Visite de Montréal

Un été indien au QuébecUn récit/album du carnet de voyage :
Un été indien au Québec
Récit/album précédent :
Un été indien au Québec
Destination Québec!Récit/album suivant :
Destination Québec!
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail

Le Canada, c’est immense, près de 20 fois la superficie de la France, et nous n’avons que 15 jours de congé ! Qu’à cela ne tienne, nous n’irons que dans la province du Québec pour essayer de voir le maximum de choses!… Nous n’irons malheureusement pas en Gaspésie, faute de temps et, aussi, par crainte du froid en cette saison…Nous sommes le 30 septembre et nous partons à Montréal, via Francfort. L’avantage, dans ce sens, est que nous gagnons un jour de visite puisqu’en partant à 6h45, heure de Paris, nous arrivons à midi à Montréal ! C’est génial !Nous trouvons très facilement le comptoir Avis où notre agence (AVENTURIA, que nous vous recommandons) nous a réservé une voiture. Dès ce moment, nous nous rendons compte que l’amabilité de nos « cousins les Québécois » n’est pas une légende ! Leur mot d’accueil est en général « Bonjour, vous allez bien » mais dit d’une telle manière que vous avez l’impression que ce n’est qu’à vous qu’ils disent ça !Nous partons dans une belle « Ford focus » break, juste faite pour nos bagages ! L’autoroute est fluide et à 14h nous sommes à notre hôtel, dans le centre ville. Notre chambre n’étant pas tout à fait prête, nous faisons un tour de ville en voiture dans cette ville qui nous charme. Pourtant, l’architecture est plutôt bizarre, très hétéroclite, mais il s’en dégage un calme qui nous va bien. Il faut dire que le soleil est là, ce qui, d’après la réceptionniste de l’hôtel, ne saurait durer… Montréal qui compte 3,4 millions d’âmes est, en fait, une île de 500 Km2, délimitée au Nord par la rivière des Prairies et au sud par le grand fleuve Saint-Laurent. D’est en ouest, le boulevard Saint- laurent divise la ville en deux et les rues portent le même nom sur des Kms : elles s’appellent juste « est » ou « ouest », ce qui est un bon indice pour l’adresse que vous cherchez… Les rues sont coupées au cordeau et on y trouve un mélange d’immeubles modernes et de petites maisons, de gros bâtiments en granit, d’églises… Actuellement, le sud de la ville est le quartier historique, le Vieux Montréal. Sur les pentes du Mont Royal, au nord, c’est plutôt le quartier résidentiel de la bourgeoisie et on y voit de belles maisons…Nous y montons. C’est un parc magnifique, véritable « poumon de la ville » d’où nous avons une très belle vue...
Voilà, c’est tout pour notre première approche ! Nous ne prenons pas de risque pour notre premier repas : nous allons dans le quartier chinois, « au jardin de jade », où nous nous régalons avec un buffet à volonté ! La clientèle est, en grande majorité, asiatique.Dimanche 1er octobre, nous nous levons avec la pluie… comme prévu ! Nous prenons notre petit déjeuner à l’angle de la rue Ste Catherine et nous assistons ainsi à la marche ou course, selon les capacités, de milliers de Montréalais encapuchonnés, au profit du cancer du sein. Apparemment, c’est la bonne cause de tout le mois d’octobre.Nous faisons une grande balade dans le vieux Montréal et visitons plusieurs églises. Nous notons une très belle charpente en bois pour une église anglicane, un peu austèreLa basilique Notre Dame, toute illuminée, est superbe, en style néo-gothique, avec un décor en bois sculpté, peint et doré à la feuille.
Puis la Chapelle de Notre Dame du Bon secours et une autre dont j’ai oublié le nom mais c’est dimanche et il n’est pas facile de visiter… A côté de la Chapelle du même nom, nous trouvons le marché Bon Secours. Au 19ème siècle, c’était le grand marché public et on y trouve maintenant de belles boutiques de créateurs et d’artisans… Nous y ferons nos premières emplettes… Un repas que nous voulions raisonnable se transforme en jarret de porc pour l’un et genre de tarte flambée pour l’autre… Le tout arrosé d’une bière distillée ici même… Nous commençons bien ! Mais c’est bon… Nous continuons à « magasiner » un peu (comprenez, faire des courses) avant d’aller jusqu’au Jardin botanique sur Sherbrooke Est. Le temps ne s’est pas amélioré mais les plantes et les fleurs sont à l’intérieur. Par contre, nous affronterons la pluie pour aller au jardin chinois où c’est la « fête des lanternes » ! Cela nous rappelle Taipei ! En fait, ce n’est pas vraiment à la date normale car, comme chacun le sait, elle se situe normalement le 15è jour du premier mois lunaire, mais ça ne fait rien, il y a sûrement une bonne raison à ça et nous savons juste que la réalisation des lanternes a été faite par des artistes shanghaiens !Grandiose, non ?Nous sommes le lundi 2 et après un dernier tour dans Montréal pour prendre notre petit déjeuner, nous prenons la route pour Sainte Emélie de l’Energie où une chambre nous attend à « l’Auberge du Vieux Moulin ». Ce village est situé à l’entrée d’une ancienne vallée glaciaire où coule la « Rivière Noire », qui est bien aussi noire que le dit son nom ! En fait, la coloration de l’eau est due aux acides présents dans le sol de la forêt et qui sont emportés par les eaux de ruissellement jusqu’aux cours d’eau. Le fer et le manganèse y jouent aussi un rôle, ne la rendant pas impropre à la consommation. L’Auberge du Vieux Moulin, très sympathique auberge de charme, toute en bois, en bordure du lac Goyer et de la rivière noire.
Tout un programme, pour l’été ! Car il y a une piscine extérieure, un grand lac (noir, tiens !) où on peut se baigner et faire du canoë (mais il est à 9° !) et pour l’hiver, d’immenses espaces pour des balades en moto-neige ! Nous nous contentons d’une belle balade à pied, d’un petit tour vers l’élevage de wapitis et de daims...
Nous ne discuterons pas longtemps avec le wapiti en rutqui n'apprécie qu'à moitié notre présence! Et nous allons visiter une "courgerie" à Ste Elisabeth. C'est très sympa, haut en couleurs et la propriétaire adore son travail!
Les propriétaires de l’auberge sont des gens adorables, très bavards, et ils nous indiquent des balades à faire le lendemain avec des alternatives selon le temps ! Le repas, pris au coin du feu dans une salle à manger très sympa, est délicieux ! Pour la première fois, nous entendons la réponse à notre merci : « ça me fait plaisir ! »… C’est génial, non ? Le plus fort c’est qu’ils ont l’air sincères en disant ça ! La propriétaire tutoie les jeunes et pour nous c’est « ma belle dame », « mon cher monsieur »… Elle a remarqué la différence d’âge, on dirait !

Photos du récit/album

Lancer le diaporama

junguilinAuteur : Postée le 09 février 2007 par junguilin
Vu 1122 fois
Un été indien au QuébecUn récit/album du carnet de voyage :
Un été indien au Québec
Récit/album précédent :
Un été indien au Québec
Destination Québec!Récit/album suivant :
Destination Québec!
Commentaires
Votre commentaire pour ce récit/album(*) [?]

Enregistrer

(*) Ces champs doivent obligatoirement être renseignés.

Chercher dans Visoterra
40 visiteurs connectés
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture
Fermer [x]Recommandations