Polepole en Tanzanie

Carnet de voyage en Tanzanie

et musique
... de danses Spectacle.

Kenya ou Tanzanie ??? Nous avons choisi la Tanzanie pour un safari de 8 jours. C'est un rêve vieux de plus de 20 ans que nous avons réalisé. Plein les yeux, les oreilles, les narines et le coeur. On nous avait dit : pourquoi aller si loin pour si cher alors que dans les parcs safaris ou à Disney World (!!) tu vois la même chose. Oh que non... Rien à voir... Je n'ai qu'une seule recommandation : Allez-y !!!
Au fait "polepole" en Swahili veut dire doucement...

Donc vol de 6 heures de Montréal à Paris avec un décalage de 6 heures. Une courte nuit à l'aéroport de Roissy pour prendre une navette à 5h pour le vol vers Amsterdam puis vers Arusha où nous sommes arrivés à 21h30.

Voici le compte-rendu détaillé de notre voyage dans les parcs du Nord de la Tanzanie.

22-09 : Arrivée à Arusha à 21h30 en étant partis d’Amsterdam à 11h00 le matin. 1ère nuit à Arusha au Kibo Palace. Accueil de notre guide francophone (Thadéï), nous faisons connaissance et prenons la direction d'Arusha qui est à 1 heure de l'aéroport de Kilimandjaro.

23-09 : Départ le lendemain matin de bonne heure pour le 1er parc : Tarangire. Dépaysement garanti dès le départ et la traversée d’Arusha, du bruit, du monde partout, les voitures roulent n’importe comment, une vie trépidante et des commerçants qui travaillent dehors. Ensuite début de la savane et des villages masaïs. Des enfants qui conduisent les troupeaux. Vous en prenez plein les yeux !!!.
Le Parc de Tarangire : Arrivés au Parc de Tarangire pour l’heure du lunch et 1er safari en après-midi. Un parc magnifique avec des gros baobabs, des acacias qui nourrissent les girafes, des gazelles de toutes sortes dont les petits et adorables dikdik, des gnous qui vont de pair avec les zèbres, des éléphants.
J’ai noté dans mon road book : “C’est extraordinaire de voir tous ces animaux dans leur environnement naturel. C’est tout simplement merveilleux“. Coucher de bonne heure car bien que l’on ne sorte pas du 4x4, un safari c’est très fatiguant !!!. La nuit, bruit de fond du cri des hyènes et du rugissement d’un lion. Lendemain matin levés de bonne heure, on charge le 4x4 avec les bagages encore tout propres et en s’en allant à notre prochain point de chute, nouveau safari avec toujours des éléphants, des oiseaux de toutes les couleurs à profusion, des gnous, des zèbres, des girafes, des impalas, etc...
24-09 : Une soirée à Karatu au Bougainvillea Safari Lodge avant d’aller dans le cratère du Ngorongoro. Cela pour éviter de payer une 2ème nuit dans le cratère. Prix pour le cratère : 50$ simplement pour passer sur la piste qui va du cratère au lac Victoria en passant par le Serengeti, droit d’accès au cratère de 200$ par voiture par jour et ensuite vous payez votre lodge. Encore levés tôt le lendemain matin (les petits déjeuners sont servis à partir de 6h30). De Karatu à la descente dans le cratère, c’est long (1h45). Une fois les formalités complétées par le guide, on prend la route du cratère et la route qui descend au fond. Il y a 2 descentes et 2 montées à sens unique. Avons rencontré nos premiers lions, des grues, des outardes Kori et bien sûr zèbres, gnous et autres antilopes. Nous sélectionnons de plus en plus ce que nous photographions ..... Au loin vu un rhino à travers les jumelles, ce sera le seul !!!.
25-09 : Remontés vers le Sopa Lodge qui est à l’opposé des autres lodges mais qui bénéficie d’une belle vue pour les couchers de soleil. Bien mangé et au lit de bonne heure car fatigués par le journée en 4x4 et surtout la poussière !!!.
26,27-09 : Levés à 6h00 pour départ à 7h45. En route pour le Serengeti. Route longue et poussiéreuse. Appareils photos et nous recouverts d’une mince pellicule blanche, ça y est les bagages sont cracras !!!. Pour la route, imaginez de la tôle très très ondulée avec des trous en plus et la poussière continuelle qui vole et que vous avalez, vous empêche de voir la route et vous aurez une idée de l’état dans lequel nous sommes arrivés à notre arrêt suivant au coeur du Parc du Serengeti, la région de la rivière Seronera. Notre camp était le Mbuzi Mawe Camp, au milieu des skopjes. Ce camp fait parti de la chaîne des Serena hôtels. Notre gâterie pour 2 nuits, 5 étoiles et tout le confort sous une tente même des peignoirs en éponge, le bonheur après la route !!!.
Des traces de pattes devant notre tente laissaient présager une nuit mouvementée et effectivement lorsque nous avons voulu retourner à votre tente, accompagnés comme partout par un garde, il nous a dit que les lions (lionnes) avaient tué un buffle et on entendait les rugissements. La nuit les buffle sont venus brouter devant notre tente et nous on laissé une preuve de leur passage ... Mbuzi Mawe est du swahili qui veut dire klisspringer qui est une variété d’antilope qui était effectivement dans le camp. Deux jours merveilleux ou nous avons vu lions, guépard et léopard ainsi que comme partout gazelles, gnous et zèbres, girafes, hippopotames (leur “piscine” pue !!). Un orage court et violent sur le chemin du retour au camp. Au fait ce coin est vert car la rivière Seronera apporte l’humidité nécessaire à toute la vie. Avons vu une lionne en chasse, un éléphant chargé des lionnes et des lionceaux car ils étaient trop près des bébés éléphants et un éléphant chargé un 4x4 qui le gênait pour passer mais seulement une manoeuvre d’intimidation.

