Mali, aux confins du désert

Carnet de voyage au Mali

Jour de marché à Djenné
Un dinosaure à Bamako Sur la piste de Tombouctou Djenné : la maison sur la place
Durée : 35 jours ( du 15/07/2006 au 19/08/2006)
Zone : Mali (+ de carnets de voyage) (Carnet sélectionné)[?]
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail
perline9
Carnet de voyage créé par perline9
Le 16 April 2012

Vu 543 fois
1

Djenné, une île dans le désert

Située au Mali, au coeur du delta intérieur du fleuve Niger, enserrée dans les bras de son affluent le Bani, Djenné émerge des eaux, comme un île de sable.
Au carrefour des mondes nomade et sédentaire, Djenné est restée identique à la ville que découvrit l'explorateur René Caillé en 1828. Djenné vit au rythme lent de la crue annuelle des fleuves Niger et Bani qui baignent ses murailles de terre. Ville calme et paisible, préservée des outrages du temps, Djenné sort de sa torpeur le Lundi, jour du grand marché qui déploient ses couleurs et ses épices à l'ombre de sa magnifique Grande Mosquée.

Une rue de Djenné
Jour de marché à Djenné
La maison de René Caillé à Djenné
Djenné : la maison sur la place
Voir le récit avec photos et commentaires

Mali, au fil du fleuve Niger

Pays de légendes et d'aventures, le Mali de tout temps a fasciné les voyageurs qui l'ont traversé. Dans ce berceau des grandes civilisations, le Niger, l'un des plus longs fleuves du monde, serpente dans des paysages somptueux et variés, ocres, arides ou verdoyants.
Le Djoliba, le "grand fleuve" tel qu'on le nomme en bambara, rythme les saisons. Tantôt impétueux et tantôt paisible, ce fleuve nourricier apporte la vie aux hommes, aux animaux et aux cultures.

Ancienne mosquée
Poteries de Ségou
Crépuscule sur le Bani
Pinasses au repos
Voir le récit avec photos et commentaires

Mes balades en Pays Dogon

Le pays Dogon est une superbe région de l'est du Mali, à la frontière du Burkina-Fasso, dont on se dit qu'on a bien fait d'y aller "avant qu'il ne soit trop tard" : il y a peu, c'était parce que l'arrivée d'un tourisme de masse commençait à "gâter" cette population si préservée jusqu'alors, et aujourd'hui, c'est parce que les troubles géopolitiques qui se déroulent aux portes de ce territoire, risquent d'anéantir pour longtemps cette civilisation si riche et si troublante.
Néanmoins, c'est un pays magique qui a permis d'écrire l'une des plus belles pages de l'histoire de l'humanité. On ne peut rester insensible aux paysages exceptionnels de cette contrée mythique, à la magie et aux mystères qui s'en dégagent, à son ambiance profondément animiste et mystique, où tout est surprenant aux yeux des non initiés.

Songo, village Dogon
Mosquée de Songo
Phénomène d'érosion
Mosquée de Kani Kombolé
Voir le récit avec photos et commentaires

Tombouctou, la mystérieuse

Tombouctou, ville de poussière et de sable, à l'atmosphère étrange, encore un lieu mythique dont on se dit qu'on a bien fait d'y aller quand il en était encore temps.
La "ville exquise, pure, délicieuse, illustre, cité bénie..." au charme étrange, ainsi que la décrivait un auteur arabe du 16ème siècle, n'existe plus que dans l'imaginaire ou le souvenir des voyageurs célèbres ou inconnus qui ont eu la chance d'y accéder.
Aujourd'hui, hélas, les 4x4 ont remplacé les dromadaires et le bruit des armes automatiques et des rafales des kalachnikovs ont rompu le calme de cette cité silencieuse jusque là assoupie dans les sables, au mystère indéfinissable, désormais tombée pour un temps indéfini, sous le joug d'un obscurantisme aveugle.

Sur la piste de Tombouctou
Quiétude à Tombouctou
La maison de Gordon Laig à Tombouctou
Mosquée de Djingareiber
Voir le récit avec photos et commentaires

Bamako, la ville du grand fleuve

Bamako, ville colorée, grouillante et remuante, vit au rythme du Djoliba, "le grand fleuve", ainsi qu'on appelle le Niger.
Bamako, ce qui signifie le "marigot aux caïmans" en langue bambara, est un immense village, véritable concentré de cultures et d'ethnies qui vivent en parfaite harmonie.
Dans les rues de Bamako, des essaims de motocyclettes chinoises circulent au milieu des troupeaux de chèvres ou de zébus, des femmes en boubou traditionnel pilent le mil au bas des immeubles ultramodernes des sièges des banques africaines. Cité emblématique, Bamako résume le pays tout entier, dans son immense diversité.

Le marché Rose de Bamako
Hôtel de Ville de Bamako
La Grande Poste de Bamako
Les teinturières de Bamako
Voir le récit avec photos et commentaires

Découvrez aussi tous les autres carnets de voyage au Mali proposés par les Visoterriens.

1
Carte du voyage
Chercher dans Visoterra