Hô Chi Minh : Longitude 106° E

on the world againUn récit/album du carnet de voyage :
on the world again
Hanoi : Longitude 105°ERécit/album précédent :
Hanoi : Longitude 105°E
Phnom Penh : Longitude 104°ERécit/album suivant :
Phnom Penh : Longitude 104°E
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail

Après avoir parcouru en train la Russie,la Mongolie et la Chine, c'est maintenant en bus que je traverse le Vietnam.
Autant le confort des wagons-lits du transsibérien était tout à fait acceptable,autant celui des " sleeping-bus" Viêts l'est beaucoup moins...
Les sièges ont beau s'incliner quasiment à l'horizontale,ils n'en restent pas moins étroits et un peu courts pour moi..
Les à coups du chauffeur bercent bien moins mes nuits que le doux tangage du train et pour compléter le tableau la climatisation comme la musique(de piètre qualité qui plus est) sont toujours bien trop fortes à mon goût!!!
Il n'en reste pas moins vrai que c'est un moyen pratique et économique pour parcourir le pays et que la encore,l'ambiance à bord et les rencontres que l'on y fait,compensent un peu tous ces inconforts...
Me voilà donc arrivé à Hué après cette première expérience de "sleeping-bus" Viêt.
Ancienne capitale impériale fondée par les chinois, Hué possède donc une immense citadelle au sein de laquelle se trouve la cité impériale qui renferme en son centre la cité interdite.
Un peu comme le principe des poupées russes en fait mais sur un modèle chinois!!
La région comporte aussi de nombreux tombeaux de tous ces princes et empereurs un peu mégalos qui se sont succédés et qui se sont fait édifiés de véritables palais funéraires respectants des règles strictes de géomancies,espérant reposer ainsi en paix pour l'éternité...
La région possède aussi un autre atout de taille avec la lagune Tam Giang.
C'est l'une des plus grande de toute l'Asie dans laquelle viennent se déverser 3 rivières créant ainsi une eau saumâtre propice au développement d'une pêche riche et variée que le peuple des sampaniers encore appelé le peuple flottant ou peuple filet a bien su exploitée...
Un peuple absolument fascinant qui ne vit donc ni sur terre,ni sur mer mais qui est en suspension entre 2 mondes,perché sur ces frêles baraquements en bambou qui sont complètement anéantis au moindre typhon et qu'ils doivent inlassablement reconstruire tous les ans..
Une rencontre passionnante et émouvante..
Après Hué c'est à Hoi An que je fais escale pour une petite semaine de farniente dans cette adorable petite ville de la côte vietnamienne qui sera je pense mon coup de cœur de ce pays..
D'abord rien que son nom qui signifie "se réunir dans le calme et la sérénité" est déjà tout un présage...
Et elle le porte remarquablement bien ce nom !!!
Du fait d'avoir eu l'excellente idée d'interdire tout véhicule à moteur dans toutes les petites rues de la vielle ville pendant la journée,il y règne en effet un calme et une quiétude des plus appréciables qui contraste vraiment avec cet habituel vacarme incessant des villes Viêts..
Hoi An était à sa grande époque un carrefour maritime important et représentait une ville étape sur la route de la Chine et beaucoup de navires y jetaient l'encre.
Au début du xx° siècle c'était même le port international le plus important de ce pays.
Il reste de ce fastueux passé un charmant mélange d'architectures japonaises,chinoises,Viêts et françaises qui rajoute encore plus de plaisir à découvrir cette ville et se perdre dans ces petites ruelles si tranquilles.
Autre atout de Hoi An,à 4 km de la ville au Nord ,de magnifiques plages...
Les rejoindre à vélo est l'occasion en plus de belles ballades aux alentours et de détours à travers rizières,potagers,palmeraie et petits villages de pêcheurs.
Au sud, le superbe archipel des îles Cu Lao Cham m'offre encore d'autres possibilités pour pédaler dans un environnement insolite passant d'un îlot à l'autre par de surprenants ponts éphémères à la rencontre de villageois et de leurs artisanats multiples et variés..
Il n'en fallait pas d'avantage pour me convaincre de me poser ici pour quelques jours de farniente bien mérités!!
Après quoi je quitte un temps la côte pour reprendre un peu de fraîcheur et d'altitude dans les montagnes de la région de Da Lat.
Haut lieu de villégiature des colons français qui s'y réfugiaient pour échapper à l'accablante chaleur des moussons.
C'est ici la région de la culture maraîchère et horticole qui approvisionne le pays grâce à son climat propice " d'éternel printemps ".
L'occasion pour moi de petites randos autour de ces plantations,lacs et cascades des plus agréables.
Avant de redescende dans la moiteur et l'effervescence d'Ho Chi Minh.
Avec ces 9 millions d'habitants,Saïgon est bien plus peuplée encore qu'Hanoï et la circulation y est tout aussi démentielle avec cette même horde inextricable de cyclo-pousses,motos,vélos,bagnoles et piétons qui s'entremêlent et se démêlent,je ne sais toujours pas par quel miracle,mais sans jamais s'entrechoquer!!
Cette ville est en ébullition permanente,des tours y poussent un peu de partout.
La nuit même si la température baisse,la fièvre ne semble pas pour autant vouloir tomber,bien au contraire...et c'est sons et lumières à outrance!!
Ville hétéroclite ou se côtoient belles avenues chics de ces grands hôtels de l'ère coloniale,grandes enseignes de luxe et restos gastros avec ces minuscules ruelles à peine visibles aux échoppes de fortunes et gargotes à l'hygiène douteuse.
Après avoir vu l'amusant spectacle des " watter pupets show" à Hanoï ,j'assiste ici dans l'enceinte du bel opéra(d'architecture coloniale française)à un spectacle de cirque contemporain des plus impressionnants mettant en scène une allégorie de la richesse et de la diversité culturelle Viêt.
Le "Ao show" est un incroyable mélange d'acrobatie,de contortionisme,de jonglange et de performances physiques avec un orchestre en live,tous utilisant objets et instruments traditionnels pour une chorégraphie en musique absolument époustouflante.
Un très grand moment pour clôturer en beauté mon séjour sur Saïgon.
Direction le delta du Mékong.
Cet immense fleuve de plus de 4500 km prend sa source dans l'Himalaya,traverse la Chine,la Birmanie,le Laos,la Thaïlande,le Cambodge pour afin atteindre le Viêt-Nam et façonner toute cette région du delta par ces alluvions.
Ce tentaculaire réseau de canaux et cours d'eaux crée un système écologique complexe et une grande diversité biologique dont les 16 millions d'habitants tirent leurs subsistances.
La végétation y est d'une grande luxuriance.
Vergers,potagers,rizières,pêche constituent ici le grenier alimentaire du pays.
Après un passage sur My Tho et Ben Tre en navigant de criques en criques pour voir tous ça de plus près,depuis Can Tho je me rend à l'aube au grand marché flottant de Cai Rang pour assister à cette incroyable rencontre sur l'eau de tous les commerçants de la région ou vendeurs et acheteurs s'accostent d'une embarcation à l'autre.
Dernière nuit vietnamienne dans le delta du Mékong à Chau Doc,ville Carrefour pluri ethniques et l'opportunité de rencontrer les habitants d'un petit village "Champa" de confession musulmane avec femmes voilées et mosquée sur le Mékong..plutôt insolite !!
Et c'est parti pour une petite journée de navigation à remonter le Mékong en longeant ses berges parfois habitées et souvent vierges en direction du Cambodge.
Passage de l'improbable poste frontière fluvial assez rapidement pour arriver sur Phnom Penh par la rivière Tonle Sap qui borde la ville.

