Jakarta : Longitude 106°E

on the world againUn récit/album du carnet de voyage :
on the world again
Kuala Lumpur : Longitude 101°ERécit/album précédent :
Kuala Lumpur : Longitude 101°E
Récit/album suivant :
Nouméa : Longitude 166°E
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail

Après avoir séjourné en Thaïlande et en Malaisie,pays plutôt développés pour l'Asie du Sud-Est me retrouver en Indonésie me fait faire un saut en arrière et un retour vers le passé d'un bon siècle...
Plus de 17000 Îles constituent l'Indonésie et près de la moitié sont toujours inhabitées.
Et paradoxalement l'île de Java est elle l'un des territoires le plus pleuplé au monde...
Je débarque d'abord sur l'immense île de Sumatra,la sixième de la planète par sa taille.
Court transit dans la petite ville frontière de Dumaï,le temps d'attendre le départ de mon premier car indonésien pour rejoindre Bukittinggi à plus de 12 heures de route...
Et quelle route!!!sinueuse et nivelée telles de vraies montagnes russes,défoncée et pleine d'ornières car rarement asphaltée,souvent barrée par des travaux de déblaiement ou réfection de la chaussée,les ouvriers bloquant littéralement le passage pour racketter les chauffeurs,unique moyen de percevoir un salaire pour ce dur et périlleux labeur...
Car sur cette route de tous les dangers qu'une prudence excessive exigerait,bien au contraire les chauffeurs roulent tous comme des tarés,dépassent sans aucune visibilité et ne comptent que sur leurs Klaxons pour éviter le pire...
Et avec quel car!!! Me voilà embarqué dans ce qu'on appelle ici un "Bémo" qui n'est autre qu'un mini-bus dont le propriétaire est plus attentif à sa customisation plutôt qu'à l'état de sa mécanique et il se rêve en plus pilote de F1...
Le problème étant qu'il vit son rêve et nous le fait trop largement partager...
Un sensationnel premier trajet indonésien ou bien évidemment je n'ai pas fermé l'œil de la nuit pour arriver,je ne sais pas trop par quel miracle,entier et exténué,à destination au petit matin...

Mais mon calvaire n'était pas encore tout à fait fini...
À la première auberge ou je compte aller enfin dormir,une grosse pancarte sur la porte indique "FULL"..
Je me rabat donc sur une seconde,je sonne,il est 5 heures du mat,un homme m'ouvre et m'annonce qu'il est complet,non seulement lui mais tous les hôtels de cette petite ville aussi,ayant accueillie je ne sais trop quelle manifestation de toute la région pour le week-end...
Il me propose malgré tout de laisser mon gros sac à la réception et d'aller prendre un petit-déjeuner au marché qui est en train d'ouvrir en attentant le Check-out des festivaliers...
Mais je n'ai aucune envie de manger quoi que ce soit je veux juste m'allonger et dormir...
Errant dans cette ville fantôme,elle encore endormie,je trouverais finalement refuge dans un petit resto-pub aux superbes banquettes et coussins en terrasse sur lesquelles le gardien accepte de me laisser faire un bout de nuit...
J'y prends un copieux petit-déj à l'heure de l'ouverture officielle et même plusieurs de mes repas durant mon séjour ici ayant atterri sans le savoir dans "the place to be" de Bukittinggi...
En arrivant dans cette ville c'est aussi la ligne de l'équateur que je viens de franchir...
Me voilà à présent la tête en bas dans l'hémisphère sud!!!
La région est ici celle des sociétés matriarcales des Minanghabaux qui ont la particularité de construire leurs maisons avec une architecture des toitures en forme d'immenses cornes de buffles..très étonnant..!!
Outre les dangereux bémos on circule aussi encore ici en "dokar" qui se résument en de simples charrettes tractées par des chevaux..
Et je ne sais pas quel est le plus inconfortable des deux!!
Je passe quelques jours à parcourir les lieux,son joli canyon et son petit village voisin de Koto Garang avec ses belles maisons coloniales hollandaises et sa vue sur le volcan singgalang.
Toute l'Indonésie est d'ailleurs ponctuée de nombreux volcans actifs.
Cette "ceinture de feu" lui procure ainsi un sol volcanique fertile,riche en minéraux et propice aux cultures en terrasses en tout genre...

