Oman, authenticité, diversité, hospitalité, sérénité.

Carnet de voyage à Oman

Amouage
Hommes en blanc Un autre monde Le mall

"Vous partez encore?"
"Et vous allez où, cette fois-ci? Toujours en Asie?"
"Oui, à Oman !" En voiture ?
"Ah Amman en Jordanie, mais vous y êtes déjà allés !"
"Non, à Oman, au Sultanat d'Oman!"
"Mais, c'est où ça ? "
"Disons du côté de Dubaï ". Quelle idée !
La situation se précise peu à peu.
"Y a quelque chose à voir là ? Tu vas devoir porter un voile ? C'est pas dangereux ?"
"Qu'est-ce qu'on mange? Du mouton? "
"Vous connaissez Dubaï, c'est la même chose !"
Et à cela nous répondons ce que nos lectures nous ont appris.
C'est donc un peu "Rendez-vous en terre inconnue ..."

Oman, un nom un peu mystérieux qui nous faisait rêver, qui a accroché notre regard dans une revue.
Il y a trois ans, la décision de faire ce voyage fut prise. Mais la marmite bouillante du monde arabe ne nous incitait pas à franchir le pas.
Comme d'habitude,afin de peaufiner un programme, nous consultons plusieurs sites touristiques. Il s'avère que pour traiter avec une agence locale la maîtrise parfaite de l'anglais est nécessaire.
Nous aurions voulu acheter un vol sec et établir un programme à la carte.
Nous finirons par acheter un package concocté par une agence belge.
Imagine travel
1er regret, au lieu d'un vol direct Bruxelles-Mascate, avec Etihad, nous voilà dirigés vers Zurich pour un vol vers Mascate avec escale à Dubaï (Swiss Air).
2ème bémol: les frais concernant l'obtention du visa sont contradictoires 13 ou 52 dollars sur les documents reçus avant le départ.
Autre remarque: le prix nous paraît élevé (2500 €) presqu'en pension complète (9 jours/7nuits).
Sur place, il s'avère que tout est assez cher....sauf l'essence (0,25€/litre).
Positif: qualité remarquable de l'agence locale , du guide-chauffeur et de son véhicule.
Intérêts variés de ce programme.
Notre guide se recommande pour vous organiser un voyage à la carte.
Mail: alhail323@gmail.com . Il est freelance (indépendant) et n'est pas francophone mais anglophone.

5h45. Le taxi est à l'heure pour nous conduire aux Guillemins.
6h0 souhaite 8. Le train aussi est à l'heure.
Changement à Leuven: très pratique car pas d'escaliers.
L'enregistrement des bagages est très rapide.
La préposée étonnée de notre destination finale nous souhaite "Bonnes découvertes "
50 minutes pour rejoindre Zurich.
Afin de rejoindre le terminal E d'où nous embarquerons vers Oman,nous empruntons un skymetro à l'intérieur duquel l'ambiance est suisse: une vache meugle, les cloches résonnent dans les montagnes, les paysans "chantent".
Zurich - Dubaï 5h45
Incroyable encore un bébé devant nous. Sacré caractère, il hurle dès qu'il est contrarié ! Ca promet !
Finalement, il faut bien avouer que nous avons déjà connu pire ... mais régilièrement, Monsieur pique sa colère !
Service à bord très sympas et apéro et repas excellents.
Dubaï - Mascate 40 min
A l'arrivée, il faut acheter le VISA. Après quelques hésitations, nous finissons par comprendre que c'est au guichet TRAVELEX qu'il faut acheter ce visa en changeant de l'argent. Un peu bizarre, non? C'est un bureau de change comme partout dans le monde.
Les locaux vous sourient et sont prêts à vous aider.
Petite panique aux bagages; seuls quelques valises tournent mais rien pour nous !
Deux minutes plus tard, les voici! Ouf!
Dans le hall des arrivées, un monde fou. Tous ces locaux avec leurs "chapeaux"et longs vêtements blancs guettent leurs clients (et vice versa !)
Nous trouvons notre homme. aujourd'hui, il est accompagné d'un chauffeur. Ils sont souriants et accueillants.
Il est 23h et il fait terriblement chaud .... c'est l'hiver ici. Ah bon, ça promet.
Présentations, programme du lendemain. Rendez-vous est fixé à 8h15.
Check in à l'hôtel. Master Card ne fonctionne pas !?
Magnifique hôtel, très belle chambre. On s'installe malgré l,heure tardive.
(+ 2h de décalage)

