UN LONG SÉJOUR INOPINÉ À TUNIS

Un récit/album du carnet de voyage :
TUNISIE I : PREMIER séjour en 1965-67
Récit/album précédent :
TUNISIE I : PREMIER séjour en 1965-67
Récit/album suivant :
ÉTABLISSEMENT PROVISOIRE À TUNIS
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail

NOUS SOMMES EN AOÛT 1965

Après plusieurs mois de préparation (lectures, séminaires, animation) et quelques semaines de préparatifs (entreposage des effets personnels,expédition de biens et équipements par bateau vers les pays d'affectation), un groupe de 40 familles canadiennes quittent Montréal avec un sentiment ambivalent d'enthousiasme et d'appréhension. De folie d'abord, devant la perspective de découvrir le monde, plus particulièrement un nouveau pays, le MAROC, durant 2 ans. D'inquiétude aussi, originant d'une indicible peur de faire face à l'inconnu culturel (arabe), religieux (islamiste) et géographique (climat,désert etc).
En plus, tout ce beau monde vient de quitter un pays, une maison, des familles et un confort avec femmes et enfants. Un défi d'autant plus harassant que le/la coopérant(e) affecté(e)et, généralement chef de famille, n'a pu se rendre préalablement en éclaireur(e)dans la nouvelle patrie imposéepour connaître le terrain, pour explorer en vue de faire les premiers choix.

PREMIÈRE MÉSAVENTURE

Mais, surtout, cette insidieuse crainte avait augmenté de façon exponentielle depuis les 3 dernières semaines précédant notre départ annoncé. En effet, l'ACDI (Agence canadienne de développement international) qui nous avait engagés, venait tout juste de nous muter de pays: car, nous étions initialement assignés à un mandat au Maroc, pays alors indépendant depuis 15-20 ans, bien connu de tous et toutes, par la culture, les nouvelles et par de nombreuses lectures et séminaires préparatoires durant les précédentes semaines. Or, des difficultés de négociation de dernière heure avait conduit à un arrêt inopiné des procédures. Ce qui avait provoqué notre permutation d'affectation en Tunisie plutôt qu'au Maroc. Pour clore le tout, tous les biens et équipements des familles, enfermés dans d'immenses containers, étaient en route pour le Maroc...
On peut imaginer, d'ici, l'instabilité morale de tous et chacun. Presqu'à la veille du départ pour le Maroc, il nous fallait, soudain, reformater notre vision des prochains lendemains, sinon culturellement (les 2 pays étant de mêmes souches arabe et islamique), du moins géographiquement et économiquement distincts, le Maroc étant plus moderne et économiquement bien lié à l'Europe.

Puis vient le départ le 04 septembre 1965.

De nombreuses questions trottent dans la tête des jeunes aventuriers qu'on vient de faire déjà de nous. Que sera d'abord l'envolée? Comment serons-nous accueillis là-bas? Surtout, de quoi seront faits nos jours, nos semaines, nos 2 prochaines années?

Nous voilà donc en route pour la Tunisie!

TivonAuteur : Postée le 25 novembre 2009 par Tivon
Vu 113 fois
Un récit/album du carnet de voyage :
TUNISIE I : PREMIER séjour en 1965-67
Récit/album précédent :
TUNISIE I : PREMIER séjour en 1965-67
Récit/album suivant :
ÉTABLISSEMENT PROVISOIRE À TUNIS
Commentaires
Votre commentaire pour ce récit/album(*) [?]

Enregistrer

(*) Ces champs doivent obligatoirement être renseignés.

Chercher dans Visoterra
25 visiteurs connectés
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture
Fermer [x]Recommandations