Mardi 16 août : Voskopoje - Ionnina (Grêce)

Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail

Pour quitter Voskopoje, nous n'avons d'autre choix que de faire marche arrière jusqu'à Korce. A Korce, nous prenons la longue route qui nous mène, à travers la haute montagne, jusqu'à Girokastra. La route est très bonne, récente. A un seul endroit, elle a glissé en contre-bas et on traverse les 10 mètres écroulés sur une piste, en apercevant les restes de bitume, quelques mètres plus bas.
Nous traversons la haute montagne du sud-est de l'Albanie, à quelques kilomètres du nord de la Grêce. Nous déjeunons à Erseke, dans un "chalet de montagne" désert, au bon moment. En effet, pendant notre repas, un orage éclate avec une pluie battante. A notre départ, le beau temps est déjà revenu.

A partir de Leskovic, la route bifurque vers le nord-ouest pour contourner une immense montagne. Cette route longe un cours d'eau pure qui se glisse entre les rochers. Nous nous arrêtons et devons descendre un talus très pentu pour y accéder. Elle s'avère très fraîche, évidemment. Nous reprenons la route, et la haute montagne contournée, nous pouvons redescendre vers le sud et rejoindre la belle route qui relie Girokastra à Tepelene. De là, nous arrivons rapidement à Girokastra, en fin d'après-midi.

Girokastra, c'est le même principe que Berat, le blanc étant remplacé par le gris-ardoise. Il faut grimper une route pavée et glissante pour rejoindre une grande citadelle, cette fois inhabitée. Là est bati un fort, qui présente à mon goût un intérêt assez pauvre. Girokastra ne vaut pas Berat, et il est difficile de l'apprécier après avoir visité la deuxième. Nous flanons dans le centre du vieux village, au contrebas de la citadelle, et décidons de repartir en direction de la frontière, après avoir échangé nos derniers leks, alors que la nuit tombe.

Nous arrivons à la frontière grecque (Kakavia) en début de nuit. Le passage à la douane albanaise ne pose pas de problèmes, mais un gros embouteillage nous attend entre les deux postes. Les voitures n'avancent plus, sans trop que l'on sache pourquoi. Nous sortons de voiture, et au bout d'une heure, nous mettons à jouer de la guitare le long des fils de voiture, pour détendre tout le monde (certaines voitures qui remontaient la file jusqu'au poste frontière, et qui essayait de s'insérer juste avant le poste avaient le don d'exaspérer ceux qui attendaient). Au bout d'un moment, un douanier grec (qui a dû se faire engueuler par la douane albanaise où commençait à déborder le bouchon) remonte la file de voiture en hurlant des consignes. A ses mots, tous les passagers sortent de voiture pour traverser la frontière en piéton, afin qu'il n'y ait que le conducteur dans chaque voiture (==>passage plus rapide). Tandis qu'un ami se charge de la voiture, nous nous dirigeons vers le poste de contrôle, guitare à la main, chantant. A l'arrivée devant le fonctionnaire grec, celui-ci se précipite sur nous, tend son téléphone, puis écroulé de rire parle à son pote au bout du fil, nous retend le téléphone en faisant signe de continuer... Il nous fera passer à côté de la file de queue, et passer la frontière sans même montrer notre passeport.

Conseil au trafiquant de drogue : chantez "Foule sentimentale" de Souchon accompagné d'une guitare, et vous passez tranquilles !

Il est plus de minuit, mais des gyros sont ouverts juste après le poste frontière. Nous nous rassasions et repartons dans l'idée de trouver un coin pour faire du camping sauvage, avant Ionnina.

Nous quitterons bien la route une fois, pour une excursion nocturne en campagne à la recherche d'un coin, mais nous décidons de renoncer, et fonçons finalement vers Ionnina. Là, nous cherchons près du lac un endroit où camper. Nous tombons finalement sur un camping, dont l'accès était libre. Mais voyant les prix, nous décidons de planter une tente de deux dans le camping, tandis que nous autres allions nous garer autre part pour dormir dans la voiture, plus discret qu'une tente. Nous trouverons un parking au pied d'un immeuble à la sortie du camping.

Photos du récit/album

Lancer le diaporama

leptitmoyonAuteur : Postée le 01 janvier 2012 par leptitmoyon
Vu 124 fois
Commentaires
Votre commentaire pour ce récit/album(*) [?]

Enregistrer

(*) Ces champs doivent obligatoirement être renseignés.

Chercher dans Visoterra
57 visiteurs connectés
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture
Fermer [x]Recommandations