Bukittinggi est elle-même dominée par 3 volcans.
Je m'attaque donc à l'ascension du plus actif de toute l'île de Sumatra, le Gunung Mérapi qui culmine à 2891 mètres.
Parti à l'aube avec une petite équipe formée à ma guesthouse nous voilà motivés et décidés à faire l'aller-retour dans la journée.
L'ascension commence doucement dans une belle forêt et au fur et à mesure que la pente se fait plus raide,la végétation se fait plus rare pour se retrouver finalement après 3 bonnes heures de marche dans un paysage lunaire.
On croise le campement d'un groupe venu bivouaquer ici la veille pour faire la dernière heure de l'ascension à la nuit et apprécier le levé de soleil depuis le sommet.
Charmante idée si ce n'est qu'aucun d'entre nous n'a le matériel adéquat pour une telle expédition..tant pis on en profitera quand même aussi en pleine journée...
Sans compter sur le brouillard qui se met de la partie..
Il nous reste moins d'un quart d'heure de marche pour atteindre le sommet maintenant perdu dans la brume...
2 trekkeurs indonésiens super équipés nous invitent à prendre un thé chaud avec eux le temps que le brouillard se dissipe.
On accepte volontier d'autant plus qu'il commence à bien cailler à cette altitude et avec ce climat..
Par bonheur le ciel se dégage et c'est donc tous ensemble qu'on franchi les derniers mètres qui nous séparent du sommet.
Magnifique vue sur toute la vallée et le volcan voisin.
On en prend plein les yeux,on est ravi..
Les 2 indonésiens nous proposent de les accompagner un peu plus loin en redescendant vers l'autre versant pour chercher des edelweiss...
Très tendant,mais on est prudent,on n'a pas le temps...!!
Eux restent pour la nuit sur un campement en aval...
Nous on doit rentrer à Bukittinggi.
Encore une fois tant pis..!!!
On les remercie,on se séparent donc là et commençons notre redescente.
À peine 5 minutes après,la brume s'invite de nouveau...
Impossible d'y voir quoi que ce soit à 3 mètres devant soi...
Mais pas de problème puisque nous descendons prudemment en ligne droite...
À part que quand le brouillard s'en va on réalise vite qu'on est plus sur le sentier initial...
Pas de problème pensons-nous encore une fois puisque un volcan est conique il "suffit" d'en faire le tour pour retrouver nos traces qui ne peuvent pas être très loin de toute évidence....
Mais c'était sans compter sur la difficulté que représente le devoir de marcher sur des pentes rocailleuses,abruptes,voire des crevasses infranchissables...
On appelle,on cri,espérant une réponse des indonésiens ou du campement en aval...
Mais c'est en vain...
Il faut se rendre à l'évidence... On est bel et bien égarés..!!
Et bis répétita.... Après m'être paumé en forêt,me voilà maintenant perdu sur un volcan..!!!
On décide alors de remonter vers le sommet,peut-être le seul moyen de retrouver notre chemin..
Mais l'heure tourne.... Il faut se magnier si on ne veut pas passer la nuit ici...!!!
On remonte donc le plus rapidement possible quand soudain un mirage,2 silhouettes au loin sur la crête au sommet...
C'est nos 2 indonésiens sur le retour....
On hurle,ils nous répondent,on est sauvés..!!!
On les rejoint,soulagés,on redescend avec eux jusqu'à leur campement et il ne nous reste plus qu'une heure avant la nuit pour boucler le sentier alors qu'on est encore à plus de 2 heures du point de départ...
Autant dire qu'on court quasiment jusqu'à ce que la nuit nous stoppe.
Avec 2 frontales pour 4 notre avancée devient plus que laborieuse et c'est plus de 12 heures après notre départ qu'on atteint enfin la route quasiment dans un état second...
Encore une aventure impérissable qu'on fêtera largement à mon pub fétiche...

De Bukittinggi je me dirige plus au sud vers Padang,l'une des zones les plus sismiques au monde et l'épicentre du tsunami de 2004...
Je ne m'attarde donc pas trop dans le coin,juste le temps d'en faire un petit tour et d'en apprécier la spécificité de la cuisine locale,à savoir le nasi Padang qui consiste en tout un assortiment de plats que l'on vous sert et qui remplissent littéralement la table,vous ne payez que ce que vous avez consommé...pratique et efficace.!!

