Un grand tour de Bretagne, de Cancale à Nantes

Carnet de voyage en Bretagne

Plouha: le port à pieux de Gwin Zégal
Saint-Pol-de-Léon: tête de mort Penmarc\'h: l\'ancien phare Plougastel-Daoulas: le Grand Calvaire

Après plusieurs décennies de vacances passées au pays breton, sur les côtes, ici et là, pourquoi ne pas envisager un grand tour de Bretagne, de Cancale à Nantes via Brest, pour classer bout à bout ces bouts de côtes et, de côtes en côtes, faire table rase pour découvrir, à pied et à vélo, une côte bretonne recomposée.

Durée : 45 jours ( du 25/08/2011 au 08/10/2011)
Zone : Bretagne (+ de carnets de voyage) (Carnet sélectionné)[?]
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail
rdut
Carnet de voyage créé par rdut
Le 24 août 2011

Vu 1501 fois
< 1 2 3 4 5 >

31-32 De Sainte-Marine à Penmarc’h du 24 au 26-09-2011

A Loctudy, c’est tout naturellement que les Demoiselles de Loctudy ont décidé de nous accompagner, d’abord à la plage de Combrit pour le bain quotidien, puis en randonnée vers l’Île-Tudy sur un GR34 tout de sable revêtu et enfin à Sainte-Marine pour partager un repas en famille fort agréable, chez Brigitte et Gilles, le long de l’Odet.

Le « Lazuli » est un zoli voilier, coque en métal peinte en bleu lapis, dont les douze mètres sont soigneusement alignés l’un derrière l’autre et qui flotte en principe grâce à une archimèdisation verticale assez poussée, se meut sur l’Odet contre vents et marées parce que l’ingénieur Diesel l’a voulu et se dirige par la Grâce de Dieu et les diligences de notre pilote, en l’occurrence Gilles. Au programme, pique-nique dans une anse de l’Odet, coin de France mystérieusement épargné de tout changement et où n’ont poussé que quelques châteaux, puis remontée de l’Odet jusqu’en vue de Quimper, en passant par les Vire-Court et le Saut de la Pucelle. Grand merci à nos hôtes !

Loctudy: les Demoiselles
Sainte-Marine: Le Lazuli
Pont-l'Abbé: le château et le musée Bigouden
Pont-l'Abbé: le pont habité
Voir le récit avec photos et commentaires

33 De Penmarc’h à Beg-Meil le 27-09-2011

Aujourd’hui, c’est grande marée, grand coefficient et grande pêche à pied en perspective. Alors zou, allons-y car la marée à Penmarc’h c’est comme le train, toujours à l’heure ! Moules et bigorneaux pour les uns et crevettes et crabe pour les autres et un joyeux repas de tout ça entre amis, avec Eliane et Kéné, avant une bonne petite promenade digestive vers les rochers de Saint-Guénolé, au travers des marais. Grand merci à nos hôtes !

Et puis il y eu Quimper... un vrai programme!

Le GR34 était tout retourné de nous voir cheminer mer à gauche mais a su rester calme jusqu’à la pointe de Mousterlin.

Quimper: rue
Quimper: faïencerie Henriot
Quimper: la cathédrale Saint-Corentin
Quimper: les vieilles maisons
Voir le récit avec photos et commentaires

34 De Beg-Meil à Tahiti le 28-09-2011

Avec les maisons en pierres debout, on frôle la préhistoire bretonne.

La plage de Tahiti, sable blanc et eau chaude et verte, pardon turquoise, est bordée de palmiers et incite au bain. Un rêve quoi ! Eh bien oui, c’en est un : reste à supprimer les palmiers, l’eau turquoise et chaude ainsi qu’une bonne partie du sable blanc et il reste quoi ? Eh bien la plage de Tahiti justement !

Heureusement qu’avant, le GR34 passait par Concarneau où nous attendait l’«Aven Belon », en plate ce coup ci, et vraiment très très bonne !

Concarneau: les Halles
Concarneau: la ville close
Concarneau: la ville close
Concarneau: la ville close
Voir le récit avec photos et commentaires

35 De Tahiti au Pouldu le 29-09-2011

C’était l’occasion de passer à Pont-Aven, qui en dehors du pont et d’un petit périmètre de chaque côté, n’a plus grand-chose à offrir, la joyeuse équipe de peintres qui en ont fait la réputation étant depuis bien longtemps remplacée par une joyeuse équipe mercantile qui cherche à faire grossir la galette. Et lors de la fameuse promenade du Bois d’Amour, le long des rives de l’Aven, là où ces peintres, Gauguin en tête, aimaient à ré-imaginer le décor, il sera peut être possible de faire abstraction des bâtiments industriels aux toits de tôles ondulées rouillées pour ne plus penser que formes et couleurs, mais il sera plus difficile de faire abstraction des déchets de toutes sortes qui jonchent le chemin, sauf à mettre le pied dedans !

Le GR34 nous a vus passer par le bourg de Kérascouët, au milieu des maisons en pierres debout et aux toits de chaume.

Le Pouldu, c’est sans l’ombre d’un doute une plage propice aux ébats aquatiques, mer un peu houleuse et soleil à profusion.

Le Pouldu: la plage
Pont-Aven:les galettes
Pont-Aven: vers le Bois d'Amour
Pont-Aven: les galettes
Voir le récit avec photos et commentaires

35 Du Pouldu à Guémené-sur-Scorff le 30-09-2011

Parce que nous aussi, nous avons voulu refaire le chemin à l’envers, qui emmenait de Ploërdut au bord de la mer, justement au Pouldu, il y a un peu plus de quarante ans. Et ce chemin à l’envers montre à l’évidence que la Bretagne de l’intérieur, celle dite profonde, n’a pas vraiment changé pendant ce temps et les souvenirs, à la petite pierre près, sont ce qu’est la réalité.