28-09 : Après 2 jours dans ce site merveilleux nous partons pour le Lac Manyara qui est, à mon avis, le moins intéressant car nous avions déjà vu plus que ce que nous escomptions et franchement on devient blasé de voir tous ces animaux dans la savane !!!. C‘est fou je sais mais c‘est ainsi. Nous logeons au superbe Lac Manyara Serena Lodge. Durant le safari au lac Manyara, rencontre superbe avec un éléphant.
29-09 : Dernier jour, nous prenons l’avion ce soir à l’aéroport international de Kilimandjaro mais avant nous allons visiter un village, Mto-Wa-Bu avec un guide anglophone. Visite géniale avec des enfants heureux et qui voulaient à tout prix se faire prendre en photos et se voir. Rencontres agréables et instructives malgré la barrière de la langue (Swahili). Visite du traditionnel village Masaï. Et visite d’un orphelinat et là c’est dommage mais nous avons eu la nette impression de subir de la vente à pression et que l’intérêt premier n’était pas celui des enfants auxquels nous avions amené crayons, stylos, boîtes de crayons de couleurs, crayons cire, cahiers, gommes, sacs à dos et un ballon de foot. Le directeur n’a même pas regardé le contenu du grand sac !!!. Donc si vous voulez faire la même chose renseignez-vous bien auprès de votre agence de voyage et de votre guide sur place ou alors distribués vos cadeaux au gré des rencontres ce que nous aurions fait si nous avions su.

Formalités beaucoup plus faciles au départ qu’à l’arrivée !!!!.

Vous allez pratiquer votre anglais et votre swahili dont voici quelques mots :
Akuna Matata : Pas de problèmes
Assante Sana : Merci Beaucoup
Djanbo : Bonjour
Caribou : Merci
Polle polle : Doucement.

Maintenant la partie argent en dollars canadiens :
Vol Paris-Montréal aller-retour (Corsaire grand-large) et Paris/Amsterdam-Arusha aller-retour : 2,600$
Safari sur mesure en privé (22 au 29-9), préparé avec Cinzia Trotto de Uniktour Montréal : 2 personnes avec un 4x4 Toyota Land-cruiser 6 places avec toit soulevant : 4,500$/personne en pension complète dans des camps de toile et des lodges. Nous avons choisi des lodges et des tented camp pour raisons de santé.

