Du soleil dans une flaque

To East Hitch-HikingUn récit/album du carnet de voyage :
To East Hitch-Hiking
Récit/album précédent :
Big In Ning
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail

Suisse.
Hormis le temps d'adaptation au clavier en qwertz et non pas en qwerty, relativement proche de notre azerty, et spécifique au pays ( ? ), je me sens accueillis comme "chez nous." Je viens de m'éclipser de mes premières bonnes rencontres et prends le temps de penser à mon trajet. Mais avant tout, voilà ce qui saute aux yeux.

Une utopie me semble être une surface plane qui constitue l'une des nombreuses facettes d'un prisme. Une couleur. Un simple rayon lumineux d'une intensité quelconque. C'est aussi un paysage inoubliable. Elle est une autre preuve que nous débutons toutes choses dans l'incompréhension la plus totale. Mais elle se bat aussi pour nous la faire oublier. Comme si le bonheur était un produit en promotion. L'utopie se débrouille pour donner l'illusion d'être rassurante et accessible.
Alors je cherche un autre rayon à travers le prisme. Comme la roue d'un vélo, il en faut quelques-uns pour faire tourner le monde. Il en existe d'ailleurs, de toutes intensités. Ils proviennent de nombreuses sources.
L'acceptation et le sourire sont des médiateurs universels de l'ouverture aux autres. Si certains jouent avec le virtuel, d'autres parlent du réel.
Je parle aisément avec ces derniers.
Déjà, la cigarette. La santé ou la bourse. La taxe est-elle un partage des richesses ? Ca va peut-être un peu loin pour en griller une ou deux, mais c'est pas grave, la conversation est intéressante. Nous soulignons plusieurs points de vues et sommes d'accords en ce qui concerne la consommation. Le confort et le plaisir sont une chose, mais l'abus et le luxe sont des excès qui me paraissent inhumains, compte tenu des conséquence.
Rien n'est regrettable, tout est dosable. Je connais le confort, mais si je ne connais pas le reste, je ne comprends pas. Je doserai plus tard.
Pour le moment, je savoure le choix de ma route. Il y a ce magnifique couché de soleil sur le lac depuis le balcon d'une autre colocation culturelle, que je viens de louper puisque j'écris. Pas de photo cette fois-ci. Je me rattraperai.

Encore une chose, je ne me souviens plus de tous les prénoms, beaucoup n'habitent pas l'appartement, mais c'est un grand mec barbu et toujours souriant qui me lance sur la piste des "indignés." Apparemment, samedi à Genève et Zurich, le mouvement émerge pour la première fois en Suisse. Je vais jeter un oeil ?
Le sifflet du départ à sonné. À tout... "Rnicotti, tournicotta."

Photos du récit/album

Lancer le diaporama

DawPyAuteur : Postée le 12 October 2011 par DawPy
Vu 33 fois
To East Hitch-HikingUn récit/album du carnet de voyage :
To East Hitch-Hiking
Récit/album précédent :
Big In Ning
Commentaires
Votre commentaire pour ce récit/album(*) [?]

Enregistrer

(*) Ces champs doivent obligatoirement être renseignés.

Chercher dans Visoterra
17 visiteurs connectés
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture
Fermer [x]Recommandations