Durée : 9 jours ( du 16/10/2012 au 24/10/2012)
Zone : Oman (+ de carnets de voyage) (Carnet sélectionné)[?]
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail
christtian
Carnet de voyage créé par christtian
Le 23 octobre 2012

Vu 496 fois
1
Lancer le diaporama
  • Portrait omanais
  • Drapeau omanais
  • Carte d'Oman
  • traversée du désert

01. Mascate, la capitale

17 octobre 2012
8h15 . Départ pour la visite de la capitale d'Oman et la ville fortifiée. Nous arrivons dans la mosquée presque déserte .... la mosquée est fermée car le président de Tanzanie est attendu! Zut! On reporte la visite à demain.
Direction le marché aux poissons et la vieille ville: le musée, la corniche, le palais du Sultan et le souk de Mutrah.
Nous rentrerons vers 11h30 pour nous mettre au frais. Notre guide viendra nous rechercher à 13h30 pour un repas "seafood".
Ce qui nous frappe:
- la propreté
- l'entretien des parcs et jardins
- l'accueil
- les routes sont larges et les villas sont basses.
Notre guide nous a amenés dans un restaurant turc où il nous a concocté un excellent menu:
- hors d'oeuvre variés
- poissons grillés
14h30. Notre programme est bouclé.
Notre hôtel est éloigné de quelques kilomètres de la vieille ville et de sa corniche.
Peu de chance que nous nous remettions en route. De plus, à ce moment de la journée, il fait encore très chaud et nous sommes fatigués.

Hôtel Park Inn
Notre chambre
Piscine et terrasse
Vue depuis le toit
Voir le récit avec photos et commentaires

02. Grande Mosquée du Sultan Qabous

Oman est l'îlot de l'Ibadisme, l'une des branches les plus anciennes de l'islam. Les Ibadites représentent 1% des musulmans.

Inaugurée le 4 mai 2001, la mosquée du Sultan Qabous est le nouveau symbole de l'architecture moderne islamique.
Estimée à 31 millions d'euros, cet imposant édifice est dominé de cinq minarets (symbole des 5 piliers de l'Islam).
D'une superficie de 416 000 m², elle peut accueillir 20 000 fidèles à la fois

Sultan Qaboos,
Les grilles d'entrée de la Grande Mosquée
La mosquée depuis le toit de notre hôtel.
Jardin de la mosquée
Voir le récit avec photos et commentaires

03. Découverte des wadis

18 octobre 2012
8h. Nous croisons les doigts pour que cette Mosquée soit ouverte ce matin.
Ouf! Elle l'est et à cette heure matinale, nous sommes les deux seuls touristes.
Pas d'autres commentaires que fabuleux, incroyable. Profusion de marbre, cristaux, mosaïques, tapis persan.
De plus, tous les abords sont d'une propreté inouïe ; les pelouses taillées, les parterres fleuris nettoyés, les arbres sculptés.
Nous reprenons la route vers Quriyat pour un bref arrêt photo de ce village de pêcheurs.
En milieu de matinée, le café omanais nous est servi accompagné de dattes.
On a l'impression d'avoir en bouche du caramel fondant! Miam!
Le café, lui, nous a surpris agréablement, en fait il est aromatisé à la cardamone.
Notre guide, ravi que cela nous plaise, nous en ressert volontiers.
Ce matin, comme hier d'ailleurs, son discours est:" If ou are happy, I'm happy".
Ce n'est pas ce qu'on aurait imaginé ici chez "les Arabes".
Que ce soit accueil, hospitalité et propreté nous avons ici des leçons à prendre!
Nous quittons Fins et sa White Beach en direction de Sinkhole.
C'est un puits naturel très curieux de forme ronde. Il est alimenté aussi bien par l'eau de la mer toute proche que par l'eau des montagnes.
Entre montagnes, mer bleu azur et désert, nous atteignons les wadis.
C'est un mot arabe qui exprime à la fois le cours d'eau et sa vallée verte creusée par les fortes pluies sur la montagne.
Ici, notre chauffeur fait preuve d'une grande maîtrise de son véhicule !
Inoubliables, ces endroits inaccessibles par où nous sommes passés.
Alors que nous nous arrêtons pour prendre une photo,quelques jeunes Omanais nous "invitent" à partager leur pique-nique. Nous disons donc hospitalité. Nous les remercions mais notre lunch box est prévue.
Wadi Shab et Wadi Tiwi. En arabe wadi exprime a la fois le lit de la rivière et la vallée verte creusée par de fortes pluie sur la montagne.
Supplément au programme, Qalhat. La ville fut complètement détruite par un tremblement de terre. Seul le mausolée de Bibi Maryam a été restauré. L'endroit est devenu un lieu de pèlerinage.
Sur sera notre prochaine étape. Cette fois, ce sont les beignets qui nous sont offerts accompagnés du café à la cardamone.
Après 40 km, nous atteignons Ras El Habb. Rendez-vous à 20h30 pour l'observation des tortues vertes. Tout le processus depuis la ponte jusqu'au retour à la mer nous a été "offert".

