Tinghir

Carnet de voyage à Tinghir

Ait Boujana
Ait Boujana Ait Boujana Ait Boujana

Départ à 8 h. du matin (lundi 16 avril) vers la ville de Tinghir par l'autocar STCR qui vient de la ville de Casablanca. Le voyage dure environ une heure avec un petit arrêt à Boumalen Dadès et coûte 20 DHS, environ deux euros (d'autres bus font le trajet à 15 DHS seulement, exemple l'autocar CHIHATOUR à 9 h. du matin). Le trajet est superbe et les paysages sont multiples et variés. Après Boumalen, à une vingtaine de kilomètres, on est passé devant un joli village tranquille entouré de petits champs bien entretenus, c'est le village de Imitter dont les habitants sont pour la plupart des mineurs de fond dans les mines d'argent de la SMI, Société Métallurgique d'Imitter, qui se trouve à quelques kilomètres du village. Un autre village, aussi joli et aussi tranquille que le premier a attiré mon attention: il s'agit du village Timadriouine. Un super riad, au bord de la route, avec un très beau jardin à l'entrée attirera sûrement votre attention. Sur la route, si vous venez en printemps, vous verrez sur votre chemin des nomades et leurs troupeaux de chèvres, de moutons et de baudets .....
A 9 h. c'est la ville de Tinghir. Dès votre arrivée vous remarquerez sûrement les établissements touristiques de tout genre: hôtels de luxe, des campings, des maisons d’hôtes et des auberges....
Le centre de ville était agité et plein de gens car lundi c'est le jour du souk hebdomadaire. Le souk se situe juste à l'entrée de la ville. Un autre marché se trouve au centre de la ville et il est en activité pendant toute la semaine, on y trouve un peu de tout. La ville est divisée en plusieurs quartiers résidentiels: les anciens et les nouveaux. Je vous propose d'aller vous promener dans les quartiers anciens dont les bâtiments sont en terre. Ce sont les anciens demeures et boutiques des résidents juifs partis il y a plus de quarante ans. Une population active et créative qui a laissé ses traces dans la région de Tinghir: le travail des bijoux d'argent, la poterie, la menuiserie.....
Tinghir demeure la ville la plus visitée de tout le sud-est marocain.....après Merzouga bien sur....

Durée : 5 jours ( du 16/04/2012 au 20/04/2012)
Zone : Tinghir (+ de carnets de voyage) (Carnet sélectionné)[?]
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail
poisson
Carnet de voyage créé par poisson
Le 15 mai 2012

Vu 270 fois
1
Lancer le diaporama
  • Tinghir

Premier jour à Tinghir

Lundi 16 avril 2012: Arrivée à 9 h. du matin après un voyage d'une heure. (départ de Kelaa Mgouna )
Il faisait beau ce matin de printemps et le centre ville était animé et les touristes étaient au rendez-vous. Des touristes venus de tout le Maroc, de l'Europe, d'Amériques, d'Asie. Mon voyage coïncidait avec les vacances de Pâques.

un troupeau sur un sol pas tout a fait clément
un arbre , une ombre....
les cimes du Haut Atlas
Vers Tinghir
Voir le récit avec photos et commentaires

Deuxième jour à Tinghir

Départ pour Imzelen, village sur la route des gorges à trois kilomètres de la ville. C'est un village qui donne sur la palmeraie de Todgha. Le prix du taxi est trois dirhams (presque un quart d'euro). Le trajet est super beau et dure à peine quelques minutes pour arriver à un endroit de rêve ou tout le monde s’arrête, le panorama oblige.....A côté du village, dont les habitants sont des forgerons, d'ou leur nom Imzelen du berbère et qui signifie en français homme de fer ou celui qui travaille le fer, se trouve les fameuses collines qui donnent directement sur la vallée de palmiers dattiers, une vallée verte ou les paysans ne négligent pas la moindre parcelle de terrain, ou tout le sol est cultivé et irrigué grâce à la rivière qui descend des gorges. Comme souvenir, les touristes posent avec les dromadaires et prennent des photos du village Ait Boujana qui se trouve de l'autre côté de la rivière, perché sur une colline de roches solides à proximité de la rivière et des champs....Un nouveau village moderne a remplacé l'ancien ,il se situe sur la plate forme tout en haut...

Imzelen
Imzelen
Imzelen
Imzelen
Voir le récit avec photos et commentaires

Troisième jour

Départ du centre de Tinghir au village d'Ait Boujana, à quatre kilomètres du centre de la ville, prix du transport 3 dirhams (1 euro vaut plus de 10 dirhams). La station des taxis est juste en face de la protection civile. Arrivé après quelques minutes de route et descente à Imzelen, près des dromadaires. La destination est juste en face. J'ai pris les escaliers pour descendre aux champs et atteindre Ait Boujana. J'ai suivi le chemin tracé par les paysans, je suis passé au milieu des terres cultivées, des palmiers dattiers et d'autres arbres fruitiers tels que les amandiers, les figuiers,... pour arriver à la rivière. Là, un pont en béton armé m'a amené vers une petite ruelle en pisé qui donne directement sur d'autres marches en béton pour aboutir enfin au village, l'ancien village d'Ait Boujana en ruine qui domine toute la vallée verdoyante. Arrivé en haut de l'ancien village, l'autre village d'Ait Boujana, le moderne est construit sur un plateau rocheux et dominant l'autre face de la vallée. En me promenant, j'ai rencontré d'autres touristes ébahis par ces ruines qui furent jadis des demeures.....

Ait Boujana
Ait Boujana
Ait Boujana
Ait Boujana
Voir le récit avec photos et commentaires

Quatrième jour à Tinghir

Cette journée je l'ai réservé à la visite de la ville et de ses environs. Tinghir est la ville la plus touristique de la région car on y trouve les gorges de Todgha et la plus grande palmeraie du Maroc. C'est une petite ville très animée. C'est aussi un centre commercial très important. Des hôtels et d'autres établissements touristiques, une gare routière et des agences de transport telles que la CTMLN, SUPRATOUR, des agences bancaires, une grande poste, un grand hôpital, des pharmacies et des magasins divers sont au service des visiteurs. Tinghir est aussi une escale pour les touristes qui vont à Merzouga ou à Imilchil....

en venant de Errachidia
l'entrée de la ville
Tinghir
Tinghir
Voir le récit avec photos et commentaires

Découvrez aussi tous les autres carnets de voyage à Tinghir proposés par les Visoterriens.

1
Carte du voyage
Chercher dans Visoterra