Taïwan 2013

Carnet de voyage à Taiwan

Carnet : Volontariat de 3 mois à Taïwan du 20 Janvier 2013 au 20 Avril 2013

Avant toute chose, ce "récit" n'est absolument pas à prendre au premier degré à tout prix ! C'est seulement un point de vue que j'essaierais de rendre drôle au possible. Je n'ai aucun talent d'écrivain, mais vous pouvez partager si cela vous à fait rire/sourire. Si vous le lisez, vous remarquerez sans aucun doute quelques petites fautes (parfois même des grosses, si vous avez de la chance !), c'est juste pour voir si vous suivez.

Durée : 90 jours
Zone : Taiwan (+ de carnets de voyage) (Carnet sélectionné)[?]
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail
Quentin H.
Carnet de voyage créé par Quentin H.
Le 06 février 2013

Vu 170 fois
1

Voyage

19/01 soir : Repas avec Antonin et deux de ses amis au bar "dont je ne me souviens plus du nom". Burger au bleu très bon, super choix Mention spéciale à Leatitia qui m'a expliquée sa passion pour les vieux meubles et comment elle avait fait ses dernières trouvailles et comment (c'est le plus important) elle les avait ramenés chez elle.

20/01 matin : Paris pour moi d'habitude (en général hein, il y a aussi de très beaux endroits): C'est moche et ça pue. Bon le métro, ça pue tout le temps, mais Paris c'est vraiment sympa sous la neige (quand elle est encore blanche). Surtout le dimanche matin, quand personne ne roule encore)

20/01 midi : Avion parti avec au moins une heure de retard, J'ai pu voir comment on déneige un avion. A mettre sur ma commande pour le prochain noël : Pistolet à eau comme ceux des types qui lavent les avions couvert de neige.
Dans l'avion, c'est le duel de celui qui fera le plus de bruits entre bébé lee² et pouic pouic la girafe en plastique, habilement interprétée par maman lee². Je ne sais pas encore qui sera le gagnant de ce duel acharné, mais lee² ne se laisse pas démonter par les arguments de sa rivale, Pouic. Le repas à bord est pas mal, un dernier cassoulet, c'était parfait pour agrémenter le voyage. Bon, j'ai pris le poulet sauce haricot noir, mais j'ai bien vu quelques sournois choisir le cassoulet juste pour emmerder lee²

Dans l'avion après pas mal d'heures (pour l'instant bébé lee² gagne largement la partie même avec son petit break d'une heure, pouic étant fatiguée.) : Après avoir passé le film Rebelle (Oui j'avais pas d'écran individuel, mais les écouteurs perso), ils passent maintenant, dans un avion avec une dizaine d'enfants, un film sur une sorte de mafia Chinoise(comprendre : des méchants) ou ... la mafia gagne. Des femmes meurent étouffées dans des caves juste avant que la police n'arrive, les trafiquants s'enfuient avec leur drogue en tuant des témoins. Et les inspecteurs fouillent la scène du crime en goutant (!) la substance présente sur la cuvette des chiottes de la pièce inspectée.
Nouvelle importante, les blagues relou du genre "je te tape l'épaule du coté ou je ne suis pas et c tro maran lol" marche aussi entre asiatiques, je devrais pas être dépaysé et pourrais pratiquer mon registre favori. Vais-je instaurer le "nan-rien" à Taïwan ? Ma voisine à pas été très causante puisqu'elle a dormi pendant tout le voyage.
Super lever de soleil sur une mer de nuage, je sais pas trop si j'aurais une seconde occasion comme celle-ci dans ma vie, enjoy, mais sans photo, le reflet fait tout foirer, avec ou sans flash.

