HANOI... capitale trépidente de couleurs multiples

Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail

S É J O U R au V I E T N A M
du 18 au 21 janvier 2010

JOURNAL de BORD

18 janvier
Arrivés de Bali à Bangkok hier soir, nous avons dormi à l'Hôtel REMBRANDT, notre pied-à-terre régulier pour nos diverses correspondances aériennes entre nos diverses destinations.
La nuit fut courte puisque notre départ pour HANOI, au Vietnam, était à 06:00hres ce matin. Pour être à temps, lever à 03:00hres, saut dans le taxi préalablement réservé. La course est rapide, c'est la nuit et dimanche en plus!
Nous nous envolons à l'heure prévue. Le temps est au bord.
À bord, j'observe les chaînes de montagnes du Laos et Cambodge que nous survolons maintenant. C'est impressionnant, surtout avec ces bandes de nuages éparses, enfermées dans les creux des sommets s'alignant en rangées. Une autre facette de Dame Terre, dont on ne soupçonne que si peu la beauté et les attraits... Ah! Si l'on pouvait l'entrevoir de temps à autre pour en déceler ses jolis traits... comme ceux d'une femme sous le voile.. et la burka.
Enfin, nous arrivons à HANOI. Aéroport important. Une ancienne capitale communiste...qui l'est restée encore, malgré ses airs de modernité. Nous allions l'apprendre dans les instants qui allaient suivre...
En effet, le poste de l'immigration montre un visage austère. Ses officiers sourient peu, je devrais dire, pas du tout. Ils me paraissent même soupçonneux. On nous détourne vers un autre bureau, Louise et moi. Que se passe-t-il? De quoi nous suspecte-t-on? Nous pressentons de mauvais moments, mais quoi..? On nous renvoie à la fin de la file d'une dizaine de personnes. Car, on a retenu nos passeports derrière le kiosque.
Puis, tout à coup, un policier brandit mon passeport per-dessus les têtes raides. Je l'aperçois! Ouf! Rien d'anormal semble-t-il. Je me présente. On me demande 25$ PAR passeport. Je n'ai ni cash, ni monnaie locale. Et, il n'y a pas de comptoir de change de ce côté-ci, à la section internationale des arrivées. J'essaie de m'expliquer, mais en vain, puisque le même officier me dit de retraiter vers l'arrière. D'autres voyageurs se présentent et paient en cash...les chanceux! Plusieurs, avec la monnaie thailandaise que j'avais pris soin de dépenser, croyant que la devise n'était pas exportable... Ah! Non! Mais, il m'en restait bien quelques billets ainsi qu'un solde d'euros datant de notre dernier voyage en France.
Nous attendons. Tout le monde est maintenant passé. Je m'avance prudemment pour ne point déranger le « fameux » officier. Je lui fais comprendre que je peux payer avec ma carte de crédit. Pas question, me fait-il comprendre. Deux autres couples sont dans la même situation. Il va voir un de ses pairs qui, après discussion, me conduit hors borne pour accéder aux guichets de retraits automatiques. On prend bien soin de garder « en otage ».

19 janvier

20 janvier
Embarquement à bord d'une jonque.
Une journée (nuitée) sur une jonque dans la Baie d'Halon,

21 janvier
Navigation à travers la Baie d'Halon.
Visite des grottes de l'Îlôt de SUNG SOT et sa Grotte Surprise
Départ en avion pour HUE.

TivonAuteur : Postée le 25 février 2010 par Tivon
Vu 6 fois
Commentaires
Votre commentaire pour ce récit/album(*) [?]

Enregistrer

(*) Ces champs doivent obligatoirement être renseignés.

Chercher dans Visoterra
55 visiteurs connectés
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture
Fermer [x]Recommandations