée en 1816 par le roi Bagyidaw à la mémoire de son épouse mais... elle ne m’a pas laissé un souvenir impérissable!
Alors, retournons à Mandalay et reprenons la route jusqu’à Sagaing. Nous visitons la pagode Kaung Hmu Daw, en forme de sein et la seule dans son genre. Construite en 1636 par le roi Thalun, elle est haute de 46m pour une circonférence de 274m. Elle contient elle aussi une dent de Bouddah! Maintenant, direction Amarapura car nous voulons voir un très beau pont en teck, à U Bein Ce pont franchit le lac Taungthaman, et mesure 3900 pieds.
Puis, passage par le monastère Mahagandhayan, le plus rigoureux du Myanmar. On y observe les 10 commandements suivants:
* Avoir un grand coeur
* Suivre le code de discipline monastique
* Etre en bonne santé
* Etre propre
* Savoir s’habiller
* Etre intelligent dans son comportement
* Obéir aux règles
* Etre assidu au travail
* Marcher sereinement
* Parler de manière sensée
Bon programme, non?
Ensuite nous rentrons par le quartier des bronziers. Visite intéressante si vous ne connaissez pas la méthode de la "cire perdue". Il y a encore beaucoup de choses à voir à Mandalay... mais nous déclarons forfait!

Près de Mandalay
Voir le récit avec photos et commentaires

Les escaliers du mont Popa

Nous allons, avant de partir, jeter un coup d’oeil au palais royal. Le Mont Popa se trouve à une cinquantaine de kilomètres de Bagan. Il s’élève à 1518m d’altitude. Ici, on vient pour honorer les esprits, les "nats". On y accède par un escalier de 717 marches mais le plus dur est d’échapper aux singes, un peu agressifs, dans la première partie de la montée... Nous ferons un arrêt dans une palmeraie où nous verrons la fabrication de l’huile de palme , d’alcool de palme et de bonbons.
Et nous voici enfin à Bagan! Nous ne sommes pas au bout de notre émerveillement...

Voir le récit avec photos et commentaires

Visite de Bagan

Nous passons notre fin de voyage à Bagan! C’est un site magnifique et aucune parole ne peut être à la hauteur! Je vous donne juste quelques renseignements principaux.
Bagan est divisé en plusieurs secteurs : le vieux Bagan, où vous trouverez des sites superbes, le nouveau Bagan, sans âme, et plusieurs petits villages plutôt typiques où vous trouverez bon nombre d’hôtels et de restaurants.
Pour nous, ça a été le côté plutôt négatif: il y a beaucoup de touristes dans ce coin et les restaurants sont en majorité des restaurants touristiques. Essayez de trouver un vrai birman, il y en a... et vous aurez un "buffet birman" extraordinaire, avec une sorte de menu dégustation, jusqu’à "plus faim"!...
Et sachez aussi que si vous voulez faire du vélo, vous n’aurez qu’un seul problème: la nuit tombe d’un coup, les routes ne sont pas éclairées et les vélos... n’ont pas de phare!!!
Le 12, nous repartons pour Yangon par "Mandalay airlines", avec Khunn Cho qui ne pourra nous quitter sans un repas du soir dans le quartier chinois...
Merci Khunn Cho, pour ta présence et ta gentillesse, merci Ko Yé pour votre serviabilité et Bravo à Anandatravel pour l’organisation.

Bagan
Bagan
Bagan
Voir le récit avec photos et commentaires

Découvrez aussi tous les autres carnets de voyage au Myanmar proposés par les Visoterriens.

1
Carte du voyage
Chercher dans Visoterra