Un grand tour de Bretagne, de Cancale à Nantes

Carnet de voyage en Bretagne

Plouha: le port à pieux de Gwin Zégal
Saint-Pol-de-Léon: tête de mort Penmarc\'h: l\'ancien phare Plougastel-Daoulas: le Grand Calvaire

Après plusieurs décennies de vacances passées au pays breton, sur les côtes, ici et là, pourquoi ne pas envisager un grand tour de Bretagne, de Cancale à Nantes via Brest, pour classer bout à bout ces bouts de côtes et, de côtes en côtes, faire table rase pour découvrir, à pied et à vélo, une côte bretonne recomposée.

Durée : 45 jours ( du 25/08/2011 au 08/10/2011)
Zone : Bretagne (+ de carnets de voyage) (Carnet sélectionné)[?]
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail
rdut
Carnet de voyage créé par rdut
Le 24 août 2011

Vu 1501 fois
< 1 2 3 4 5 >

21 De l’aber Ildut aux Enclos Paroissiaux 14-09-2011

Le GR34 est maintenant dompté et se décide à filer droit vers Le Conquet le long d’une mer d’Iroise visiblement chargée de déchiqueter la côte, long balcon d’où l’on distingue l’île d’Ouessant et d’où l’on voit l’île de Molène ainsi que celles de Quéménès et de Béniguet comme si trois brasses suffisaient pour les atteindre, et tous les phares dressés dans cette mer, qu’ils soient du Stiff ou de Men Korn, de Kéréon ou de la Jument.

Le Conquet, outre sa formidable plage des Blancs Sablons, est aussi le premier port – eh !oui, encore un– casseyeur de Bretagne, c’est dire si tourteaux et araignées s’y retrouvent avec plaisir !

Allez, laissons le GR34 finir son tracé à la pointe de Saint-Mathieu où les lumières spirituelles et terrestres se regroupent sur un même site pour éclairer conjointement les pécheurs et les pêcheurs !

Le Conquet: la mer d'Iroise
Le Conquet: la presqu'île de Kermorvan et Molène
Le Conquet: le port et la maison des Seigneurs
La Pointe Saint-Mathieu
Voir le récit avec photos et commentaires

22 Des Enclos Paroissiaux à Landerneau 15-09-2011

Poliment mais fermement, le GR34 s’est voté un petit congé et entend qu’il soit respecté ; dont acte !

Alors petit détour vers cette Bretagne dévote pour voir ces curiosités que sont les arcs triomphaux, les calvaires aux multiples personnages, les portails monumentaux et autres ossuaires à Lampaul-Guimiliau, à Guimiliau ou Saint-Thégonnec. Plaisir garanti !

Landerneau, qui marque, au niveau du pont habité, la fin de l’Elorn maritime et ville dans laquelle se remarier étant veuve ne se faisait pas en toute discrétion.

Guimiliau: Enclos Paroissiaux
Lampaul-Guimiliau: enclos paroissiaux
Saint-Thegonnec: enclos paroissiaux
La Roche-Maurice: l'Ankou
Voir le récit avec photos et commentaires

23 De Landerneau à Landévennec 16-09-2011

Après Landerneau, plongée organisée dans le monde du silence avec une journée à Océanopolis et ses trois bassins thématiques, polaire, tropical et tempéré, ce dernier très centré sur la mer d’Iroise.

Les huîtres « La Rade de Brest » restent introuvables. Tant pis pour nous, le prochain rendez-vous est avec l’« Île de Sein ».

Demain, le GR34 rentre de congé !

Océanopolis
Océanopolis
Océanopolis
Océanopolis: le pavillon tropical
Voir le récit avec photos et commentaires

24 De Landévennec à Camaret le 17-09-2011

Un GR34 en grande forme pour cette journée de reprise, à peine arrivés sur la presqu’île de Crozon !