Dans la ferme de Kéronès, les jeunes de 70 ans parlent en breton à ceux de 90 et traduisent en français pour ceux de 50 qui eux parlent français à ceux de 30 qui essaient d’encourager ceux de 10 à apprendre le breton. Sont un peu compliqués parfois, les bretons !

Kernascléden: fresque de l'église Notre-Dame
Quimperlé: le confluent, Ellé et Isole
Quimperlé: les halles
Quimperlé: la maison des archers
Voir le récit avec photos et commentaires

36 De Guémené-sur-Scorff à la ria d’Etel le 01-10-2011

La ria d’Etel offre un bien joli spectacle à marée haute, et de magnifiques plages de part et d’autre de la Roche Sèche, pour une eau à 19° et un GR34 toujours d’attaque : donc marche et bain, marche et bain… Youpi !

La « Ria d’Etel », c’est aussi une huître, creuse, à déguster sans modération.

Ria d'Etel: le chemin de Cadoudal
Saint-Cado: petite maison
Saint-Cado: croix celtique
Ria d'Etel: paysage
Voir le récit avec photos et commentaires

37 De la ria d’Etel à Locmariaquer le 02-10-2011

Et voilà l’entrée du Golfe du Morbihan, un goulet d’à peine un kilomètre de large par lequel s’engouffre et s’évacue la marée, créant de forts courants, terrain de jeu privilégié pour tout ce qui flotte, où même le Taillefer 3, pourtant une vénérable institution belle-iloise, se laisse aller à foncer comme un jeune et à quelques facéties dans les remous.

Nous restons fidèles à l’immuable GR34, toujours présent et tournant autour du Golfe, en le suivant dans ses moindres coins et recoins, nous dessus et lui dessous et passant avec virtuosité du nord au sud et d’est en ouest, toujours entre deux eaux, deux terres, deux iles, deux vasières et quelques parcs à huitres. Serait-il en train de chercher à nous perdre ?

Le matin, des dizaines et des dizaines de voiles blanches, petits papillons au raz de l’eau, sont expulsées dans le plus grand désordre vers la mer, sans doute par une contraction du Golfe due au jusant, et forment le soir une file ordonnée et ininterrompue qui semble s’étirer jusqu’à Belle-Île.

Voir le récit avec photos et commentaires

38 De Locmariaquer à Port-Blanc le 03-10-2011

Qui aurait pu croire que le beau temps allait s’arrêter ? Bon, la fête se termine ce soir mais c’est sans importance, tellement il aura duré et nous en aura fait profiter !

L’île de Gavrinis abrite un cairn de 60 siècles bien plus facile à escalader qu’une pyramide, de toute beauté avec ses pierres gravées de beaucoup de motifs inexpliqués, un peu comme ceux laissés sur un bloc par un stylo bille rêveur lors d’une lecture ennuyeuse.

Île de Gavrinis: pierre sculptée
Île de Gavrinis: le cairn
Île de Gavrinis: l'entrée du cairn
Île de Gavrinis: pierre Sculptée
Voir le récit avec photos et commentaires

39 De Port-Blanc à Vannes le 04-10-2011

La ville de Vannes se suffit à elle-même : entrez et savourez, le trajet se crée tout seul. Il faut juste faire appel au GR34 pour qu’il vous promène vers Conleau, sa plage et son île.

Bien sûr, il a fallu sacrifier à la coutume et trouver quelques huîtres « Golfe du Morbihan ». Elles sont petites, peu charnues, à peine iodées, probablement les pires rencontrées jusqu’à maintenant ! Tant pis, c’est juste dommage que ce soient celles-là que nous ayons eues pour les partager avec des amis à Vannes !

Vannes: les vieux lavoirs
Vannes: la Marle et les vieux lavoirs
Vannes: maisons place Saint-Pierre
Vannes: maison de Vannes et sa Femme
Voir le récit avec photos et commentaires

40 De Vannes à Saint-Gildas-en-Rhuys le 05-10-2011

Le GR34 n’accepte plus de discuter et impose son parcours sur cette fin de tour du Golfe du Morbihan, avec deux trajets, l’un vers l’est du Golfe, au ras des marais de Séné, et l’autre au nord de la presqu’ile de Rhuys, en passant par le moulin à marée de Pen Castel. Bon, on ne va pas se fâcher maintenant, alors que d’ici demain il aura définitivement fini sa course, au niveau de la rivière de Pénerf.

En attendant, merci à lui d’avoir tracé la route jusqu’à St Gildas et de nous offrir, entre la plage de Goh-Velin et le Port-aux-Moines, une bien belle vue depuis la pointe de Grand-Mont sur la presqu’île de Quiberon, Belle-Île, Houat et Hoëdic.

Saint-Gildas-de-Rhuys: l'oratoire Saint Gildas
Saint-Gildas-de-Rhuys: l'abbatiale
Saint-Gildas-de-Rhuys: le moyen-âge en marche
Saint-Gildas-de-Rhuys: l'intérieur
Voir le récit avec photos et commentaires

Découvrez aussi tous les autres carnets de voyage en Bretagne proposés par les Visoterriens.

< 1 2 3 4 5 >
Carte du voyage
Chercher dans Visoterra