Arrivée Shanghai : Les Chinois à Shanghai ne savent pas parler, ils crient tout le temps. Bon, pas Sophi, mais c'est parce qu'elle a vécue au Royaume-Uni, au téléphone elle crie aussi. Restau chinois avant de reprendre le vol, et j'ai même pu apprendre un truc super utile "Ou on trouve à manger ?".
40 pingouins (Dont 3 européens environ) sont en train d'attendre les 4 guichets disponibles, tandis que les deux guichets réservés aux première classe se tapent la discute en attendant que quelqu'un arrive, devant le tapis rouge. Eh ouais, en première classe, on est pas un boulard de classe éco, on a un tapis rouge et des hôtesses canon, namého. Wifi non bloqué ! Facebook/gmail/skype bloqués ! OKAY TANT PIS cété COULE. le brouillard est assez lourd, on peut croire que les avions apparaissent au milieu des pistes.
A rajouter dans mon p'tit bouquin de parler chinois : "Votre wifi pue du cul" et "Ou puis-je changer de vêtements (parce que les toilettes sont tous occupés ou en nettoyage)"
Pas le droit aux photos dans l'aéroport non plus :/

Avion Shanghai/Taipei : Avion familial, autant d'enfants que d'adultes et peu de personnes non-asiatiques. Voyage plutôt rapide et Taipei bien moins couvert qu'en Chine, sous le soleil !

Point culture (*humhum*) sur internet :
(p'tit comic) : Cette semaine dans les inventions extraordinaires du professeur extra, l'internet !
Accessible n'importe ou dans le monde*, avec une simple connexion**, l'internet se révélera particulièrement utile*** !
("Oué!", "TROP MIMI LE CHATON", "Je trouve votre travail remarquable, un grand merci pour ce que vous faites !(vous y avez cru ?)", "mc srx chrhc mf chod pr sx ou + a marseye")
* Sous réserve d'être en démocratie, sinon, ya quelques parties non accessibles, mais apparemment elles seraient pas importantes, comme l'information ou le droit de communication.
** Si on est très riche, on doit pouvoir payer sa connexion partout dans le monde je pense.
*** Si on exclut les sites les plus visités comme facebook, youtube ou encore youporn(et les autres du même genre.)(J'ai testé pour vous, au milieu d'un groupe de Chinois, si cela avait marché, je me serais fait huer!)
Profitez en dès aujourd'hui ou dès que votre (putain d') opérateur voudra bien vous accorder la ligne !
Quentin témoigne : "Avec l'internet mobile, moi aussi, je perd mon temps facilement et sans modération !"

Voir le récit avec photos et commentaires

Arrivée Taipei

Arrivée Taipei : Fait le tour de l'aéroport pour trouver le magasin de carte SIM, fini par trouver un numéro qui apparemment déconne, et qui en plus m'envoie plein de messages en Chinois (que mon super blackberry ne peut pas lire). Le bus pour le centre est assez facile à trouver. Chercher l'auberge par contre ... 11ème étage de la face cachée(??) d'un immeuble, je n'y aurais pas pensé sans l'aide d'un jeune de passage qui connaissait.
Hotesse pas vraiment sympa, et assez froide, contrairement aux jeunes qui m'ont rejoins dans l'auberge par la suite. 6 chinois et un taiwanais qui sont à taipei pour réaliser leurs "projets à l'étranger". (parce que les chinois ont plus de facilité pour aller à Taiwan que dans le reste du monde:/)
Je cherchais un moyen de rejoindre mon bus le lendemain, finalement, on a été 8 à chercher avec l'aide de google trad au début, puis sans quand les deux étudiantes en langue étrangères sont arrivées. Nouvel itinéraire : Pédibus, Métro puis bus.
Pas trop dormi, mais le lit était bien, et la chambre pas trop chaude.
Le métro est bien foutu, la plupart des indications sont aussi présentes en anglais et les points informations ont forcément quelqu'un qui parle anglais. Les cars sont classes, avec écran perso (et le cable!) et des rideaux en dentelle aux fenêtres.
Un type qui ne connaissais pas Siluo à tenté de m'aider, est descendu avec moi pendant que le chauffeur faisait autre chose, et a demandé aux locaux comment aller à la fondation. Bon, je me suis perdu en route en essayant, donc j'ai quand même appelé Louise pour qu'elle passe me chercher au lieu de départ.
Je parlerais de la circulation plus tard, un petit paragraphe sera approprié. Nous sommes allés au siège de la fondation, rencontre rapide avec quelques membres du bureau puis avec les participants du workcamp. (je trouve le mot camp de travail déplacé ici ..)
Diner avec les tout le monde, une demi-douzaine de plats, sans viande, mais avec des subsituts comme champignons/tofu. Je rencontre finalement Marie-France, une belge présente depuis 6 mois. Elle me donne pas mal de conseils sur la vie à Siluo et m'en donnera d'autres j'espère ...

