Promenons-nous...

Carnet de voyage en Provence-Alpes-Côte d'Azur

La grande Candelle: l\'arête de Marseille
Six-Fours-les-Plages: plage du Gaou Les calanques: depuis le cap Canaille La Ciotat: le port

le temps d’une journée ensoleillée, le long du littoral varois, dans les calanques ou dans l’arrière pays toulonnais, partout où un sentier est capable de nous emmener sans trop nous perdre. A vos chaussures et marchons !

Durée : 1 jours ( du 12/12/2011 au 12/12/2011)
Zone : Provence-Alpes-Côte d'Azur (+ de carnets de voyage) (Carnet sélectionné)[?]
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail
rdut
Carnet de voyage créé par rdut
Le 12 décembre 2011

Vu 1007 fois
< 1 2

Le sémaphore de La Ciotat

La Ciotat: le port
La Ciotat: le port
Le but de la balade d’aujourd’hui est La Ciotat et ses environs à la découverte de ses rochers de poudingue si particuliers et de la ville en complète restructuration après l’arrêt partiel des chantiers navals.

La balade démarre au bout du port encore en activité pour les yachts, et grimpe tout de suite en direction du sémaphore du Bec de l’Aigle, tantôt par de petites rues tranquilles puis au travers de la garrigue, avec de beaux points de vue sur ces rochers étonnants. Après un chemin sans difficulté et quelques 360 m plus haut, l’arrivée au sémaphore offre des vues extraordinaires sur tout le massif des calanques, et c’est probablement le seul endroit d’où la vue englobe la totalité du massif.

La descente se fait par le sentier des crêtes, avec de belles vues sur la Sainte-Baume, aujourd’hui toute enneigée, et la ville en contrebas.

Le chemin passe par la vieille ville avec ses entrepôts réhabilités de belle façon, le port et les grues-musée. La promenade dans la ville est très agréable.

La Ciotat: le Bec de l'Aigle
La Ciotat: le Bec de l'Aigle
Nous avons ajouté à cette balade peu fatigante, la montée au belvédère dans le parc Mugel, 82 m à pic au-dessus de la mer, montée raide avec des escaliers de galets, vite oubliée tant l’arrivée au milieu des rochers de poudingue est exceptionnelle ; le poudingue est l’amas de galets pris dans un ciment naturel de type grès, truffé de trous gigantesques mais qui résiste néanmoins à l’érosion. Du belvédère, l’effet est saisissant est garanti !

Notre curiosité est rassasiée, même si l’envie de faire le tour de ces curieux rochers en canoë est plus forte que jamais ! La vieille ville est charmante, la réhabilitation très réussie. Le port de plaisance, la belle grande plage de sable, les petite calanques de galets (poudingue oblige), tout en fait une belle destination de tourisme.

La Ciotat: calanque de Figuerolles
La Ciotat: le Bec de l'Aigle et les chantiers navals
La Ciotat: l'île Verte
La Ciotat: l'invention du cinématographe
Voir le récit avec photos et commentaires

L'île du Gaou

C’est un petit concentré des beautés méditerranéennes, une petite île au bout de la route du Brusc à Six-Fours-les plages, une petite balade, une heure pas plus, qui nous émerveille…

Il y a un parking tout près ( payant en été), mais il est préférable de commencer la balade au petit port du Brusc en longeant par la promenade récemment aménagée la lagune du Brusc, classée « natura 2000 ». En passant le petit pont qui nous permet d’accéder à l’île du Petit Gaou, il faut admirer le paysage fabuleux à gauche sur le cap Sicié et ses hautes falaises, puis par la passerelle entrer sur l’île du Gaou. Un sentier, accessible à tous (y compris les poussettes d’enfants ou les fauteuils roulants) fait le tour de l’île. Côté continent, les vues sur la lagune, le cap Nègre, Bandol et au loin la Sainte-Baume sont magnifiques.

L’arrivée sur la passe entre le Gaou et les Embiez l’est tout autant, et puis, quelques pas plus loin, on est face à la Grande Bleue, la dominant depuis les rochers déchiquetés de cette partie de côte qui font furtivement penser à une côte bretonne, la végétation de pins bruissant de cigales nous rappelant qu’il n’en est rien…

Les portes de ce petit paradis ne sont ouvertes qu’en journée, et fermées en Juillet durant la période du festival « les voix du Gaou ».

Six-Fours: le port du Brusc
Six-Fours-les-Plages: les pointus
Six-Fours-les-Plages: la lagune du Brusc
Six-Fours-les-Plages: l'île du Gaou
Voir le récit avec photos et commentaires

Découvrez aussi tous les autres carnets de voyage en Provence-Alpes-Côte d'Azur proposés par les Visoterriens.

< 1 2
Carte du voyage
Chercher dans Visoterra