Tokyo 2018

Carnet de voyage à Tokyo

Asakusa
Asakusa Asakusa temple bouddhiste dans une rue

Je retourne au Japon!!!!
Cette fois ci en hiver mais surtout avant que mes amies qui vivent là-bas ne rentrent en France.
Départ prévu demain matin. Je n'ai rien prévu pour le moment, on verra au jour le jour

Durée : 10 jours ( du 31/01/2018 au 10/02/2018)
Zone : Tokyo (+ de carnets de voyage) (Carnet sélectionné)[?]
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail
Mathilde3117
Carnet de voyage créé par Mathilde3117
Le 31 January 2018

Vu 67 fois
1

Asakusa et Ueno

Après une journée hors du temps, me voici de retour dans le tumulte de Tokyo.
Je décide de retourner à Asakusa, où j'avais été il y a deux an et demi. Asakusa c'est le temple le plus connu de Tokyo. Pour y accéder, on passe par un marché avec plein de stand de nourriture et de souvenirs. J’espérais qu'il y ait moins de monde que la dernière fois et de pouvoir en profiter plus. Même si il y a moins de monde, il y avait quand même beaucoup de touriste, j'ai donc pas eu l'occasion de profiter plus car ça se bousculait toujours autour (moi qui aime n'avoir personne sur mes photos c'était loupé!) Je suis vite passé finalement...
J'ai donc décidé d'aller à pied à Ueno,les deux quartiers sont séparés de deux kilomètres. Je suis donc passée dans des rue plutôt résidentielles dans lesquels il y avait par ci par là entre deux immeubles des temples bouddhistes. C'est ce que j'adore dans cette ville: un mélange de modernité et de traditionnel!!
Arrivée dans le quartier Ueno, je vais dans un restaurant (Kamachiku) indiqué dans le lonely planet qui fait des nouilles japonaises, ce que j'ai aimé dans ce restaurant c'est que les nouilles étaient présentées dans leur bouillon, la soupe à côté et on pouvait ajouter de la tempura, des oignons, du piment en fonction de nos envie. Tout cela dans un cadre Zen.
Je me suis ensuite baladée dans Yanaka Ginza, une petite rue où les magasins ne vendent que des produits locaux (artisanat en particulier). Cette rue semble en dehors du temps car elle semble s'être arrêter il y a plus de 50 ans.

vue sur le jardin zen du restaurant
Plat de nouilles
temple bouddhiste dans une rue
Asakusa
Voir le récit avec photos et commentaires

Kawaguchi: le lac dans lequel le mont Fuji se reflète

Cette année j'ai de la chance avec la météo. Alors que la première fois que j'étais aller au Japon, j'avais eu le droit à un typhon à Tokyo (donc les pluies avant et après, sachant que le jour J j'étais à Kyoto), cette année j'ai le droit à du soleil et au ciel bleu tous les jours mais il froid.
Après discussion avec mes amies, elles m'ont convaincue (si la météo était toujours bonne le matin du jour J) d'aller à Kawaguchi. Cette ville est située au bord d'un des cinq lac qui entourent le Mont Fuji. Pour cela, je dois prendre un bus qui part de la gare de Shinjuku. Juste pour trouver le terminal des bus et donc le ticket office j'ai mis une heure. Il faut savoir que cette gare est la plus grande au monde en terme de passagers (plus de 3,5 millions de passagers chaque jour...). J'ai eu mon bus et c'est l'essentiel car pendant mon séjour, c'était le seul jour parfait en terme de météo. Le trajet en bus dure 1h45. C'est passé assez vite surtout que l'on peut voir le mont fuji des que l'on sort de Tokyo et on le voit s'approcher au fur et à mesure. Arrivée là bas, il fait froid, heureusement j'avais pris avec moi quelques affaires de laponie qui m'ont bien servies
La gare est située un peu en hauteur du lac (15minutes à pied), je descend et je me rend compte que je ne vois plus du tout le mont fuji et la j'espère que je me suis pas trompée d'arrêt de bus. Mais non c'est juste qu'il était dans mon dos et qu'avec la perspective il avait disparu. Je commence mon tour du lac et petit à petit que j'avance, je le vois apparaître. Une partie du lac était gelée ce qui rendait l'image encore plus belle: ciel bleu+ mont fuji+ lac gelé+ soleil = la parfaite équation. Je suis allée jusqu'au bout du chemin pédestre puis je suis retournée petit à petit vers le village (le lac fait environ 20km de circonférence, et la plupart du reste du tour est une route sur laquelle les voitures roulent très vite). Je me suis quand même fait le kiff de pique-niquer dehors en face du mont Fuji par 2°C. Le retour est passé vite puisque j'ai dormi une partie du trajet. Une superbe journée!!!

