Le Portugal: du Minho à l'Algarve

Carnet de voyage au Portugal

Nazaré: le poulpe séchant
Porto Sandeman Sintra, Le palacio national Vieux tramways lisboètes

Longer la Méditerranée jusqu'aux sentiers Cathare, cheminer sur ceux de Saint Jacques de Compostelle, puis arriver au Portugal par le Minho et terminer en Algarve.

Durée : 40 jours ( du 22/09/2009 au 01/11/2009)
Zone : Portugal (+ de carnets de voyage) (Carnet sélectionné)[?]
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail
rdut
Carnet de voyage créé par rdut
Le 19 August 2009

Vu 3498 fois
1 2 3 >

001 DE SIX FOURS A TOULON LE 23-09-2009

J’ai mis deux dents dehors alors qu'elles me mettaient hors de moi! Allez ouste! Arrachez-vous de là et épargnez-moi vos grincements avant, qu'après vous, je n'ai la dent dure! Impudentes avec lesquelles je ne mâcherai plus mes maux!. La séparation de corps est effective depuis ce mercredi 23 septembre et il n'en reste rien d'autre qu'un stigmate hamsterien. Enfin pouvoir partir!

En attendant, nous avons trainé à Porquerolles, haut lieu du tourisme en canoë et endroit propice à la méditation!

La plage noire
La plage noire
Ici, la plage noire, prise de l'isthme du Langoustier, les contemplateurs pagayeurs sont en bas à droite et le mas du Langoustier en haut à gauche, à peine visible.

C'est un bon point départ pour longer la Méditerranée jusqu'aux sentiers Cathare, cheminer sur ceux de Saint Jacques de Compostelle, puis arriver au Portugal par le Minho et terminer en Algarve.

Le Charles de Gaulles
Toulon: la rade
Voir le récit avec photos et commentaires

002 DE SIX FOURS A SETE LE 24-09-2009

Cap à l'ouest! Et à peine partis, un petit crochet par la "route des crêtes", au-dessus de Cassis et du cap Canaille, d'où les calanques émergent à peine de la brume matinale.

La très belle calanque d'En Vau, d'en haut.

Puis la traversée de Marseille, très agréable, et en route vers Martigues, par l'étroite langue de terre, entre mer et Berre, passage sans intérêt par les paysages des "Costières de Nîmes" et une première halte à proximité de Sète. Oui, avec bain de mer, il a fait pas de loin de 30° aujourd'hui.

Cassis et cap Canaille
En-Vau
Voir le récit avec photos et commentaires

003 DE SETE A NARBONNE PLAGE LE 25-09-2009

Les longues plages de sable se succèdent sans discontinuer depuis la fin de la Camargue et probablement jusqu'à la frontière, nous n'irons pas voir!

Nuit tranquille à Saint Pierre la Mer, juste à côté de Narbonne, où comme tous les matins le soleil s'est levé sur ces grandes plages sans intérêt, fouettées par le vent et que nulle marée ne daigne recouvrir.

Levé de soleil
Voir le récit avec photos et commentaires

004 DE NARBONNE PLAGE A SAINT JEAN DE BARROU LE 26-09-2009

Une dernière halte en bord de mer, à Gruissan plage, où j'ai cherché un Angle adéquat pour une photo de la "plage des chalets", mais que Dalle! Ne Baissons pas les bras, avec 37°2 le matin, je vais le trouver et il me reste un peu de temps.

Et hop! La voilà et en y regardant de plus près, vous verrez qu'il reste un ou deux chalets à peindre.

Gruissan village, tout enroulé sur sa tour, et une des portes d'entrée du pays Cathare.
Pays Cathare dont la visite commence par l'abbaye de Fondfroide, cistercienne, et bâtie par empilement de blocs de granit selon des canons architecturaux clairement définis par l'ordre.

Pays Cathare dont l'entrée coïncide avec le début des Corbières, AOC et vins de pays, et donc avec la rencontre des vignerons qui nous expliquent que l'appellation "Corbières" souffre d'une mauvaise réputation et que pourtant il s'y fait des "choses extraordinaires"! En dégustant, force est de constater que l'appellation n'est pas seule à souffrir! L'amélioration de la qualité passe ici par des arrachages massifs, encouragements européens à la clé.

Gruissan plage
Gruissan village
Voir le récit avec photos et commentaires

005-006 DE SAINT JEAN DE BARROU A BOUILLOUSES LES 27 ET 28-09-2009

Pays Cathare, paysages lunaires de cirques ceints d'éperons rocheux du haut desquels s'élancent encore parfois des pans de muraille d'un château, sur une gigantesque toile de fond de pierre blanche et de garrigue verte, égayée des couleurs automnales d'alignements de ceps de vigne trop jeunes pour être déjà tortueux et pourtant abandonnés et condamnés à disparaître par arrachage.

Avec au milieu de ces décors naturels, un silence si dense qu'il s'entend partout, à découper en tranches épaisses pour être emporté en ouïe d'une utilisation ultérieure, et une pesanteur qui semble moindre tant tout s'élève avec facilité.

Même EDF n'a pas su où planter son premier pylône.

Ci-dessus, le château de Queribus, qui semble prolonger le rocher sur lequel il se perche

et ci-dessous, celui de Peyrepertuse, debout depuis 800 ans, sans siège pour asseoir sa réputation de forteresse inexpugnable.
Et chemin faisant, cette nature aride qui sait pourtant être généreuse, offre à qui veut une belle cueillette d'amandes, à l'utilisation encore indécise, et de figues noires et mûres, cuisinées le soir même au beurre avec une belle côte de porc.
Juste avant de quitter l'Aude, encore quelques sites extraordinaires, comme ces Gorges de Galamus censées faciliter le passage vers les Pyrénées Orientales et puis le château de Puylaurens, perché, éperonné et crénelé comme les autres.