Voir le récit avec photos et commentaires

Siluo

Première nuit Siluo : Dur de dormir à cause du décalage, dormi environ 2 heures et demi en tout, juste avant de partir pour le chantier. D'ailleurs, j'aurais mieux fait de rester dormir, on risque pas de se faire une crampe. En moyenne un qui bosse pour deux qui regardent. Bon tant qu'a etre debout autant bosser, j'ai pas mal participé au plafond.
J'ai aussi gagné un nom Chinois : Prononcer "Gawden", écrire "". Pour l'anecdote, la responsable cherchait un nom marrant, et puis ils se sont tous dit que tant qu'a faire, autant prendre le nom d'un Francais connu (je vous laisse deviner, c'est pas facile). Ben pourquoi pas !

2eme jour et plus : Visite d'une charpenterie traditionelle, réparant les meubles anciens. En fait, la plupart des personnes du workcamp travaillent dans le batiment, l'architecture ou le design intérieur. Nous sommes ensuite allés à un salon de thé/librairie dans la même ville, avec un jardin super sympa, j'ai pris quelques photos pour l'occas.

Point culture sur la circulation :
Circulation à Taiwan campagne : 1st rule : Tu as deux roues ? Aucune règle ne s'applique à toi, faut juste faire gaffe de pas se faire écraser.
2nd rule : Tu as 4 roues, c'est plus compliqué. Dans la voiture, pas de ceinture, mais quand le conducteur met la sienne, tu commence à flipper. Les feux rouges sont optionnels, c'est une question de ... pratique. Si tu tournes à droite (ils ont le même sens de circulation qu'en France.), considère qu'il n'y a pas de feu. Si tu va en face ou à gauche, tu fais comme tu veux sauf sur une route très passagère.
3d rule : Quand tu es sur une deux voies à sens unique, tu peux enclencher le mode GTA : Tu peux doubler à gauche, à droite, sur la bande d'arrêt d'urgence, rouler à contre-sens (si tu es à vélo) ...

La bière taiwanaise ressemble beaucoup à la Hoogarden, très soft, et pas trop de gout. Très bien pour accompagner les plats épicés, ou pour étancher la soif, moins bien pour boire ans un bar, mais il n'existe pas vraiment de bar à proprement parler (at least dans la campagne).

La rue semble appartenir à celui qui veut bien s'en occuper, puisque nous avons changé l'aspect du trottoir pour lui faire un look "old school". J'ai quelques photos. Ce serais bien qu'on puisse le faire chez nous tiens ! ^^

Le salon de thé traditionnel Chinois, en plein après-midi ensoleillé, il fait plus de 20°C, un petit vent frais ... Le pied. Le thé est en bouteille, et j'ai zappé mon bloc-notes, mais bon ... Faut avouer que pour un boulot nourri/logé, c'est pas trop mal !