mont fuji
mont fuji
mont fuji
bouddha devant le mont Fuji
Voir le récit avec photos et commentaires

Yokohama

Yokohama est la deuxième ville (en terme d'habitants) après Tokyo. Elle est situé à 40 km de la capitale nippone et est au bord de l'océan Pacifique. Cette ville est également connu pour son port. Pourquoi son port? Celui ci a permis, au milieu du XIXème siècle l'ouverture du Japon à l'occident par les américains. Il a été également rasé lors des bombardements américains en 1945 et a servi de base maritime au USA jusqu'en 1970.
La ville est accessible de Tokyo facilement par le métro (qui se transforme en train régional).
Aujourd'hui si je me suis rendu dans cette ville c'est qu'il y a le plus grand quartier chinois du Japon qui s'y situe. En effet, suite à l'ouverture du Japon à l'occident en 1859, beaucoup de chinois ont migré vers le Japon et se sont installés dans cette ville. Il y aurait plusieurs centaines de magasins et restaurant - quasiment tous tenus par des personnes d'origine chinoise. Il y a également au milieu de ces nombreux restaurants/magasins, deux temples (qu'il faut trouver au milieu de l'agitation) typiquement chinois. D'après ce que j'ai pu lire dans les guides, le ressenti de ce quartier fait pensé à Hong Kong, mais n'y étant jamais allée je ne peux le dire.
Durant mon expérience chinoise au Japon, j'ai pu gouter le Banh-Bao ainsi que des Banh Ran (spécialités vietnamiennes mises en valeur dans le quartier).
Bien que les temples et l'ambiances étaient sympa, il y avait à mon goût trop de magasins/restaurants "attrape touristes", les prix à certain endroits étaient exorbitant par rapport à ce que l'on peut voir dans Tokyo.

Après Chnatown, nous nous sommes baladées sur le port mais le quartier ne m'a pas plu.

Porte de Chinatown
Kwan Tai Temple
Mazu Miao Temple
Port de Yokohama
Voir le récit avec photos et commentaires

Gotokuji - le temple dédié à manekineko

Ceux qui me connaisse, savent que les chats et moi ne sommes pas amis. Pourtant sur l'impulsion de mes amies (qui adorent les chats!) nous allons visité le temple de Gotokuji qui est dédié à Manekineko. Maneki-quoi?
Manekineko est ce chat avec une patte derrière son oreille et qui porte bonheur (celui que l'on voit dans toutes les boutiques asiatique).
Ce temple bouddhiste est consacré à ce chat. Il se situe dans un quartier un peu éloigner du centre de Tokyo, dans l'arrondissement de Setagaya. Pour s'y rendre, nous avons été à pied jusqu'à Sangen-jaya station et nous avons ensuite pris un tramway qui nous a amené dans le quartier. Ce tram paraissait d'un autre temps!
Une fois arrivée au temple (gratuit et plutôt connu des locaux car très peu de touristes) nous avons pu profiter de ce lieu paisible au milieu de la ville. Le nombre de manekineko déposé à côté du temple est impressionnant et les bâtisses sont magnifique; d'autant plus que l'on avait du soleil.
Cet endroit n'est indiqué dans aucun guide de voyage (routard, lonely planete,...) ce qui est dommage car il est à faire si on a du temps.

manekineko autour du temple
Manekineko
Gotokuji
Gotokuji
Voir le récit avec photos et commentaires

une journée de filles

Ce samedi matin, session shopping dans le quartier de Harajuku, qui est notamment réputé pour le styles de mode des personnes qui y vont: manga, ... ce quartiet m'avait plu la première fois que j'étais allée au Japon, j'ai été un peu plus déçue cette fois-ci car je pense moins de découverte. Il n’empêche qu'aller dans les magasins de ce quartier est une découverte car on découvre des habit, chaussures et autres accessoire que l'on ne peut voir qu'au Japon.