Pensez donc : la pointe des Espagnols, avec Brest en ligne de mire et les diverses fortifications de la côte ouest qui ont laissé des architectures allant de Vauban à la première moitié du XXe siècle, suivie de la pointe du Grand Grouin et de la tour Vauban, joyau d’architecture récemment classé au patrimoine mondial par l’Unesco, installé dans ce piètre écrin qu’est Camaret.

Camaret fut le port langoustier le plus important d’Europe –encore un plus–, voire du monde est-il précisé, en 1939. Ces excès de langoustes et de la nécessaire mayonnaise ont dû avoir des conséquences fâcheuses sur les décisions prises cette année-là ! En attendant, comme des trophées échoués sur le sillon, à côté de la tour Vauban, Camaret exhibe ses derniers langoustiers, inutiles puisqu’il n’y a plus de langoustes.

La pointe des Espagnols
Camaret: la tour Vauban
Camaret: la tour Vauban
Camaret
Voir le récit avec photos et commentaires

25 De Camaret à Telgruc le 18-09-2011

Et ça continue !!! Le GR34 a choisi pour nous la portion Pointe de Pen Hir – Cap de la Chèvre, et les vues embrassant le Finistère du nord au sud sont époustouflantes, les Tas de Pois et la pointe Saint-Mathieu d’un côté, la pointe du Raz et l’île de Sein de l’autre, avec d’extraordinaires lumières variant au gré des grains et des apparitions solaires, tant il vrai que la Bretagne reste fidèle à elle-même et que si vous savez sur quel pied danser avec la météo, lancez vous dans la gavotte.

De l’autre côté du cap de la Chèvre, Morgat, Telgruc sur mer et la baie de Douarnenez.

Ce soir, c’est arrêt camping !

Le cap de la Chèvre
Le cap de la Chèvre
La pointe de Pen-Hir: Les Tas de Pois
Le château de Dinan
Voir le récit avec photos et commentaires

26 De Telgruc à Pleyben le 19-09-2011

Mais c’est quoi encore cette histoire ? A peine arrivés à Pleyben, voilà t’y pas que les galettes ont disparu, rachetées par on ne sait quel groupe qui les fabrique aussi bien en Ille et Vilaine, même si c’est en Bretagne, et les vend sous l’appellation « recette de Pleyben ». Tout fout le camp !

Puisque c’est comme ça, autant aller faire du vélo le long de l’Aulne, judicieusement canalisée sur cette partie et rebaptisée « Canal de Nantes à Brest », toute en méandres et écluses qui se succèdent à raison d’une tous les deux kilomètres. Le chemin de halage est évidemment plat, la rivière légèrement encaissée rend le paysage plus sympa, le crachin omniprésent finit quand même par être agaçant.

Que ceux qui jusqu’ici ont cru qu’il était inutile de s’arrêter à Châteaulin ne changent pas d’avis !

Pleyben: le calvaire
Le canal de Nantes à Brest, peu avant Port-Launey
Voir le récit avec photos et commentaires

27 De Pleyben à Douarnenez le 20-09-2011

Aujourd’hui, c’est quasi repos, et visite de deux jolies villes, Locronan et Douarnenez. La première est un centre religieux d’origine bretonne, tellement conservée dans son état d’origine qu’elle s’est auto-transformée en musée ! C’est beau, mais ça ne vit pas. L’autre est un port sardinier, et pas le seul sur ces côtes commençantes du Finistère sud, et qui doit sa fortune et sa ruine à la sardine et à ses vicissitudes.

Que propose le GR34 ? La pointe du Millier et un petit moulin ? Pourquoi pas !

A défaut de sardines, difficiles à cuire en espace restreint, un petit kilo de langoustines vivantes assure l’ordinaire de ce soir !

