Raid raquettes à neige dans le Jura

Carnet de voyage en Franche-Comté

Traversée d\'une clairière

Cinq jours de randonnée à raquettes à neige avec un groupe d'amis.

Durée : 5 jours ( du 09/03/2009 au 13/03/2009)
Zone : Franche-Comté (+ de carnets de voyage) (Carnet sélectionné)[?]
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail
petite106
Carnet de voyage créé par petite106
Le 13 décembre 2009

Vu 1097 fois
1

Des Rousses à Bois d'Amont

Nous nous retrouvons à midi le 09 mars au Gite du Grand Tétras sur la commune des Rousses.
Nous sommes 7: Roro, Jeanjo, Cathy, Andrée, Dany, Alberte et moi. Ce n'est pas la 1re fois que nous randonnons ensemble.
Temps froid, venté et giboulées de neige. Nous pique-niquons dans la salle hors sac du gite.
Départ ensuite vers Bois d'Amont.
Nous avons dans le groupe un ancien guide de montagne et deux responsables d'un club de rando. Moi, j'oublie ma carte et ma boussole pour me laisser guider.
Après quelques cafouillages d'itinéraire: les trois pros ont, comme souvent, du mal à se mettre d'accord sur la direction à prendre, nous nous retrouvons scindés en 2 groupes qui rejoindront Bois d'Amont chacun d'un côté du lac des Rousses.

L'Orbe vers les Rousses
Cygnes sur l'Orbe
L'église des Rousses
L'Orbe
Voir le récit avec photos et commentaires

De Bois d'Amont au chalet Gaillard

Nous démarrons notre étape sous un ciel bien gris et bas.
Après la traversée du village de Bois d'Amont et de la vallée de l'Orbe, nous passons à côté d'un groupe de pompiers (groupe d'intervention en milieux difficiles) en train de s'équiper pour un exercice d'entrainement. Ils doivent suivre le même itinéraire que nous pendant un certain temps (nous voila rassurés, en cas de malaise.....)
Nous entamons le sentier qui monte dans la forêt du Risoux. Les pompiers, pourtant partis bien après nous nous doubleront tous. Ils sont pourtant chargés comme des mûles.
En fin de matinée, le neige se met à tomber dru, et nous abandonnons l'idée de pique-niquer dans une petite combe que nous avions repéré sur la carte.
Nous continuons donc directement sur le chalet Gaillard que nous atteindrons vers 13h30.
Comme ils n'acceptent pas les repas sortis du sac, nous prenons le plat du jour: lentilles et saucisses. Dieu que c'est bon!
Le chalet Gaillard est un gite d'étape perdu au milieu de la forêt du Risoux, en bordure du GR5 (piste de fond et itinéraire raquettes l'hiver)
Il est composé d'une salle commune au rez de chaussé et d'un dortoir de 14 places au 1er étage. Les sanitaires sont dans un autre bâtiment et les toilettes une "cabane au fond du jardin"
L'alimentation électrique est assurée par des panneaux solaires.
Les propriétaires sont adorables, ce n'est d'ailleurs pas la première fois que nous y faison halte.
Nous sommes les seuls hôtes du chalet ce soir, et apprécions d'être bien au chaud car dehors il "neige à plein temps" comme on dit chez nous.

L'église de Bois d'Amont
Buste de neige
Montée dans la forêt du Risoux
Jeune chamois
Voir le récit avec photos et commentaires

Du chalet Gaillard à la Chapelle des bois

Il a neigé toute le nuit, et il neigeotte encore. Hier c'était déjà beau, ce matin c'est carrément féérique!
Nous démarrons sous un ciel bien gris qui se déchirera en cours de matinée pour laisser place au soleil.
Bien disciplinés (pour une fois!), nous marchons à la queue-leu-leu et prenons chacun notre tour la tête de la file pour faire la trace. Il y a épais de neige et c'est fatigant.
Nous arrivons en fin de matinée sur la crête du mont Risoux à l'aplomb des Mortes. Très belles trouées sur la vallée.
Nous longeons un long moment la crête (un coup je monte, un coup je descend) j'usqu'à une grande croix avec un magnifique point de vue. C'est là que nous pique-niquons assis dans la neige au soleil.
Nous discutons un moment avec 4 gars qui arrivent de Foncine le Haut et vont en Suisse. ils nous disent avoir eu des difficultés pour passer la barre rocheuse en montant de la Chapelle des bois: trop de neige.
Nous repartons en espérant qu'à la descente ce sera plus facile.

Il y a plusieurs possibilité pour passer cette fameuse barre, nous prenons l'option GR.
Effectivement, il y a une telle quantité de neige que la barre rocheuse n'est plus qu'un mur de neige bien lisse. Où sont les passages?
Nous hésitons un moment, surtout ceux qui comme moi ont peur du vide!
Jeanjo nous fait une super trace que nous descendons comme un escalier après avoir largué nos batons en bas. Finalement une fois parti, c'est pas si compliqué que cela.

Après ce passage délicat, nous n'avons plus qu'une descente sympa en forêt pour rejoindre la vallée, le village de la Chapelle des Bois, et enfin le gite "le Montagnon".

Que de neige!
Arrivée sur la crête
Combe de la Chapelle des Bois
Et une petite descente!
Voir le récit avec photos et commentaires

De la Chapelle des Bois à Bellefontaine

Etape tranquille, sans grand dénivellé.
Nous faisons un détour par la forêt et un pique-nique avec petite sieste au soleil dans une clairière.
Arrivée en fin d'après-midi à Bellefontaine au gite "Les Chevreuils"

Bel arbre
Au dessus de Bellefontaine
Clocher de Bellefontaine
Eglise de Bellefontaine
Voir le récit avec photos et commentaires

De Bellefontaine au Rousses

Grand soleil aujourd'hui.
Pour rejoindre les Rousses, il nous faut traverser la forêt du Risoux. Une partie de celle-ci est interdite d'accès pour la protection du grand tétras, et c'est justement dans cette partie que nous devons passer.
Hier au soir au gite, nous avons discuté avec un guide qui travaille aussi pour le parc du haut Jura. Il nous a donné un itinéraire qui nous permet d'éviter en partie la zone interdite.

Nous voila donc partis, petite grimpette en forêt, puis traversée de jolies clairières.
Objectif, rejoindre le chemin qui passe par le fort du Risoux.
Nous avons des difficultés à nous repérer, il y a tellement de neige que les chemins par moment ne se voient plus et nous ne sommes pas sûrs d'être sur le bon.
Heureusement, nous avons avec nous un joker : un GPS qui va nous confirmer que nous sommes bien où nous pensons être.
Une fois rassurés sur ce point, nous cherchons un coin pour le casse croute.
Nous reprenons ensuite notre chemin de mieux en mieux marqué qui nous mène au fort du Risoux d'où nous avons une jolie vue sur la Dôle.
De là, il est facile de rejoindre les Rousses où un spectacle de choix nous attend: l'envol d'une dizaine de montgolfières.

Dernière nuit de notre circuit au gite du "Grand Tétras" au Rousses.

Dans la forêt du Risoux
Traversée d'une clairière
La Dôle
Montgolfière
Voir le récit avec photos et commentaires

Découvrez aussi tous les autres carnets de voyage en Franche-Comté proposés par les Visoterriens.

1
Carte du voyage
Chercher dans Visoterra