En route vers Quriyat
Quriyat
Quriyat, le port
Sinkhole
Voir le récit avec photos et commentaires

04. En route vers le désert

19 octobre 2012
Départ vers Wadi Bani Khalid, une vallée verte entourée de montagnes arides. Ce paradis caché, un oasis avec flore abondante et eau transparente de couleur bleue, est un endroit idéal pour une promenade.Un pause café date, fruits frais proposés gracieusement par les locaux, un petit plongeon rafraîchissant dans cette piscine naturelle font de cet arrêt un moment unique. Après le lunch, départ pour Wahiba Sands, une des régions les plus mystérieuses et des plus fascinantes d'Oman. Wahiba Sands, le désert rouge avec ses dunes mouvantes est une aubaine pour les photographes. Salim s'en donne à coeur joie au volant de son 4x4 Land Cruiser Toyota, c'est impressionnant ! Parfois, nous avons "un peu" peur. Nous ferons un arrêt dans une famille bédouine. Nous serons reçu par la dame qui porte un masque traditionnel. nous nous installerons rapidement dans notre tente car le soleil va se coucher et nous ne voulons pas râter ce spectacle. Nous remontons et du haut des dunes, nous contemplons ce jeu de lumière sur le sable.De retour au camp, nous prendrons une douche avec les étoiles pour témoin (s-d-b à ciel ouvert).La tente n'est pas climatisée, nous laisserons le vent rentrer et ça ira. Expérience inoubliable que cette nuit en plein désert dans un campement bédouin "1000 nights camp".

Al Khabab
Muzzar
dishdasha
Al Khabab
Voir le récit avec photos et commentaires

05. En caressant les montagnes.

le 20 octobre
Après le petit déjeuner nous reprenons le chemin direction Nizwa. Nous retraversons le désert avec de merveilleux paysages en cours de route.(photos ds l'album 4).
Notre premier arrêt sera Jabrin et son château. Nous pourrons le visiter. Construit pour se défendre (murs de 4 m d'épaisseur), ce château possède également un aménagement intérieur de qualité.
Arrivée dans la rude région montagneuse de (D)jebel Shams, où se trouve la plus haute montagne d'Oman (3009m), d'où l'on a un panorama vertigineux sur la région. On parle du "Grand Canyon" omanais.
Nous apercevrons le village abandonné de Al Hamra. Doucement, ce village va revivre pour le tourisme.
Nous verrons aussi le village de Misfash. Ce village est exceptionel: tout en pente et ruelles avec des habitations taillées dans la roche. Nous nous promènerons afin de saisir l'ambiance encore authentique.
Arrivée tardive à Nizwa.