Réflexions personnelles :
Une fois arrivés à l’aéroport international de Kilimandjaro, la sortie est longue car les douaniers regardent de très près les passeports, prennent votre photo et ensuite vous pouvez aller récupérer vos bagages.
Demandez votre visa avant de partir, sinon vous ferez encore la file pour l’avoir.
Ensuite de l’aéroport à Arusha il y a 1 heure de «route».
Tous nos hébergements étaient très propres, personnel empressé, très gentil, très bon sens de l’humour.
Attention aux frais divers : Beaucoup de pourboires à donner car personnel très nombreux dans les lodges et camps (Ex. 4 personnes pour les bagages en arrivant et autant en repartant). Mais il y a une “Tip box” où nous mettions le pourboire général avant de partir le matin après avoir payé nos suppléments (apéritifs, vin ou bière tanzanienne (très bonne la bière).
Les prix sont affichés en $ US. Ne pas hésiter à couper les prix en 2 et discussions ardues ensuite (je déteste).
J’ai compris pourquoi on voyait beaucoup d’hommes avec des bonnets sur la tête par des températures de + de 30 degrés : C‘est à cause de la poussière !!!.
Une petite maison de 3 pièces avec le terrain en banlieue d’Arusha : 6,000$ US, ailleurs moins de 4,000$ US.
Pas la peine d’avoir de super chaussures de marche puisque l’on ne descend pas ou très peu des 4x4 !!!.
Si vous faites de la photo et si vous le pouvez, préférez un voyage à 2 ou au max à 4 car ainsi vous pourrez aller d’un côté ou l’autre de la voiture pour immortaliser les “bestiaux“. Aussi nous nous sommes rendus compte qu’un zoom 300/500mm est l’idéal pour saisir les oiseaux et les mammifères un peu éloignés et un bridge peut complémenter les autres besoins.
Une grande différence entre les repas dans les lodges et les paniers pique-nique : Dans les lodges de beaux buffets variés et bien garnis et pour les paniers tous ont eu la même composition, quelque soit le lodge qui les ont préparés : Cuisse de poulet rôti, un petit pain avec un morceau de fromage, un petit gâteau, un fruit, un jus, un oeuf dur, une tablette de chocolat.

Nous avions choisi les hébergements suivants :
Pour le Parc du Tarangire : Tarangire River Camp, 3 étoiles. Super emplacement au bord d’une rivière à sec (saison sèche). Beaucoup d’oiseaux et un réveil en “cuicui” au lever du soleil (6h00) lorsqu’ils commencent à chanter, extraordinaire. Point négatif : La bouffe, plus que quelconque. On ne va pas là pour la fine cuisine mais par rapport à nos autres hébergements très en dessous.
Pour le Ngorongoro, 2 emplacements afin de répartir les coûts :
À Karatu : Le Bougainvillea Lodge, très joli avec ses petites maisonnettes, sa piscine et ses allées verdoyantes et fleuries.
Au bord du cratère : Le Sopa Lodge. Très gros lodge, bonne nourriture, belles chambres. De tous les lodges visités c’est celui que nous avons le moins aimé car trop de monde.
Dans le Serengeti : Le Mbuzi Mawe Camp (5 étoiles). Fait partie de la chaînes des Serena Hôtels. Notre préféré aussi bien pour l’emplacement, le service, la nourriture et en plus il est au centre (à peu près) du Serengeti.
Au lac Manyara : Le Lac Manyara Serena Lodge. Très bien aussi, bon service, buffet varié et copieux aussi bien le matin que le midi ou le soir.
Nous avons suivi les instructions de notre médecin de voyage vu à Montréal qui nous avait dit de ne manger aucun légume ou fruit qui ne s’épluchait pas, donc aucune salade verte, pas de tomates ni de concombres car pas épluchés. Eau en bouteille même pour se laver les dents. Dans tous les lodges et camps de l’eau en bouteille à notre disposition gratuitement mais pour nous au souper le soir vin !!! ....

Je suis encore émerveillé par ce voyage et je n’hésite pas à le recommander. C’était la saison sèche mais j’ai aimé ce côté sec qui correspond dans mon esprit à l’idée que je me fais de la savane.

Durée : 8 jours ( du 22/09/2010 au 29/09/2010)
Zone : Tanzanie (+ de carnets de voyage) (Carnet sélectionné)[?]
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail
mimi48
Carnet de voyage créé par mimi48
Le 08 février 2010

Vu 91 fois
1

En route pour le Parc de Tarangire

En nous réveillant le 1er matin en Tanzanie et en ouvrant les rideaux nous avons eu le premier choc !!!. Des palmiers, une basse-cour et des jacarandas en fleurs, vive le dépaysement !!!. Départ pour le 1er parc : Le parc National de Tarangire.
La majorité des photos ont été prises en roulant. Nous devions arriver pour le lunch donc pas question de traîner en cours de route ... Par la suite nous avons expliqué à notre guide (Thadéï) que nous étions amateurs de photos et que l'exposition, la prise de vue et tout le reste étaient importants pour nous. Il s'est pris au jeu et souvent il s'est arrêté là où c'était le mieux pour les photos. J'aurais l'occasion de vous le présenter et de vous en parler dans les autres albums.

Tanzanie
Hôtel.
Vue de la chambre
Jacarandas
Voir le récit avec photos et commentaires

Parc de Tarangire

Continuons notre récit.
Parc national du Tarangire : Superficie de 2600 km carrés, il est situé dans la steppe Masaï non loin du Lac Manyara. Paysages très différents des autres réserves. Climat chaud (oui très chaud !!!). On y voit une grande variété d'animaux car il y a une rivière où ils peuvent s'abreuver. C'est le seul endroit où il y avait des mouches tsé-tsé.

