De Gernika à Lezama

Markina Xemein - GernikaRécit/album précédent :
Markina Xemein - Gernika
De Lézamà à Portugalette, 25 kmsRécit/album suivant :
De Lézamà à Portugalette, 25 kms
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail

Http://www.actu-monyclaire.com
A la sortie de Gernika, nous nous faisons héler par un pèlerin. C’est Maurice dans un bar. Nous prenons le café et repartons ensemble. Le guide parle de sentiers très ravinés, ce qui nous inquiète un peu. En fait, c’est une sorte de torrent mais qui s’écoule sur de gros rochers. Humide, certes, mais propre !
Pendant notre premier arrêt technique, Maurice s’éloigne doucement. Nous poursuivons tous les deux. Ce sont maintenant des sentiers corrects, au milieu des eucalyptus.
Pour ce midi, JC avait cuisiné une salade variée, à manger avec cuillères dans un bol… pas facile sous une pluie battante !
Au village de Goikolexea, nous retrouvons deux moines bouddhistes (Françoise et Maurice avec leur poncho rouge). Ils sont très heureux car ils viennent d’assister à un mariage avec, parait-il, jolis costumes et belles musiques.
A Larrabetzu, cette fois-ci, cela ressemble à une fête de voisins, où chacun apporte quelque chose à manger. L’ambiance est sympa. Je demande à une maman l’autorisation de prendre en photos ses trois petits garçons ; elle accepte et est très fière.
Notre pension de ce soir est à un bon km de Lezama mais sur notre route pour demain. A côté d’hier, c’est très chic et… très cher !
Nous devons retourner à Lezama pour trouver notre pitance. Cela nous fera deux kms aller retour et, en prime, nous nous prenons une superbe averse. Pas possible de se faire servir avant 21 h, toujours ce même problème…Nous nous rabattons sur un bar. Nous liquidons ce qu’il a, à savoir des tortillas et quelque chose qui ressemble à un gâteau. Encore une fois, ce n’est pas très équilibré mais cela trompe la faim.
Pendant que les français boivent un café pour se réchauffer, Françoise, elle, prend deux verres de rouges ! Ah, ces Belges !
Comme tous les soirs, j’ai préparé l’étape de demain. Je suis inquiète. Bilbao est une très grande ville et la banlieue semble très étendue. Pour nous rassurer le guide dit : ce n’est tout de même pas le Bronx. Je l’espère bien ! Nous avons tout de même l’intention de prendre le train sur une dizaine de kms pour zapper un peu cette banlieue et aller jusqu’à Portugalette. Cela nous fera une étape de 25 kms environ. Mony
Nous n’avons pas trop bien dormi mais nous en avons l’habitude.L’hôtel était bruyant, les espagnols hurlent plus qu’ils ne parlent.
Ce matin encore beaucoup de pluie.
Pour aller dîner ce soir, nous nous faisons « saucer » copieusement. Le repas se fera de bricoles trouvées dans un bar.
La nuit, devrait être calme. Demain, nous fêterons nos 1000kms. JC

Photos du récit/album

Lancer le diaporama

  • Attention Pèlerins !
monyAuteur : Postée le 05 août 2009 par mony
Vu 250 fois
Markina Xemein - GernikaRécit/album précédent :
Markina Xemein - Gernika
De Lézamà à Portugalette, 25 kmsRécit/album suivant :
De Lézamà à Portugalette, 25 kms
Commentaires
Votre commentaire pour ce récit/album(*) [?]

Enregistrer

(*) Ces champs doivent obligatoirement être renseignés.

Chercher dans Visoterra
107 visiteurs connectés
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture
Fermer [x]Recommandations