Marrakech 2010

Sud MarocUn récit/album du carnet de voyage :
Sud Maroc
Récit/album précédent :
Sud Maroc
Vallée du Draa - Aït BenhaddouRécit/album suivant :
Vallée du Draa - Aït Benhaddou
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail

Deux jours à Marrakech avant de partir pour le sud.
L'occasion pour faire découvrir la ville à ma femme, l'ayant déjà parcourue moi-même 3.5 ans plus tôt, et passer une soirée avec les khoutis maghrebis et djazaïris de l'époque Tangéroise.

L'arrivée à l'aéroport de Marrakech se fait sans soucis dans cette aérogare flambant neuf !
De là, nous prenons le bus qui nous dépose entre la Koutoubia et la place Jemaa El Fna.
Ne reste plus qu'à trouver l'hôtel dans le dédale de ruelles… Derb Sidi Bouloukate où es tu ?

Enfin après quelques tournants, la mémoire me revient et nous retrouvons l'hôtel Dar Youssef.

Il est tard, nous déposons donc les sacs pour aller vite fait se boire un petit thé à la menthe sur la place Jemaa el Fna.
Là bien évidemment, c'est à qui nous attirera vers son échoppe, tous vantent leurs bons produits et lorsque nous déclinons, ils nous font tous promettre de venir chez eux le lendemain.
Les places sont nombreuses, les touristes n'étant pas encore arrivés en masse au Maroc.

Dès le lendemain matin, après un bon petit déjeuner sur une terrasse surplombant la place, depuis laquelle nous observons le manège des montreurs de serpents déjà installés, nous partons à la découverte de la médina.

Direction les tanneries de Marrakech pour regarder le travail du cuir. De tailles plus petites qu'à Fès, elles sont néanmoins plus nombreuses et heureusement moins odorantes à cette époque de l'année. Après des explications très intéressantes quand aux différentes étapes du traitement des peaux, nous passons par la traditionnelle boutique attenante pour sortir. Néanmoins, pas de chance pour eux. Nous ne sommes pas acheteurs… pas ici, pas maintenant en tout cas. Cela n'enlève rien à leur sympathie pour autant !

Nous continuons notre ballade par la visite du musée de Marrakech installé dans un très beau palais de la fin du XIX siècle. Celui-ci est bâti sur le modèle de la maison à péristyle dont les pièces s'agencent autour du patio à ciel ouvert. Ce dernier d'une surface de 700m² est de nos jours recouvert d'une coupole en verre qui lui donne une luminosité jaunâtre étrange.

Avec ses coupoles ornées de décors de plâtre sculpté et peint, ses murs en tadelakt, ses zelliges, son hammam, il est de fait une visite à ne pas manquer!

Nous nous dirigeons ensuite vers la Medersa Ben Youssef à deux pas du musée. Cette école coranique fut bâtie en 1565 sous la dynastie Saadienne et pouvait accueillir plus de 900 étudiants dans les 150 cellules que compte le bâtiment, ce qui en fait la plus vaste medersa de tout le Maghreb.

Avec son bassin, sa salle de prière, ses murs en stucs, décors en cèdre et motifs floraux, la médersa forme un ensemble architectural fascinant. Les cellules dont certaines ont de petites ouvertures sur les ruelles de la médina et des fenêtres donnant sur de petites cours intérieures sont lumineuses, mais on imagine tout de même mal 900 personnes en même temps dans l'édifice !

Passage par la Qoubba (coupole en arabe) bâtie en 1064, qui était le centre d'ablution pour les croyants se rendant à la mosquée, et qui constitue le dernier vestige des Almoravides.

Enfin, nous finissons notre passage par le quartier Ben Youssef en admirant les diverses couleurs des compositions florales et minérales des herboristeries avoisinantes.

Le ventre laissant entendre quelques gargouillis de faim, il est grand temps de se trouver un petit restaurant. Pas question d'aller se poser sur les grandes terrasses de la place Jemaa El Fna, nous nous installons donc dans un petit restaurant près des vendeurs de menthe fraîche aux abords de la place.

Après un tajine kefta avec légumes, nous flânons tranquillement dans le souk, admirant la diversité de l'artisanat marocain. Nous marchandons quelques produits de première nécessité : babouches et lunettes de soleil pour madame !

Nous passons la fin de l'après midi sur un banc à l'ombre d'arbres fruitiers dans un endroit plutôt calme : les jardins de la Koutoubia. Le minaret domine cette partie de la ville et répand au loin le muezzin aux heures de prière.

Le soir nous retrouvons mes collègues de l'époque Tangeroise. Après un petit dîner sur la place et un thé à une des terrasses, nous allons boire un verre dans un bar de la nouvelle ville. Après quelques verres dans une ambiance branchée, nous changeons de bar et d'ambiance avec un café plus difficile à trouver, quasiment en face de la nouvelle gare. Musique marocaine, lumière plus tamisée plus local.

Le lendemain, nous retournons sur la terrasse habituelle pour le petit déjeuner fait de jus d'orange, atey bel nanaa et miloui bel âssel (thé à la menthe et miliou avec miel).
Ce qui me dérange le plus sur la place, ce sont les montreurs de singe…

Nous passons la matinée à flâner dans les souks et je retrouve l'étal d'un artisan créant des articles dans du pneu ! Il y a la des gobelets, des tables, des sièges et des cadres arborant le sigle Michelin… Les souks sont emplis d'odeurs d'épices, d'herbes, de fleurs, de cuir.

Après avoir dégusté un très bon tajine au Nid de la Cigogne juste en face les tombeaux des Saadiens, avec une belle vue sur la mosquée, nous allons visiter ceux-ci. La visite est rapide mais permet encore une fois d'admirer le superbe travail des zelliges, du bois, du stuc et du marbre de Carrare dont son faite les sépultures.

Nous continuons la visite de la ville par le Palais Bahia situé à quelques centaines de mètres de là. Sa construction remonte à la fin du XIXème siècle et comme la plupart des palais arabo-andalous, il renferme de beaux jardins et de jolis patios, et comporte 150 chambres richement décorées. Malgré son état assez dégradé et l'affluence de touristes, il reste un lieu à visiter.

A la recherche de calme et d'ombre pour nous poser, nous découvrons le Cyber-Parc situé à proximité des remparts en se dirigeant vers Gueliz. Celui-ci est très vert, calme et propre et comme son nom l'indique, on y trouve un point internet.

Le soir, retour sur la place Jemaa el Fna pour déguster du mouton aux petites échoppes installées là pour le soir. Nous évitons les abats et optons pour la viande seule (saupoudré de cumin), avec le pain trempé dans le jus de cuisson… un régal !
Quelques chebbakia accompagné d'un thé à la menthe, parfait !

Retour à l'hôtel car demain, c'est le départ pour le sud.

Jean MarieAuteur : Postée le 30 mai 2010 par Jean Marie
Vu 720 fois - 1 recommandation
Sud MarocUn récit/album du carnet de voyage :
Sud Maroc
Récit/album précédent :
Sud Maroc
Vallée du Draa - Aït BenhaddouRécit/album suivant :
Vallée du Draa - Aït Benhaddou
Commentaires
isabelle333333 le 22 octobre 2010 à 13:54

merci pour ce recit bien interressant sur ce que nous pouvons visiter a Marrakech

Votre commentaire pour ce récit/album(*) [?]

Enregistrer

(*) Ces champs doivent obligatoirement être renseignés.

Chercher dans Visoterra
62 visiteurs connectés
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture
Fermer [x]Recommandations