Premier jour à la boutique, 10 minutes après que Louise soit partie, rush d'enfant voulant tous acheter des bonbons, dont les encadrants ne parlaient bien sûr pas anglais. Ah, et je joue en mode hardcore, parce que j'ai plus de monnaie.
Après le rush "centre-aéré", des familles passent assez régulièrement, mais tranquillement, et prennent leur temps pour demander les prix, payer et me laissent le temps de marquer ce qui a été acheté. Certains veulen prendre des photos avec l'européen de service, pas de prob tant qu'on s'arrête la, pas comme Relouw.
Relouw est une Taiwanaise d'age inconnu (comprendre entre 20 et 40 ans) qui a passé un moment à essayer de me faire comprendre qu'il fallait que je l'ajoute sur facebook et que j'y regarde ses photos. Bon j'ai vite compris, mais on aurait dit qu'elle voulait être sure que je le fasse. Après elle a essayée de m'apprendre des trucs en Chinois que je connaissais déjà. Assez chiant en fait, je ne sais pas qui elle est et pourquoi elle fait ca, mais bon, rule n°1 in taiwan : Sourire. Elle est tenace en plus...
Le pire, c'est que ça part d'une très bonne intention de la part de Relouw, qu'elle se montre très patiente (beaucoup trop?).

Quelques jours plus tard ... Jour du départ pour tout le monde sauf Pu qui est parti avant. C'est dur. J'aime pas dire au revoir. J'ai embrassé tout le monde, ça les a beaucoup fait rire, le bisou est réservé aux amoureux à Taïwan. Alors de me voir le faire à tout le monde les a beaucoup amusés.

Je ne sais pas si je vais continuer à écrire, j'enverrais ceci dès ce soir, ou dès que je pourrais.

Invité à passer le week-end avec Louise et Tsao dans leur maison à la montagne : Pourquoi pas ? Je m'attendais pas à ce que ce soit aussi ... énorme. Le restaurant est au minimum 4 étoiles, bouffe européenne excellente, bière Allemande, vin Français, puis Espagnol, et le tout offert par la maison, puisque le propriétaire du restaurant est un ami de Tsao. Ah j'oubliais, le resto est dans une sorte de château du genre parc Gaudi(Barcelone). Ensuite, rdv dans la montagne, à deux pas d'un temple Tao gigantesque. La maison est pas très grande, mais très chic, et ... Tsao produit son propre vin rouge! Je l'ai aidé ainsi qu'un de ses voisins à déplacer 3 tonneaux remplis. La tradition à l'intérieur ressemble aux turcs, les chaussures restent dehors et on enfile des chaussons.

Dans la tradition Chinoise, les grands-parents/parents/patrons peuvent offrir une enveloppe rouge (contenant des sous !) à leurs enfants/petits enfants/salariés s'ils estiment qu'ils le méritent. C'est un peu l'équivalent du cadeau de Noël. L'enveloppe contient également une carte souhaitant chance, santé etc ... Et j'ai reçu une carte le mardi 5 février ! Bon la somme est symbolique (je crois), mais bon, c'est comme de recevoir son premier cadeau de Noël à 21 ans ! Mortel.

Voir le récit avec photos et commentaires

Point culture

La religion à Taïwan et la façon de la pratiquer est vraiment différente de ce que nous avons l'habitude de faire en Europe (Et ce bien que je ne pratique pas tellement, c'est vrai.) Les gens ne se posent pas tellement la question de savoir s'ils croient ou non, mais pratiquent pour la plupart par tradition.
Bien que ma boss soit de famille chrétienne, elle n'oublie pas de prier chaque fois qu'elle se rend dans un temple pour une autre divinité. D'ailleurs, le dieu unique chrétien est mis au niveau des autres dieux ici : C'est seulement un dieu parmi d'autres. Pour les jeunes, saluer les dieux en entrant dans leurs temples est plus une preuve de respect pour la tradition et leurs ancêtres !
Les jeunes vont faire une petite prière au temple du dieu des étudiants, pour faire plaisir à leurs parents et les vieux vont faire une prière au dieu de la santé, histoire de ne pas aller à l'hôpital trop souvent ...
D'ailleurs, les festivités chrétiennes de Noël et de Pâques sont sympa aujourd'hui avec les cadeaux ou les oeufs, mais ici on a le droit à des processions de dragons et de musique dans la rue et des feux d'artifice à chaque fois !