Après ma fâcheuse expérience de voyage dans le Nord de l'île,je prends cette fois-ci un car "luxe" pour rejoindre l'île de Java à plus de 30 heures de route....!!
Courte escale à Jakarta,mégapole étouffante,polluée,engorgée que je fuis préférant faire halte à sa voisine Bogor bien plus tranquille et avec un admirable jardin botanique au cœur même de la ville.
Quelque peu lassé du car,c'est ici la rare occasion indonésienne de pouvoir voyager en train..
Je la saisi donc pour aller jusqu'à Jogjakarta.
Encore un long trajet mais tellement agréable dans ce confortable train indonésien..
Très surprenant même,comparativement aux infrastructures du pays..!!!

"Jogja" pour les initiés est l'âme de Java.
C'est ici que les traditions sont les plus vivantes.
La région est toujours dirigée par un sultan qui vit dans son "kraton",un somptueux palais,une cité fortifiée au sein même de la ville avec 25 000 habitants et plus d'un millier de serviteurs.
On peut en visiter une partie ouverte au public et assister aux répétitions de musique "gamelan" et spectacle de marionnettes "wayangs" très sophistiquées et présentées lors de grandes cérémonies organisées par le sultan.
Se visite aussi le "Taman Sari",une succession de bassins et jardins à proximité du palais,étant l'ancien lieux de villégiature réservé au sultan et à sa cour...
Il est aujourd'hui abandonné,l'avant dernier sultan ayant intégré ces lieux de détente au sein même du palais.
Mais la région est surtout réputée pour ses 2 temples majeurs époustouflants...
Borobudur d'abord,le plus important site bouddhique au monde!!
Vieux de plus de 1200 ans,il est l'illustration de l'apogée du bouddhisme et de l'art indonésien de l'époque.
On y découvre toute l'imagination et les prouesses techniques nécessaires à sa réalisation titanesque.
Plus de 2 millions de blocs de pierres sont assemblés pour former cette gigantesque pyramide constituée de superpositions de terrasses ouvertes couronnées de stupas monumentaux.
De somptueux bas-reliefs illustrent toute la doctrine bouddhique et l'ensemble représente sa vision du cosmos commençant par le monde terrestre et montant en spirale jusqu'au nirvâna...
Absolument étourdissant...
Il faut aussi savoir que ce temple renaît littéralement de ces cendres dont les nombreuses éruptions volcaniques avaient complètement enseveli et qu'un nouveau travail titanesque a été réalisé pour le "dépoussiérer",le restaurer et le consolider.
Il est aujourd'hui inscrit au patrimoine mondial de l'humanité tout comme son voisin le temple Prambanan.
Il est lui un chef d'œuvre de l'art Hindou et tout comme le temple de Borobudur sa construction date du IX° siècle et témoigne bien de la concomitance de ces 2 croyances dans l'Indonésie de cette époque.
Et cerise sur le gâteau,après un superbe couché de soleil sur le temple,j'ai l'opportunité d'assister à la nuit tombée dans son théâtre en plein air,avec les tours de shiva illuminées en arrière-plan,au grand ballet Ramayana,un spectacle dansé retraçant l'histoire hindouiste.

Avec sa ceinture de feu,un volcan n'est jamais vraiment loin quand on voyage en Indonésie.
Preuve en est sur ma route vers Bali se dresse maintenant devant moi 2 autres volcans et pas des moindres.!!
Je pars cette fois-ci à la nuit,mais en 4x4,pour assister au lever de soleil sur le volcan Bromo et ses 2 autres cônes volcaniques enchâssés dans l'ancienne caldeira du Tengger.
Un époustouflant paysage lunaire d'une beauté surréaliste né peu à peu avec les premières lueurs du jour sous mes yeux ébahis...
Des couleurs sensationnelles se détachent dans ce vaste cratère de plus 10 kilomètres de diamètre telle une immense mer de cendres et de sable volcanique...
Et flanqué en plein milieu le cône fumant du Bromo qui culmine à 2392 mètres avec en arrière-plan le cône du volcan Semeru,plus haut point culminant de Java à 3676 mètres.
Une fois le soleil bien installé et après avoir bien ancré un tel spectacle de la nature dans ma mémoire,on descend dans la caldeira,on traverse cet océan lunaire pour se rendre au pied du Bromo et gravir sa pente abrupte pour aller observer de plus près ses entrailles sulfureuses,y entendre son incessant bouillonnement et y respirer son atmosphère suffocante...
Quelle force que celle de la nature...
On est bien peu de chose face à elle...