L'après midi et la soirée, nous avons fait une sortie totalement japonaise: l'onsen. Ce sont les bains publics japonais. Celui où nous sommes allées est située sur l'île d'Odaiba (île artificielle au sud est de Tokyo): OEDO ONSEN MONOGATARI. Ce centre ressemble à un centre Caliceo en France mais en nettement mieux pensé. Ce centre reproduit à l'intérieur du village japonais d'edo (vieux Tokyo entre 1603 et 1868). Il est fait pour que les gens y reste: soins, bains, salle de repos et jeux, restaurants,... sans pour autant que cela soit plus cher qu'en ville. En entrant on laisse nos vêtements et on s'habille d'un Yukata (kimono d'été) dont on aura choisi la couleur. Comme cela tout le monde et pareil! Quand on va dans les bains (un côté pour chaque sexe), on est nu comme dans la tradition des onsen. On retrouve des bains de différentes températures, avec du souffre ou non, jacuzzi ou non,... Tout est mis à disposition des visiteurs (serviettes, brosse, sèche cheveux et produit de soin).
Nous avons également essayé la salle des sofas (repos) où j'ai fait une bonne sieste (les japonais respectent vraiment les endroit de silence) ainsi que les restaurants: en fonction de ce que l'on souhaite mangé on choisit dans un stand et on se place où l'on veut au niveau des tables.
Comme bien sur on ne se promène pas avec un porte monnaie, à l'entrée on nous donne un bracelet avec un code barre et à la sortie on règle le tout. Bref j'ai aimé cet endroit bien qu'il soit un peu loin!

Dans le onsen en yukata
décor du onsen
bain extérieur du onsen: chemin bain de pied
Voir le récit avec photos et commentaires

Arrivée au Japon: une journée pour essayer de récupérer du décalage horaire

Jeudi, 9h00, je suis à l'aéroport de Toulouse en direction de Tokyo via Paris. Je sais que j'ai peu de temps entre les deux avions et que ca va être la course (et ça n'a pas loupé!). Mais cest bon je suis installée à l'heure dans le boeing 777 d'air france pour le Japon. Le vol va durer près de 12h. Entre les films et un peu de sommeil (2h) le vol se passe tranquillement, il y a peu de perturbations.
J'arrive à Tokyo à 9h30, il y a 8h de décalage horaire avec la France. La journée va être longue...
Après toutes les démarches administratives, je prends un 1er train/métro pour rejoindre Tokyo et plus précisément l'appartement de mon amie qui vit là-bas depuis plusieurs années. Il me faut plus de 2h pour y aller. J'avoue qu'une fois arrivée, je suis contente de pouvoir prendre une douche.
Une fois qu'elodie est arrivée nous repartons de l'appart avec un objectif je ne dois pas m'endormir avant 22h. Première étape, nous allons mangé un gudon: fast food japonais où le plat de base est du riz avec du boeuf et des oignons et supplément fromage pour nous. C'est rapide et bon.
Puis nous nous dirigeons vers Shibuya, un quartier vivant de Tokyo connu pour son passage piéton. Nous faisons du shopping et sommes rejoint par Marie Laure une autre amies qui vit à Tokyo. Nous allons alors dans un hub: pub japonais pour decider du programme des jours à venir
En France, depuis plus de 10ans maintenant il est interdit de fumer dans les bars et restaurants, c'est donc très étrange voir gênant pour moi d'aller dans un bar et que ça sente autant ma cigarette...
Puis direction un karaoké, nous y passons 1h30 et j'ai chanté en japonais enfin le refrain d'une chanson

Voir le récit avec photos et commentaires

Découvrez aussi tous les autres carnets de voyage à Tokyo proposés par les Visoterriens.

1
Carte du voyage
Chercher dans Visoterra