Siluo

Un récit/album du carnet de voyage :
Taïwan 2013
Récit/album précédent :
Arrivée Taipei
Récit/album suivant :
Point culture
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail

Première nuit Siluo : Dur de dormir à cause du décalage, dormi environ 2 heures et demi en tout, juste avant de partir pour le chantier. D'ailleurs, j'aurais mieux fait de rester dormir, on risque pas de se faire une crampe. En moyenne un qui bosse pour deux qui regardent. Bon tant qu'a etre debout autant bosser, j'ai pas mal participé au plafond.
J'ai aussi gagné un nom Chinois : Prononcer "Gawden", écrire "". Pour l'anecdote, la responsable cherchait un nom marrant, et puis ils se sont tous dit que tant qu'a faire, autant prendre le nom d'un Francais connu (je vous laisse deviner, c'est pas facile). Ben pourquoi pas !

2eme jour et plus : Visite d'une charpenterie traditionelle, réparant les meubles anciens. En fait, la plupart des personnes du workcamp travaillent dans le batiment, l'architecture ou le design intérieur. Nous sommes ensuite allés à un salon de thé/librairie dans la même ville, avec un jardin super sympa, j'ai pris quelques photos pour l'occas.

Point culture sur la circulation :
Circulation à Taiwan campagne : 1st rule : Tu as deux roues ? Aucune règle ne s'applique à toi, faut juste faire gaffe de pas se faire écraser.
2nd rule : Tu as 4 roues, c'est plus compliqué. Dans la voiture, pas de ceinture, mais quand le conducteur met la sienne, tu commence à flipper. Les feux rouges sont optionnels, c'est une question de ... pratique. Si tu tournes à droite (ils ont le même sens de circulation qu'en France.), considère qu'il n'y a pas de feu. Si tu va en face ou à gauche, tu fais comme tu veux sauf sur une route très passagère.
3d rule : Quand tu es sur une deux voies à sens unique, tu peux enclencher le mode GTA : Tu peux doubler à gauche, à droite, sur la bande d'arrêt d'urgence, rouler à contre-sens (si tu es à vélo) ...

La bière taiwanaise ressemble beaucoup à la Hoogarden, très soft, et pas trop de gout. Très bien pour accompagner les plats épicés, ou pour étancher la soif, moins bien pour boire ans un bar, mais il n'existe pas vraiment de bar à proprement parler (at least dans la campagne).

La rue semble appartenir à celui qui veut bien s'en occuper, puisque nous avons changé l'aspect du trottoir pour lui faire un look "old school". J'ai quelques photos. Ce serais bien qu'on puisse le faire chez nous tiens ! ^^

Le salon de thé traditionnel Chinois, en plein après-midi ensoleillé, il fait plus de 20°C, un petit vent frais ... Le pied. Le thé est en bouteille, et j'ai zappé mon bloc-notes, mais bon ... Faut avouer que pour un boulot nourri/logé, c'est pas trop mal !

Premier jour à la boutique, 10 minutes après que Louise soit partie, rush d'enfant voulant tous acheter des bonbons, dont les encadrants ne parlaient bien sûr pas anglais. Ah, et je joue en mode hardcore, parce que j'ai plus de monnaie.
Après le rush "centre-aéré", des familles passent assez régulièrement, mais tranquillement, et prennent leur temps pour demander les prix, payer et me laissent le temps de marquer ce qui a été acheté. Certains veulen prendre des photos avec l'européen de service, pas de prob tant qu'on s'arrête la, pas comme Relouw.
Relouw est une Taiwanaise d'age inconnu (comprendre entre 20 et 40 ans) qui a passé un moment à essayer de me faire comprendre qu'il fallait que je l'ajoute sur facebook et que j'y regarde ses photos. Bon j'ai vite compris, mais on aurait dit qu'elle voulait être sure que je le fasse. Après elle a essayée de m'apprendre des trucs en Chinois que je connaissais déjà. Assez chiant en fait, je ne sais pas qui elle est et pourquoi elle fait ca, mais bon, rule n°1 in taiwan : Sourire. Elle est tenace en plus...
Le pire, c'est que ça part d'une très bonne intention de la part de Relouw, qu'elle se montre très patiente (beaucoup trop?).

Quelques jours plus tard ... Jour du départ pour tout le monde sauf Pu qui est parti avant. C'est dur. J'aime pas dire au revoir. J'ai embrassé tout le monde, ça les a beaucoup fait rire, le bisou est réservé aux amoureux à Taïwan. Alors de me voir le faire à tout le monde les a beaucoup amusés.

Je ne sais pas si je vais continuer à écrire, j'enverrais ceci dès ce soir, ou dès que je pourrais.

Invité à passer le week-end avec Louise et Tsao dans leur maison à la montagne : Pourquoi pas ? Je m'attendais pas à ce que ce soit aussi ... énorme. Le restaurant est au minimum 4 étoiles, bouffe européenne excellente, bière Allemande, vin Français, puis Espagnol, et le tout offert par la maison, puisque le propriétaire du restaurant est un ami de Tsao. Ah j'oubliais, le resto est dans une sorte de château du genre parc Gaudi(Barcelone). Ensuite, rdv dans la montagne, à deux pas d'un temple Tao gigantesque. La maison est pas très grande, mais très chic, et ... Tsao produit son propre vin rouge! Je l'ai aidé ainsi qu'un de ses voisins à déplacer 3 tonneaux remplis. La tradition à l'intérieur ressemble aux turcs, les chaussures restent dehors et on enfile des chaussons.

Dans la tradition Chinoise, les grands-parents/parents/patrons peuvent offrir une enveloppe rouge (contenant des sous !) à leurs enfants/petits enfants/salariés s'ils estiment qu'ils le méritent. C'est un peu l'équivalent du cadeau de Noël. L'enveloppe contient également une carte souhaitant chance, santé etc ... Et j'ai reçu une carte le mardi 5 février ! Bon la somme est symbolique (je crois), mais bon, c'est comme de recevoir son premier cadeau de Noël à 21 ans ! Mortel.

Quentin H.Auteur : Postée le 06 février 2013 par Quentin H.
Vu 47 fois
Un récit/album du carnet de voyage :
Taïwan 2013
Récit/album précédent :
Arrivée Taipei
Récit/album suivant :
Point culture
Commentaires
Votre commentaire pour ce récit/album(*) [?]

Enregistrer

(*) Ces champs doivent obligatoirement être renseignés.

Chercher dans Visoterra
40 visiteurs connectés
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture
Fermer [x]Recommandations