Harrisson Hot Springs Kelowna

Ouest canadienUn récit/album du carnet de voyage :
Ouest canadien
Toulouse Harrisson Hot SpringsRécit/album précédent :
Toulouse Harrisson Hot Springs
Kelowna GoldenRécit/album suivant :
Kelowna Golden
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail

Après une nuit un peu agitée car nous n’avons pas encore encaissé le décalage horaire nous nous levons tous à 6h30.
Claude qui est un peu plus curieux que nous sort faire quelques pas à l’extérieur. Nous le voyons bien vite revenir pour prendre son appareil photo et nous prévenir de sortir doucement car des ratons laveurs se promènent au milieu des bungalows. Vite tout le monde se précipite et effectivement nous voyons ces drôles d’animaux se balader, venir parader autour de notre Lodge et grimper dans un arbre tout proche. Voir ces animaux nous semble prometteur pour la suite du voyage.
Nous traversons le parc de Manning qui est vraiment très spécial avec ses forêts si épaisses qu’il y fait presque noir. Quand nous voulons nous arrêter sur un parking pour aller faire un tour nous voyons une affiche : tous les chemins sont fermés pour cause d’incendies.
A Princeton nous quittons la route pour rentrer dans la ville et faire des photos des vieilles maisons et saloons de l’époque de la ruée vers l’or.
Peu avant d’arriver à Osoyoos nous faisons une halte pour casser la croûte. Déjà nous commençons à voir d’énormes vergers et exploitations viticoles. Le contraste est très tranché entre les collines très arides et les fonds de vallée verdoyants grâce à l’irrigation. Quand nous remontons dans la voiture je sens soudain quelque chose qui me pique la cheville : il s’agit d’un petit cactus avec des aiguilles longues de 3 cm accroché à mon pantalon. C’est vrai que nous ne sommes pas très loin du désert de poche.
Nous roulons depuis quelques temps quand nous apercevons dans le ciel une formation assez caractéristique : des oies en pleine migration. Nous nous arrêtons pour mieux les observer. Elles crient sans cesse certainement pour se repérer les unes par rapport aux autres et s’encourager mutuellement. Quelques kilomètres plus loin nous voyons Spoted Lake, un drôle de lac surchargé de sels minéraux. Ces sels forment des cercles à sa surface. Ce lac est dans une propriété privée mais un petit bout de parking providentiel le surplombe et nous permet de faire des photos. Vu les commentaires dans les guides je ne pensais même pas le voir.
Puis nous partons vers Pocket Désert.
Ce n’est pas très facile à trouver mais par contre très intéressant à visiter.Nous écoutons avec quelques difficultés les explications de la biologiste qui nous sert de guide. Nous sommes dans un éco milieu qui fait suite au désert qui débute au Mexique, se poursuit aux USA et remonte le long des Rocheuses. C’est vrai que si l’on observe bien la vallée de l’Okanagan on se rend compte que tout est très sec sauf la bande au bord du lac est qui est irriguée à profusion. Là, poussent des pommiers, abricotiers, pêchers et pruniers.
Nous longeons ensuite le lac Okanagan qui fait 100 Km de long sur 3 de large.
Nous commençons à voir de l’autre côté du lac des collines toutes calcinées. C’est vrai qu’ils en ont parlé à la télé à cause des gens évacués à Kelowna lors des incendies.

Photos du récit/album

Lancer le diaporama

gila31Auteur : Postée le 27 juin 2008 par gila31
Vu 133 fois
Ouest canadienUn récit/album du carnet de voyage :
Ouest canadien
Toulouse Harrisson Hot SpringsRécit/album précédent :
Toulouse Harrisson Hot Springs
Kelowna GoldenRécit/album suivant :
Kelowna Golden
Commentaires
Votre commentaire pour ce récit/album(*) [?]

Enregistrer

(*) Ces champs doivent obligatoirement être renseignés.

Chercher dans Visoterra
46 visiteurs connectés
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture
Fermer [x]Recommandations