Canmore Golden

Ouest canadienUn récit/album du carnet de voyage :
Ouest canadien
Canmore-CanmoreRécit/album précédent :
Canmore-Canmore
Golden Lake LouiseRécit/album suivant :
Golden Lake Louise
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail

Quand nous émergeons le matin, nous avons la surprise de trouver de la gelée blanche sur la voiture. Il ne fait donc pas si chaud que çà mais en contre partie le ciel est bien dégagé.
Nous partons vers Lake Louise en suivant la promenade de la Bow qui est en fait l’ancienne route vers Jasper. Elle a l’avantage de rester au plus près de la rivière et surtout elle est interdite aux camions. La route traverse d’épaisses forêts comme nous en avons déjà vu. Par endroit dans une trouée nous avons une vue superbe sur les montagnes.
Tous les parkings sont autant d’invitation à la photo. Les sommets sont couronnés de neige, quelques nuages traversent le ciel bleu azur, aussi les montagnes semblent se projeter vers nous. A un moment nous voyons une voiture garée au bord de la route et Claude qui est un vieux routard découvre une biche en train de brouter dans le sous bois. Nous garons la voiture et rejoignons bien vite les gens en train de photographier cette bête qui vaque tranquillement à ses occupations. Les animaux ne sont vraiment pas craintifs, certainement car ils savent qu’ils ne sont pas chassés. En effet à l’entrée de chaque parc des panneaux spécifient que toute arme est prohibée dans les parcs. Si une bête doit être abattue car elle devient dangereuse ce sont les gardes qui s’en chargent.
En chemin nous allons visiter le canyon Johnson. Un chemin bien aménagé mène à une série de cascades plongeant entres des falaises très rapprochées. Même si l’on ne va pas jusqu’au bout du chemin on voit de toutes façons des choses très intéressantes. Comme nous sommes en assez bonne condition physique nous montons pratiquement jusqu’en haut. Pour aller voir la dernière cascade il faut plusieurs heures de marche aussi nous revenons sur nos pas.
Vers 13h nous faisons halte pour pique niquer sur une aire offrant une vue époustouflante sur les montagnes et la vallée. C’est fantastique, nous sommes seuls au milieu de la nature, les glaciers luisent au soleil, il fait très doux et les seuls bruits que nous entendons ce sont les oiseaux et la rivière qui coule en contre bas. Nous fantasmons un peu en rêvant que nous habitons dans ce lieu et que le matin nous ouvrons nos volets sur ce spectacle grandiose.
Quand nous arrivons à Lake Louise nous montons directement au bord du lac. C’est véritablement une pure merveille : un lac vert laiteux niché dans un écrin de montagnes et surplombé par le glacier Victoria.
Quand nous sommes arrivés au bord de l’eau nous avons entendu un grondement sourd vers le fond du site. Une mini avalanche s’est produite sur le glacier. Il faut dire que nous ne sommes pas à une altitude très élevée et que le soleil chauffe. Toutes les conditions sont réunies pour ce genre d’évènement.
Au bord de l’eau une énorme verrue vient gâcher une partie du paysage : un énorme bâtiment d’au moins 10 étages pompeusement appelé « château Lake Louise ». C’est un hôtel construit pour héberger les nombreux touristes (des gens très aisés) qui se pressaient là au début du siècle dernier. Heureusement quand on photographie le lac on tourne le dos à l’hôtel ce qui permet d’avoir des vues bien bucoliques, où l’on pourrait croire que nous sommes les premiers explorateurs.
Pendant que nous faisons une promenade au bord du lac, nous assistons à un spectacle croquignole : nous croisons 2 personnes âgées dont une mène une poussette. Sur le siège du dit engin trône un chien style ceux de Belmondo ! Il n’y a que des américains pour oser faire une chose pareille.
Nous montons ensuite vers le lac Moraine : là aussi nous sommes comblés et constatons que le lac a bien une couleur turquoise. Pour le voir sous toutes ses coutures nous partons sur un chemin qui permet d’en faire pratiquement le tour. En cours de route des avertissements préviennent les randonneurs qu’une femelle grizzli et ses petits rodent dans le coin. Il est donc conseillé de partir par groupe de six personnes et de marcher en rangs serrés. Pourquoi six ? Est-ce le nombre lui fait peur où est-ce pour qu’elle ait assez à manger ?
Nous partons ensuite vers Field en traversant le parc de Yoho que nous visiterons demain. Là aussi les paysages sont sublimes. Nous faisons une halte sur une aire pour voir le fameux tunnel en colimaçon. Chance inouïe à ce moment là un train passe. De nombreuses photos du train qui se mord la queue sont prises pour Roland.
A Field déception : il s’agit d’une toute petite ville. Le peu d’hébergement est pris d’assaut, aussi nous décidons de continuer notre chemin jusqu’à Golden. En cours de route nous apercevons de jeunes males mouflon qui broutent sur le bas côté. Bien sur nous immortalisons le moment en leur tirant le portrait.
A Golden nous allons au même hôtel que la dernière fois.
Les propriétaires qui sont asiatiques nous indiquent un restaurant chinois. Nous y allons et pour 10$ nous mangeons à volonté. En plus c’est bon ! Plusieurs tours opérators connaissent cette adresse : quand sommes arrivés un bus en partait et pendant que nous mangions un autre a débarqué sa troupe de touristes(asiatiques bien sur). Les serveurs ne chômaient pas. Notre serveuse qui est très sympathique nous indique tout ce qu’il y a à voir dans le parc de Yoho. Encore une fois nous constatons que les gens parlent facilement au Canada.

Photos du récit/album

Lancer le diaporama

gila31Auteur : Postée le 29 juin 2008 par gila31
Vu 85 fois
Ouest canadienUn récit/album du carnet de voyage :
Ouest canadien
Canmore-CanmoreRécit/album précédent :
Canmore-Canmore
Golden Lake LouiseRécit/album suivant :
Golden Lake Louise
Commentaires
Votre commentaire pour ce récit/album(*) [?]

Enregistrer

(*) Ces champs doivent obligatoirement être renseignés.

Chercher dans Visoterra
34 visiteurs connectés
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture
Fermer [x]Recommandations