Ollantaytambo

PérouUn récit/album du carnet de voyage :
Pérou
PisaqRécit/album précédent :
Pisaq
Chemin de l'Inca - Jour 1Récit/album suivant :
Chemin de l'Inca - Jour 1
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail

Après Pisaq, on prend la direction du Machu Picchu en suivant le cours du Rio Urubamba. On aperçoit des montagnes qui ont la forme de grenouilles (plus exactement de sèches) avec deux rochers de part et d'autres du sommet…
Il s'agit d'une forteresse qui surveillait le chemin de l'Inca vers le Machu Picchu. C'est d'ailleurs là que Manco Capac remporta une ultime victoire sur l'envahisseur espagnol.
Pour accéder au haut des ruines, il faut grimper un escalier bien raide au milieu de terrasses incas. En haut, on trouve une pierre lisse en forme de siège, il s'agit du trône de l'Inca, depuis lequel il s'adressait à la foule.
Plus haut encore, on trouve une imposante paroi formée de 6 blocs placés en hauteur. On distingue des zones en reliefs qui représentent une carte.
On a aussi un panorama magnifique sur les montagnes et la vallée du Rio Urubamba.
Sur la montagne, au dessus du village, on remarque deux constructions surélevées. C'était l'école militaire et la prison.
En partant sur la droite des ruines, on tombe sur d'autres terrasses avec un long escalier qui redescend sur l'esplanade.
Plus à droite encore, on trouve l'ancienne carrière d'où viennent certaines pierres. On en trouve certaines, prêtes au transport, par terre et en levant les yeux sur la paroi, on voit là où elles ont été détachés… Un travail de dingues !!!
Le village est sympa, on trouve un peu d'artisanat et sur la plaza de armas, où l'on tombe nez à nez avec la statue de l'Inca.
Ollantaytambo est la seule agglomération au Pérou qui ait conservé intact le plan de la ville inca. Les demeures coloniales s'appuyèrent sur les soubassements d'origine sans modifier le tracé des rues. Au milieu des ruelles, on trouve la rigole originelle d'évacuation des eaux…
En repartant du village, juste au niveau de la reprise du goudron, dans le grand virage à gauche, on peut prendre un petit chemin à droite qui mène au Rio Urubamba. Là, se trouve un pont suspendu. Déjà, les fondations de celui-ci font rêver… mais juste à coté, on peut apercevoir 2 énormes roches, mises en place par les incas, pour casser le courant en période de crue.

Photos du récit/album

Lancer le diaporama

Jean MarieAuteur : Postée le 12 mars 2007 par Jean Marie
Vu 173 fois
PérouUn récit/album du carnet de voyage :
Pérou
PisaqRécit/album précédent :
Pisaq
Chemin de l'Inca - Jour 1Récit/album suivant :
Chemin de l'Inca - Jour 1
Commentaires
Votre commentaire pour ce récit/album(*) [?]

Enregistrer

(*) Ces champs doivent obligatoirement être renseignés.

Chercher dans Visoterra
111 visiteurs connectés
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture
Fermer [x]Recommandations