Vision?
entrainement
dromadaire à l'entrainement
Jabrin Castle
Voir le récit avec photos et commentaires

06. Descente vers la mer

Après le petit-déjeuner visite de Nizwa, sans aucun doute la ville la plus charmante du pays.
Notre visite commencera par un marché aux animaux. Cela ressemble à une piste de cirque et les marchands font le tour. Nous étions au centre.
J'ai profité pour photographier quelques dames ....
Puis vint le tour des souks plein de vitalité. Nizwa est le centre de l'artisanat: sculpture en bois, bijoux, khanjas, etc ...Nous voulions des dattes, les mêmes que celles que Salim nous avait présentées le premier jour. On a pas vraiment trouvé et nous avons quand même achetés un paquet à un sympathique marchand.
En rentrant dans la voiture, Salim nous a offert le reste de ses dattes en nous avouant qu'elles provenaient de son jardin.
Nous visiterons le fort. Salim nous expliquera l'utilité de chaque pièce.
De là, nous verront la grande coupole (qui était bleue) qui caractérise l'image de la ville.
Grâce à une météo plus que clémente, le chauffeur passera la montagne (le Hajar).
Pour accéder au sommet, pas de problèmes, la route est un billard ...tout neuf.
Au sommet, le chauffeur nous fera profiter des fruits qu'il a acheté ce matin au marché.
Il nous prévient de la dangerosité de la descente. Nous lui faisons confiance. Effectivement, plus de route, des cailloux, une sorte de piste à peine assez large pour notre 4x4.
Une fois redescendus, une belle route nous permet de rouler normalement. C'est l'heure de la sortie des classes, il est 13h.
Notre dernière visite sera une source d'eau chaude qui fonctionne comme bains publics.
Avant d'arriver à la côte, nous remercions et félicitons notre guide Salim.
Mais l'histoire ne s'arrêtera pas là.

Marché aux animaux
Masque
Marché aux bestiaux
Le spectacle de la vraie vie
Voir le récit avec photos et commentaires

07. Séjour à la plage

Notre voyage se termine à la plage. Nous passerons 2 nuits et le dernier jour, nous décollerons à 23h30. L'idée de quitter notre chambre à 12h ne nous enchante guère.
Salim que nous devons quitter ici, essaye de nous obtenir un "late check out" qui s'avère assez cher ...Notre guide nous propose de nous inviter à Mascate avant de nous conduire à l'aéroport. Il est unique !
Nous passerons notre première journée à l'hôtel (repos et tv5).
Le lendemain, c'est le départ.
Nous avons pu garder la chambre jusque 14h.
Vers 17h, nous serons transférés à Mascate où un rendez-vous est fixé avec Salim.
Malheureusement, sur la route aux abords de la capitale, il y a des travaux et un accident.
A maintes reprises, Salim appelle le chauffeur car il s'inquiète. En fait, nous avons perdu 50 min à cause du ralentissement.
18h45. Nous sommes déposés ...un peu nerveux et anxieux car nous craignons un bouchon pour l'aéroport.
Nous sommes rassurés, il suffira de 5 minutes pour nous y conduire vers 21h.
19h Salim nous invite à boire un café accompagné de dattes, d'oranges, de pudding et d'eau .... chez lui.
Ses petites filles viennent nous saluer. Son papa fera une apparition. Il connaît la Belgique pour les armes.
20h Il nous propose de nous faire découvrir le mall (shopping center) qui n'est pas loin de chez lui.
Gigantesque. Bourré de monde car les musulmans ont une semaine de congé à l'occasion du jour ferié .
Les femmes en robe noire, voilées; les hommes en disdasha blanc (lavés avec Dash!) coiffés de leur kimma ...et nous au milieu d'eux, sans problème.
Vers 21h, nous reprenons la voiture vers l'aéroport.
Questions: " Que puis-je faire de plus pour vous? Avez-vous faim? Voulez-vous de l'eau?"
Que répondre face à tant de sollicitude ?
Quelques minutes plus tard, il nous dépose; tous les trois un peu émus, nous nous saluons en nous souhaitant "the best!" et pourquoi pas à l'année prochaine??

Al Sawadi
plage sauvage
plage
détail de la façade.
Voir le récit avec photos et commentaires

Découvrez aussi tous les autres carnets de voyage à Oman proposés par les Visoterriens.

1
Carte du voyage
Chercher dans Visoterra