Comme promis je vous parle de notre super guide : Thadéï. Un pro avec 7 ans d'expérience, qui connaît les parcs comme sa poche et sait exactement où aller pour vous montrer, oiseaux, gros animaux, paysages. Mais pauvre lui, il a été gravement intoxiqué à Karatu et a malgré tout été très professionnel malgré des maux de ventre, des vomissements et tout ce qui va avec. Tant et si bien qu'arrivés, à notre tented camp dans le Serengeti il a dû recevoir 5 litres de sérum pour le réhydrater, prendre des antibiotiques pour le reste du safari et rester couché une journée durant laquelle il nous a trouvé un remplaçant (anglophone). Nous avons fini le safari avec chauffeur et guide car il n'était pas en état de conduire.

Sur la route
Arbre ou cactus ?
Entrée du parc.
Recommandations
Voir le récit avec photos et commentaires

Du Tarangire au Ngorongoro

Un court album avant de rentrer dans le cratère du Ngorongoro. Quelques photos prisent sur la route en roulant, nos premières girafes et notre lodge à Karatu : Le Bougainvillea Lodge (4*).

Je profite de cet album pour souligner une différence entre européens et nord-américains : On nous a conseillé de ne manger que les fruits et légumes qui s'épluchent (donc aucune tomate, ni salade etc.) alors que plusieurs européens rencontrés nous ont dit ne pas avoir eu de consignes à ce sujet et certains nous ont même dit que leur voyagiste leur avait dit qu'il n'y avait aucun problème, sommes-nous trop aseptisés ?? Peut-être mais nous n'avons eu aucun problèmes gastriques.

Allez en route
Plein les yeux
Par paquets ....
La 1ère mais pas la dernière
Voir le récit avec photos et commentaires

Le cratère du Ngorongoro

On continue le voyage dans la poussière et "le brassage de foufounes".
À propos de la poussière, c'est elle qui nous a permis de reconnaître très facilement notre valise noire sur le tapis roulant à notre retour à Montréal !!.
Nous voilà au Cratère du Ngorongoro qui est une partie de la zone de conservation du Ngorongoro.
Vous arrivez par la crête qui est à 2300 mètres. Il y a un arrêt "point de vue" d'où vous avez une vue d'ensemble du cratère. Le cratère est une caldeira de 20km de diamètre et est le second plus grand cratère au monde. Beaucoup d'animaux sauvages et d'oiseaux résident dans ce cratère.
Même si nous étions hors saison, j'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de 4x4, trop à mon goût !!. En juillet/août ils se suivent les uns derrière les autres, à éviter. Pour notre guide la meilleure saison et celle des petites pluies, qui sont quand même supportables, les animaux sont très présents, c'est plus vert, il n'y a presque personne et avec de meilleurs prix dans les lodges qu'en pleine saison.
Après le parc de Tarangire sans personne et nos premières découvertes nous avons été déçus par le Ngorongoro.

"LE" cratère !!
On rit plus .....
Une autre porte ....
MasaÏ
Voir le récit avec photos et commentaires

"LE" Serengeti

Avant dernière étape de notre safari. Vous avez vu "Out of Africa" ? Ben c'est exactement ça !!!. Sauf que je ne suis pas Meryl Streep et Jacques n'est pas Robert Redford, alors restons cool !!!. 14,763 km2 de plaines dans le prolongement du Masaï Mara. En Masai, Serengeti veut dire "plaines infinies", nom bien mérité !!. À perte de vue des savanes immenses avec par-ci par-là des kopjies qui sont de gros amas rocheux. Donc un parc immense et où il faut choisir son point de chute en fonction de la saison où vous y allez. Nous avions choisi, avec l'aide de notre agente de voyages, les environs de la rivière Seronera car c'est l'endroit où il y a de l'eau. Effectivement tout était vert et beaucoup d'animaux dont guépard et léopard ainsi que les hippos et les buffles. Nous quittons le cratère du Ngorongoro et prenons la route pour notre prochain arrêt dans le parc : Le Mbuzi Mawe Tented Camp.

Après les recommandations
Note 4x4
La piste
Je vous raconte une histoire .....
Voir le récit avec photos et commentaires

Découvrez aussi tous les autres carnets de voyage en Tanzanie proposés par les Visoterriens.

1
Carte du voyage
Chercher dans Visoterra