Samedi 13 août : Presqu'île de Zvernec - Berat

Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail

Nous quittons les lieux au petit matin, traversons Vlore et prenons la route, toujours en direction du nord du pays. On emprunte une autoroute neuve sur quelques kilomètres, puis il faut la quitter car elle est en travaux. Les travaux sont mal indiqués, et nous faisons quelques kilomètres sur l'autoroute fermée, avant de devoir faire demi tour pour suivre la déviation. Nous empruntons alors une vieille nationale où la circulation est dense et les paysages médiocres, jusqu'à Fier. A Fier, le site d'Apolonia est indiqué (route vers l'ouest) et à quelques kilomètres de la ville. Sur place, nous sommes les seuls touristes malgré un grand parking. Il y a un très beau monastère, quant au site archéologique, il se limite aux restes du temple et du théâtre. Le reste n'a que peu d'intérêt.

Après une bière bue au bar du site, nous retournons à Fier, que nous traversons en voiture, pour reprendre la route vers le nord et le monastère d'Ardenica, près du village de Kolonje. Une vieille dame nous fait comprendre que nous devrons la payer pour qu'elle garde notre voiture au parking. Le monastère est encore habité, et un "moine" nous ouvre les portes de l'Eglise. Beau site.

Nous rebroussons chemin et retournons à Fier, ville carrefour sans intérêt touristique. Là, nous prenons la route de Berat, vers le sud-est. Route bitumée, à travers une plaine vallonnée (la montagne commence à Berat), route ancienne, avec des trous, des mauvais passages... Mais largement praticable. Il ne faut pas être pressé, mais ça passe. Nous arrivons à Berat en fin de journée. Nous décidons de nous offrir l'hôtel. Dans notre guide, nous trouvons un hôtel qui semble peu cher. Nous nous y rendons, mais les prix ont presque doublé, et nous paierons 65e la chambre de 4, notre seule nuit à l'hôtel, petit déjeuner (copieux et à volonté) compris.

Après une bonne douche, nous partons visiter la citadelle de Berat, en début de soirée. Nous suivrons à pied la route pavée blanche et glissante qui y grimpe lentement. Nous décidons de couper par un petit chemin escarpé. Un petit peu sportif, mais finalement plus rentable, surtout que les pavés de la route sont très glissants.
Nous arriverons dans la citadelle par une petite entrée dans les broussailles... Et ne paierons donc pas ! Nous nous promenons dans les vieilles rues de la magnifique citadelle entourée de remparts. Sans doute avec Butrint le plus beau site. Un village avec de belles maisons de pierres blanches, et autour, les ruines de remparts, églises, mosquées... Presqu'à l'abandon. La mosquée est creusée dans le sol, et on pourrait y pénétrer si on y entendait pas, quelques mètres plus bas, le cri des rats s'agitant au sein de la mosquée inondée et sombre. Sans doute pleine de détritus.

Nous redescendons en ville (elle-même agréable, vieux quartiers) à la tombée de la nuit. C'est samedi soir de fête, une grande route le long du fleuve est barrée à la circulation, et une foule se promène, ainsi que sur le pont éclairé. Non loin de là se déroule une grande fête, on ne sait pas trop de quoi, mais un podium est installée sur la place. Des groupes de jeunes hommes et d'autres de jeunes filles (habillés sexy) se croisent, se matent, sans jamais s'accoster. Les bars sont pleins, on aperçoit la diffusion d'un match du PSG à la télé. Nous mangerons dans un petit restaurant sinistre, avant d'aller nous coucher.

Photos du récit/album

Lancer le diaporama

leptitmoyonAuteur : Postée le 01 janvier 2012 par leptitmoyon
Vu 70 fois
Commentaires
Votre commentaire pour ce récit/album(*) [?]

Enregistrer

(*) Ces champs doivent obligatoirement être renseignés.

Chercher dans Visoterra
92 visiteurs connectés
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture
Fermer [x]Recommandations