En route pour le Cambodge et Phnom Penh

Vietnam et Cambodge du 6 au 26 avril 2006Un récit/album du carnet de voyage :
Vietnam et Cambodge du 6 au 26 avril 2006
La baie d'AlongRécit/album précédent :
La baie d'Along
Autour de Siem ReapRécit/album suivant :
Autour de Siem Reap
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail

Le 14 avril, nous partons à 6h30 pour l’aéroport où nous faisons nos adieux à Marc et à notre chauffeur. Partis à 8h25, nous passons par Vientiane où nous faisons juste une escale technique mais ce qui explique la longueur du voyage… Nous arrivons à11h40 à Phnom Penh où nous faisons nos visas sans problème (il suffit d’avoir une photo et 20 dollars). Les fonctionnaires sont très souriants, tout est rapide et facile !
En fait, nous sommes un peu déçus car nous ne savions pas, quand nous avons réservé notre voyage, que nous arriverions un jour de nouvel an Khmer…Pensez à ça si vous avez l’occasion d’y aller : tout est fermé ! Phnom-Penh est ville morte !
Phnom-Penh est située au confluent du Mékong, du Bassac et du Tonlé Sap. Capitale dès 1430, elle eut un parcours un peu chaotique avec destructions et reconstructions, jusqu’à l’arrivée des français en 1863. Les français ont construit de grandes avenues et la ville fut divisée en quartiers. A leur départ, les français ont laissé de bons souvenirs architecturaux, comme le Palais Royal, le musée national et le nouveau marché (qui ressemble à celui de Dakar !) Malheureusement, celui-ci était fermé mais nous avons pu apercevoir sa belle structure intérieure.
La capitale se développa rapidement dans les années de paix après l’indépendance, sous Sihanouk. Celui-ci fut renversé en 1970. Les Khmers rouges entrèrent dans la ville le 17 avril 1975 et forcèrent la population à partir dans les campagnes. Ils furent répartis dans différents villages en fonction de leur quartier de résidence. A cette période, des dizaines de milliers de personnes furent massacrées…
La ville a recommencé à se repeupler en 1979 avec l’arrivée des Vietnamiens mais il fallut bien attendre encore une dizaine d’années pour que Phnom Penh recommence à se développer. Les principaux boulevards sont orientés nord-sud et sont parallèles aux rives du Tonle Sap et du Tonle Bassac.
Voilà, faisons quand même un petit tour de ville ! Il ne faut pas rater le palais royal et la pagode d’argent et le musée national, au nord du Palais Royal. Il n’est pas fermé, malgré les festivités. Il se trouve dans un bâtiment traditionnel en terre cuite et comprend quatre salles ouvertes sur un patio.On peut y admirer de splendides statues khmères dont une statue de Vishnou du 6ème siècle et une de Shiva du 9ème siècle.
Le musée renferme aussi des statues post-angkoriennes (postérieures au 14ème siècle) provenant du temple d’Angkor Vat. Pour les amateurs, il y a aussi une belle collection de poteries et de bronzes d’époques variées.
Epuisés, nous nous arrêtons dans un « cani »au bord du fleuve pour nous désaltérer et nous avons vu la ville s’éveiller ! Les jeunes, à moto pour la plupart, fêtaient le nouvel an en se lançant des « bombes à eau » ! Le tout dans un esprit très « bon enfant » mais qui ne donnait pas vraiment envie d’aller au milieu ! Assez marrant !
Puis nous sommes rentrés à pied jusqu’à l’hôtel et je n’ai pas de souvenir de notre dernière soirée à deux…
Nous sommes maintenant le 15 et nous attendons des amis qui doivent arriver en fin de matinée de Bangkok. Pendant ce temps, nous allons visiter le musée « S21 » où nous trouvons des témoignages bouleversants de l’activité des Khmers rouges. Visite très éprouvante, à déconseiller aux âmes sensibles. C’est à cet endroit que les khmers rouges ont réalisé leurs atrocités. C’est terrible car ce lieu de tortures se trouve dans une ancienne école avec une belle cour pleine de frangipaniers.
C’est avec beaucoup d’attention et d’émotion que nous écoutons les explications d’une guide locale. Les salles de classe ont été transformées en salles de torture et en cellules minuscules, portail de la mort…Il est terrifiant de se rendre compte de la cruauté humaine gratuite… Les photos des victimes sont là, en témoignage… Vraiment, je peux dire que ça nous a « bousculés »…

junguilinAuteur : Postée le 08 février 2007 par junguilin
Vu 247 fois
Vietnam et Cambodge du 6 au 26 avril 2006Un récit/album du carnet de voyage :
Vietnam et Cambodge du 6 au 26 avril 2006
La baie d'AlongRécit/album précédent :
La baie d'Along
Autour de Siem ReapRécit/album suivant :
Autour de Siem Reap
Commentaires
Votre commentaire pour ce récit/album(*) [?]

Enregistrer

(*) Ces champs doivent obligatoirement être renseignés.

Chercher dans Visoterra
85 visiteurs connectés
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture
Fermer [x]Recommandations