Et enfin un peu de route pour rejoindre un premier site pyrénéen: les Bouillouses, où il sera question de randonnée.... Et pourquoi pas le Pic Carlit (2921m).

Allons, l'Espagne n'est plus très loin.

Queribus
Peyrepertuse
Gorges de Galamus
Voir le récit avec photos et commentaires

007-008 DE BOUILLOUSES A PRULLANS LES 29 ET 30-09-2009

Deux journées bien occupées à marcher, l'une autour de ces lacs magnifiques, trouvés vers 2400m d'altitude dans le site classé des Bouillouses, au pied du pic Carlit, bassins qui alimentent la toute nouvelle Aude, et l'autre en grimpant la vallée de l'Eyne, droit vers l'Espagne.
Deux fois 5 heures à marcher, chaque brasse d'air est inspirée à l'unisson de la cadence d'un pas , duquel coule le suivant, alors que dérive l'esprit et que flottent quelques pensées au rythme imposé par le chemin. Allez, continuons de marcher, tout baigne!

Ce soir, nous serons en Espagne!

Le site classé des Bouillouses
Au pied du pic Carlit
La vallée de l'Eyne
Voir le récit avec photos et commentaires

009-010 DE PRULLANS A ATARES LES 01 ET 02-10-2009

Et voilà l'Espagne, pour nous la route 260, une grande traversée des Pyrénées de la mer Méditerranée à l'océan Atlantique. Une magnifique route toute en gorges, parfois déployées et où les estives encore en cours agrémentent le trajet d'immenses troupeaux de moutons ou brebis, berger devant et patou derrière, et parfois resserrées par d'abruptes promontoires de roches rouges aux confins desquels darde parfois un village, empilage improbable de maisons de pierre rouge en équilibre, les deux se confondant en un bel ensemble à 1500 mètres d'altitude.
Allez, encore une belle randonnée dans les Pyrénées Aragonaises, sur le site de Monte Perdido, vaste complexe de canyons et de cirques, juste derrière Gavarnie.

Au programme, chemins en corniche (faja?) à la limite des arbres, quelques isards et écureuils, et retour en longeant l'Ordesa et ses nombreuses cascades.

Monte Perdido
L'Ordesa
Ordesa: le village
Ordesa: le parc national
Voir le récit avec photos et commentaires

011-013 DE ATARES A SAN VICENTE 03 AU 05-10-2009

En sortie des Pyrénées Aragonnaises, traversée de la Navarre, en grande partie le pays Basque espagnol, et enfin l'océan, encore baignable (bon d'accord, la photo n'est pas prise au pays basque, mais ça illustre bien!).

Passage à Santander, puis à San Vicente de la Barquera, une espèce de bout d'Irlande posée là, longue langue de terre bien verte, finissant en falaise blanche, très belle plage, un peu de brume mêlée d'embruns... De quoi y passer une paire de jours! Nous sommes sur la côte Cantabrique, à la limite des Asturies et maintenant suffisamment proche de la Galice pour apprécier cette ambiance celtique.

Les marées tissent sur le sable les motifs en relief de la toile haute couture dont se revêt la plage alors que l'orage n'est pas loin et que le temps fraîchit.

Peut-être devrions-nous craindre que le ciel vienne à nous tomber sur la tête?
Au fait, sommes-nous toujours sur le bon chemin? Eh! Oui!

Fronton
San Vicente de la Barquera
Motifs sur le sable
Orage Cantabrique
Voir le récit avec photos et commentaires

014 DE SAN VICENTE A COLUNGA LE 06-10-2009

La mer et la montagne, savoureux mélange des genres en arrivant dans les pics d'Europe, dans les Asturies, alors que le temps se détériore. N'empêche, belle grimpette, beaux lacs et belles vues, malgré un vent d'enfer!

Les greniers à grains sont étudiés pour protéger la récolte des poules et des rongeurs: quatre piliers de bois ou de pierre sur lesquels repose une large pierre plate, et le tour est joué!

Ne reste plus qu'à construire un petit chalet, où aujourd'hui sèchent principalement les cougourdes, l'oignon, l'ail et les pommes, dans une région à cidre.

Pics d'Europe
Greniers à grains
Pilier du grenier à grains
Les Pics d'Europe
Voir le récit avec photos et commentaires

015 DE COLUNGA A LAXE LE 07-10-2009

Dire que la Galice a un air de Bretagne est sûrement un lieu commun. Est-ce parce que l'hortensia s'affiche en bleu, que le granit sait se faire rose sur les phares, que les goélands planent et crient ou peut-être parce que chaque croisement arbore son calvaire ou son dolmen? Ou est-ce alors la bruyère ou ces grandes plages un peu brumeuses d'embruns soulevés? Est-ce tout simplement parce qu'il pleut, des grains qui se succèdent à n'en plus finir, ou alors... quoi?
En tout cas, nous ne sommes pas en Bretagne, c'est sûr, mais on pourrait s'y tromper tant l'air a une humidité connue. Seuls les eucalyptus aux exhalaisons fortes comme émanant d'un tube de Vicks, en forêt dense comme une Brocéliande recréée ici, rompent l'illusion.

Cabo Vilan
Horreo
Caco Vilan
Voir le récit avec photos et commentaires

Découvrez aussi tous les autres carnets de voyage au Portugal proposés par les Visoterriens.

1 2 3 >
Carte du voyage
Chercher dans Visoterra