Napoléon. Les Chinois aime à penser qu'il y a un ou plusieurs "héros" par peuple et pour eux, le héros des Français serait Napoléon. Et vient donc la question : Que penses-tu de Napoléon ? Tu as trois heures.
Plus franchement, je n'ai pas su quoi leur répondre et je ne saurais toujours pas qui serait le ou les héros Français. Charles de Gaulle, Mitterand ? Coluche ?

Les photos ... La belle histoire d'amour. On a tous déjà vu un asiatique bombarder de photos un endroit dans une quelconque ville de France ... Eh bien en fait, ils sont pareils chez eux. Je me fais souvent prendre en photo avec de simples clients du magasin que je ne reverrais sans doute jamais, mais les autres commerçants du marché, d'origine Taïwanaise, se font prendre très fréquemment aussi !
Petit point amusant, les pellicules photo sont énormément utilisées à Taïwan par tout le monde (toutes tranches d'âge) et les magasins photos sont par conséquent bien plus nombreux qu'en France.

ATTENTION : Cette partie est classée top secret, à ne pas divulguer !
Mon coloc français Maxime. Pour être honnête, je pensais que je serais le seul étranger pendant des mois. Et finalement, seulement trois semaines après mon arrivée, voici un Européen et Français qui plus est qui débarque. Il y a des bons coté, et d'autres moins bons.
La disposition des pièces et de la connexion dans la maison dans laquelle nous vivons amplifie peut être le phénomène. Ma chambre n'est délimitée du reste de la pièce que par un rideau et l'on ne peut capter la connexion que dans cette pièce. Maxime lui à sa chambre bien isolée, mais sans connexion.
Ce qui fait qu'une fois 20h passé, j'ai un peu de mal à le supporter si je veux m'isoler, il y aura forcément une présence dans la salle. Je ne peux pas parler sur skype sans que personne n'entende et je ne me sens pas dans ma chambre, mais plus dans un salon.
Le pire est qu'il reste bien souvent jusqu'à 3/4h du matin pour regarder des matchs de foot/golf (Voir la description des supporters par Coluche). Et il rage encore plus que moi quand ça marche pas ! Ceux qui me connaissent sauront que ça doit être quelque chose ... Une nuit il n'a pas pu regarder son tournoi de golf il a passé deux heures à brailler que ça le saoulait, bien que je lui aie demandé de bien vouloir se casser ...
Après, c'est vrai qu'il n'est pas con, intéressant en journée et que ça fait du bien de parler un peu français ... Quand on est entre nous, puisque j'essaye au possible de parler anglais en présence de Taiwanais, ce que maxime ne fait pas du tout.
Bref, je ne pense pas garder le contact avec lui à la fin de ce volontariat ! ^^

J'ai déjà parlé du restaurant "Moors Garden" quand j'avais parlé du week-end avec Louise et Domen. Vu que j'y vais maintenant tous les mardis, autant approfondir le sujet ! Le patron, Songhen, m'a proposé de faire une sorte d'initiation au français pour ses employés qui le voudraient. Michelle vient avec nous aussi, puisqu'elle a quelques bases de français et voudrait bien progresser. C'est vraiment excellent d'entendre Songhen parler français, lui qui parle couramment allemand, on croirait entendre un allemand plutôt qu'un chinois !
J'ai aussi travaillé à ce restaurant pour un mariage qui a eu lieu le samedi 30 avril. Toute la préparation des tables/salles puis le service en salle. Avec des vêtements indiens ! (D'Inde, je précise hein). Super souvenir, avec feu d'artifice, plats délicieux qu'on a pu finir une fois les convives partis et beaucoup de belles taïwanaises ...