D'une merveille à une autre,d'un volcan à l'autre direction le plateau de l'Ijen.
Il s'agit là encore d'une vaste zone volcanique mais celle-ci à la particularité de posséder un véritable lac de soufre enserré dans les parois abruptes de son cratère.
Et ces parois produisent une quantité impressionnante de minerais de soufre que de téméraires ramasseurs vont extraire pour revendre à l'industrie cosmétique,pharmaceutique,botanique...
Un précieux minerais qui pourtant ne rapporte pas grand chose à ces hommes qui se tuent littéralement à la tâche en respirant ces toxiques émanations en descendant au fond du cratère pour charrier sur leur dos plus de 60 kg de ces blocs de cristaux jaunes qu'ils remontent péniblement pendant 6 heures...
Les plus courageux et les moins exquintés font même 2 convois dans la journée.
Hallucinant !!!

A l'extrême sud de l'île de Java je fais une ultime escale au Parc National de Baluran.
Des immenses prairies telles des savanes africaines avec toujours en fond d'écran des cônes volcaniques...
De belles mangroves,de délicieuses plages,des singes un peu partout...
Un agréable séjour avant mon passage sur l'île de Bali.

Épicentre du tourisme de masse,Bali fait rêver mais pas moi !!
Entre les stations balnéaires chics et huppées ou les spots de surfs branchés ce n'est pas ici que je vais trouver mon bonheur et je n'ai plus le temps d'aller vers des endroits plus authentiques.
Alors je décide d'aller directement à sanur sur la côté Est pour prendre un bateau direction la splendide île de Nusa Lembongan.
Un vrai petit paradis que cette petite île tranquille qui vit essentiellement de la culture d'algues et de plus en plus du tourisme aussi... Mais les lieux sont encore paisibles...
De belles journées à parcourir l'île à pied pour découvrir ses nombreuses et belles plages jusqu'à la minuscule île voisine de Nusa ceningan reliée par un pont.
Une remarquable journée snorkeling à nager au milieu de superbes coraux et de poissons dans un arc-en-mer de couleurs...
Des tortues et des raies mantas qui font des saltos sous mes yeux... Le nirvâna !!!
Le tout ponctué bien évidemment de sessions farniente depuis mon hamac vu sur le lagon...
Et il est temps de regagner Bali et sa capitale Denpasar pour une courte journée de visite de la ville,de ses temples et son musée...
Et après avoir parcouru plus de 16 500 kms depuis Moscou sans jamais avoir pris un seul avion,j'accompli ici une partie de mon challenge autour du monde...
Je m'apprête donc à prendre le second vol de mon périple pour un changement radical.
Je quitte l'Asie pour l'Océanie...
Un nouveau continent pour de nouvelles aventures qui débuteront en Australie...

Photos du récit/album

Lancer le diaporama

benjo13Auteur : Postée le 07 décembre 2014 par benjo13
Vu 78 fois
on the world againUn récit/album du carnet de voyage :
on the world again
Kuala Lumpur : Longitude 101°ERécit/album précédent :
Kuala Lumpur : Longitude 101°E
Récit/album suivant :
Nouméa : Longitude 166°E
Commentaires
Rémi V. le 09 décembre 2014 à 11:47

Encore une épopée dont tu te souviendras que celle de l'ascencion du Gunung Mérapi !!! ça fait partie de ces "étranges" expériences "rassurantes" d'un voyage et qui restent définitivement ancrées dans sa propre mémoire , allez savoir pourquoi !!!! J'imagine que tes sinus ont bien été dégagés par toutes ces ambiances volcaniques sulfureuses ! Parles nous de tes nuits et de tes rêves: je suis persuadé qu'ils doivent être inondés d'images qui s'entrechoquent et se succèdent au rythme des pays que tu as traversé avec tout ce que tes yeux et des différents sens ont capté !! ! Heureux homme qui va au bout de ses projets !
Et maintenant l'Océanie, autre merveille du monde ; je t'enviiiiiiiieeee; enjoy it again .

Votre commentaire pour ce récit/album(*) [?]

Enregistrer

(*) Ces champs doivent obligatoirement être renseignés.

Chercher dans Visoterra
75 visiteurs connectés
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture
Fermer [x]Recommandations