Douarnenez: vieille ruelle
Pointe du Millier: un moulin à eau
Pointe du Millier: le phare
Douarnenez: île Tristan
Voir le récit avec photos et commentaires

28 De Douarnenez à Audierne le 21-09-2011

Qui peut se vanter d’être passé à la pointe du Raz un jour sans vent, un jour de beau temps, un jour de mer calme ? Et si cela était, était-ce bien la pointe du Raz ? Non, certes non ! Ce jour là, le jour où vous passez à la Pointe du Raz, le plafond doit être bas, d’un gris foncé uni et compact, ne laissant pas la moindre chance au plus petit rayon de soleil de passer au travers, la mer doit être toute agitée d’un coup de vent en cours ou de ceux de la nuit passée et l’irremplaçable crachin doit crachiner tout son saoul. Il ne doit pas y avoir de qualificatif mieux adapté que breton pour définir ce temps et il ne doit pas y avoir de temps mieux adapté pour suivre le GR34 de la pointe du Van à la pointe du Raz. Mon Dieu, de quoi aurions nous eu l’air s’il avait fait beau en passant, entre les deux pointes, devant la Baie des Trépassés ?

Le poisson en vente à la criée d’Audierne sera sur les tables parisiennes demain ou après-demain au plus tard. S’il s’agit de celui pêché entre la pointe du Raz et le phare de la Vieille, achetez sans problème, il est frais et vigoureux !

Pour aller à l’île de Sein, l’embarquement a lieu ici, à Audierne. C’est aussi ici que débarquent les « Île de Sein », huîtres grandies là-bas et affinées à Audierne, dans le Goyen. Comment ? Oui, deux douzaines, comme d’habitude !

La pointe de Raz: la baie des Trépassés
La baie des Trépassés
Pointe du Raz: le phare de la Vieille
La Pointe du Raz: le phare de la Vieille et l'île de Sein
Voir le récit avec photos et commentaires

29 De Audierne à Penmarc’h le 22-09-2011

Pouldreuzic, c’est le village où vivait Jean, LE Jean des pâtés Hénaff pur porc, vous savez, la petite boîte bleue dans laquelle il n’y a que des filets et des jambons. Mais si, mais si, vous connaissez, regardez les photos, vous allez reconnaitre !

Plusieurs fois le long de cette côte sont apparus des port-abris, minuscules et pourtant suffisants pour quelques bateaux, celui de Bestrée ayant même servi longtemps de port pour la relève du phare de la Vieille et tellement encaissé que les bateaux sont treuillés dès lors qu’il faut les sortir de l’eau.

A Saint-Guénolé, la rue du câble sous-marin était toute bruissante des nouvelles venues d’outre atlantique, mais rien de vraiment intelligible n’en est sorti.

Pouldreuzic: le château d'eau
Pont-Croix: église Notre-Dame de Roscudon
Bestrée: le port abri
Pont-Croix: la Grande Rue Chère
Voir le récit avec photos et commentaires

30 De Penmarc’h à Sainte-Marine le 23-09-2011

Le GR34 nous a vus surgissant de l’eau à marée basse par cette impressionnante jetée de dalles plates et glissantes, comme venus d’une cité engloutie, Ys mal placée, et mettre pied sur terre face au phare d’Eckmühl, au nom prédestiné à être utilisé dans une bande dessinée, alors qu’un temps insolent s’est maintenant installé et que le bain de mer revient au goût du jour.

Eckmühl-Le Guilvinec, c’est une plaisanterie de 6 kilomètres pour un GR34 décidément très en forme, sur une plage dotée d’un sable très confortable et riche en coquillages, même s’il faudra penser à faire demi-tour à un moment ou à un autre.

Mais le retour de pêche du Guilvinec est un spectacle incomparable, les bateaux surgissant soudain à l’horizon et convergeant rapidement vers le port, d’abord un, puis cinq et bientôt quinze ou vingt qui se présentent simultanément entre les jetées dans un ballet parfaitement orchestré, et leur déchargement un grand moment d’halieutique à ne pas manquer, tant les tourteaux sont agités et les langoustines frétillantes, les plies plates et les lottes laides !

Penmarc'h: les phares
Penmarc'h: la plage du Ster
Guilvinec: retour de pêche
Guilvinec: retour de pêche
Voir le récit avec photos et commentaires

Découvrez aussi tous les autres carnets de voyage en Bretagne proposés par les Visoterriens.

< 1 2 3 4 5 >
Carte du voyage
Chercher dans Visoterra