Famille Taiwan, liens familiaux.
La conception de famille à Taïwan est très forte et peu de familles sont séparées par des conflits. On vit avec ses parents tant que l'on a pas un emploi et un conjoint, puis quand nos parents peuvent moins travailler. Louise vit donc avec deux de ses enfants (la troisième étant en Allemage pour études), son mari et ses beaux-parents. Sa mère vivant chez sa soeur. Le moment le plus important est le nouvel an chinois, date pour laquelle il est inconcevable pour eux de passer seul.
Le fait de m'avoir accueilli pour les festivités était donc non seulement très gentil, mais aussi plein de sens puisque je me suis senti un membre de la famille pendant quelques heures.
On a pas mal parlé de ça avec Louise et pour elle c'est étrange qu'en Europe bien souvent les enfants veulent quitter le nid familial assez tôt, mais les parents veulent aussi qu'ils partent !
Et pas seulement les filles, Taïwan est assez égalitaire niveau hommes/femmes pour que le même traitement soit appliqué à tous.

Les sources chaudes à Beitou (Nord de Taipei) c'est méga cool. Super relaxant, bien que certains bains soient juste trop chaud pour y rester plus de 5/6 minutes !

Voir le récit avec photos et commentaires

Cloture ...

(Je passerais la semaine d'adieux, ce n'est pas à proprement parler un excellent souvenir ... Les soirées étaient joyeuses, pour ne pas penser au voyage et au dur retour qui m'attendait.)

Dernière journée à Taïwan ... Taichung. Avec Colleen ! On a été au jardin botanique, on a mangés ensemble et elle m'a fait essayer l'acupuncture ... Parce que j'ai peur des aiguilles ! Rien que de la voir déballer son matos, je faisais pas trop le malin ! Au final, la douleur (Oui, bien entendu, il y en a une) n'est pas lors de la piqure, mais plus sourde, en profondeur, pas comme une aiguille mais comme quelque chose qui chauffe.
Et cet été elle vient en France, je lui ferais essayer ... De nager dans la mer ! Ouais, ils connaissent pas ça, même si la mer entoure l'île ...

Personnellement, il m'est très dur de dire au revoir à des personnes attachantes que je ne suis pas sûr de revoir. Mes amis de Châteaubriant et alentours ... Eh bien même si je pars pour 3 mois, un an ... Je sais que je les reverrais. C'est dur de ne pas les voir pendant un long moment bien sûr, mais pas aussi dur que de dire adieu. Et ce même si je retournerais à Taïwan.

Voyage retour sans trop de péripéties. L'aéroport de Pékin est monstrueux en taille et en décor, un peu démesuré. Tellement grand que je me suis baladé une partie de la nuit que je devais y passer.

Mention spéciale au métro parisien : Je ne t'aime pas, va mourir.

Merci à Marion pour l’accueil une fois à Paris, pour le petit dèj' et désolé pour le bol renversé !^^

Et finalement, content de retrouver la famille, puis bientôt les amis, même si Laurane est repartie tout de suite !

Ne voulant pas laisser ce "récit" sans fin, voici ma petite conclusion !

J'ai vraiment l'impression d'avoir fait un voyage dans le passé ... Pas à propos de Taïwan, mais quand les années passaient à une vitesse folle ... Ces trois mois m'ont semblé être deux ou trois semaines ... Et les deux premières semaines m'ont donnés l'impression de deux jours !

Cette expérience est tout simplement celle qui m'aura apportée le plus jusqu’à présent. Elle m'a donnée un objectif concret, que je n'avais pas, une idée pour mon avenir et ... Bien que j'ai aimé avant, une première relation amoureuse, peut-être suivi par une deuxième ?

MERCI.

Je veux retourner à Taïwan. Je serais de retour bientôt !

Merci de m'avoir lu, si vous avez tenus jusque la !
N'hésitez pas à me donner vos retours ou à me corriger sur les fautes, il doit y en avoir pas mal.

Quentin quentin, Quentin, Oneiros, 高更.

Voir le récit avec photos et commentaires

Découvrez aussi tous les autres carnets de voyage à Taiwan proposés par les Visoterriens.

1
Carte du voyage
Chercher dans Visoterra