Photos du récit/album

Lancer le diaporama

benjo13Auteur : Postée le 22 August 2014 par benjo13
Vu 144 fois
on the world againUn récit/album du carnet de voyage :
on the world again
Hanoi : Longitude 105°ERécit/album précédent :
Hanoi : Longitude 105°E
Phnom Penh : Longitude 104°ERécit/album suivant :
Phnom Penh : Longitude 104°E
Commentaires
Rémi V. le 30 August 2014 à 07:58

hello Benji ! encore une fois transporté par ton récit et la beauté de tes photos, on pourrait facilement s'imaginer être en ta compagnie au risque d'un dédoublement de sa propre personne physique ( et qui sait mentale !...) en étant tout à la fois ici à Marseille et avec toi aux confins du Vietnam !....Etrange sensation que celle ci ! sans gravité j'espère , n'est-ce pas docteur ? Merci encore et bonne continuation.

Marité le 23 September 2014 à 17:50

Marité, le 23 sept2014 à 19h30
Coucou Benjo, c'est un régal que de te suivre à travers ta plume et tes photos : tu as raté ta vocation!Merci encore de nous faire partager ces merveilleux moments d'évasion avec toi depuis Marseille.Bonne continuation, à bientôt sur ton blog...

Votre commentaire pour ce récit/album(*) [?]

Enregistrer

(*) Ces champs doivent obligatoirement être renseignés.

Chercher dans Visoterra
17 visiteurs connectés
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture
Fermer [x]Recommandations