Madère, perle de l'Atlantique

Carnet de voyage dans l'Archipel de Madère

Les rochers rouges de Sao Lourenço
Prainha Etals de fleurs Au bonheur des cygnes

Madère, île aux fleurs, véritable jardin flottant au milieu de l'Océan atlantique, est un lieu de contrastes étonnants et de métissages exceptionnels où pendant une semaine, j'ai pu découvrir des paysages fascinants et une culture riche et vivante.
Chaque détour de route est un véritable enchantement. Il fait bon vivre dans cette île au climat idéal, où le printemps paraît éternel.

Durée : 7 jours ( du 14/07/2011 au 20/07/2011)
Zone : Archipel de Madère (+ de carnets de voyage) (Carnet sélectionné)[?]
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail
perline9
Carnet de voyage créé par perline9
Le 24 July 2011

Vu 1026 fois
1

Funchal, "la petite Lisbonne" de Madère

Quand on parcourt les rues escarpées et fleuries de Funchal, on comprend pourquoi la ville a été surnommée "la petite Lisbonne".
Funchal, ville coloniale portugaise, qui doit son nom au fenouil qui poussait en abondance sur ses coteaux, se blottit dans un amphithéatre de verdure et de fleurs dont les gradins descendent jusqu'à la mer. La végétation luxuriante de ses parcs et de ses jardins se mêle harmonieusement à l'architecture de ses édifices coloniaux témoins de son riche passé.

Rua Dr Fernao de Ornelas à Funchal
Funchal, la Marina
Largo do Chafariz à Funchal
Banco da Madeira
Voir le récit avec photos et commentaires

Un matin au Parc Santa Catarina

Le joli parc de Santa Catarina étale ses massifs de fleurs colorées à l’entrée du centre ville de Funchal, entre l’Avenida do Infante et l’Avenida Sa Carneiro.
Du parc, la vue sur le port et la baie qui s’étend jusqu’à Ponta do Garajau, est absolument fantastique. On peut admirer dans ce jardin, de nombreuses variétés d’arbres, de fleurs et de plantes exotiques originaires du monde entier.
A l’entrée est du parc, on peut y voir la très ancienne Chapelle de Santa Catarina, datant du 15ème siècle, plusieurs fois restaurée, qui a donné son nom au parc et près de laquelle on trouve une statue de Christophe Colomb ; le parc abrite également un petit lac avec des cygnes où a été installée un îlot de nidification pour les oiseaux

Praça do Infante
Panorama sur la Baie de Funchal
Frangipanier du Parc Santa Catarina
Statue de Henri le Navigateur
Voir le récit avec photos et commentaires

Les couleurs du Mercado dos Lavradores à Funchal

Le « Mercado dos Lavradores », soit le « marché des cultivateurs » est à Funchal, le plus grand marché de l’île de Madère.
Lieu de rencontre et de convivialité, c’est un marché bruyant et animé, véritable festival de couleurs, et c’est un passage obligé pour tout séjour à Funchal.
Le bâtiment art déco qui abrite ce marché est situé tout près du centre historique de la ville dans un quartier très vivant. Il est orné à l’extérieur et à l’intérieur, par de beaux panneaux d’azulejos.
Le marché est un véritable enchantement pour la vue et l’odorat du visiteur.
Près de l’entrée, à l’extérieur et dans le patio central, des femmes en costume traditionnel régional aussi coloré que leurs fleurs proposent des fleurs exotiques : anthuriums, agapanthes, protéas, oiseaux du paradis, et bien d’autres espèces…
A l’étage, les étals regorgent de légumes, de fruits tropicaux et d’aromates de toutes sortes.
En contre bas, on trouve le marché aux poissons. On y débite dans la bonne humeur et à grands coups de machette, d’énormes thons et des espadons qui côtoient les fameux poissons « espada », l’espèce la plus répandue, typique de l’île de Madère.

Etals de fleurs
Azulejos du mercado dos lavradores
Fleurs de Madère
Léda et le Cygne
Voir le récit avec photos et commentaires

Jardin Tropical Monte Palace

Ce magnifique jardin, propriété de la fondation Joe Berardo, bénéficie d’une situation géographique privilégiée, sur les hauteurs de Monte, à proximité de la ville de Funchal, sur l'île de Madère.
On y trouve plus de 10 000 espèces de plantes du monde entier, notamment des azalées, des bruyères, des arbres exotiques ou locaux et une très grande variété de fleurs et de fougères ainsi que des plantes rares en voie d’extinction.
Sur les 7 hectares de cet ancien parc privé aujourd’hui ouvert au public, on peut admirer de très beaux azulejos anciens et modernes, des jardins orientaux, des étangs, des statues et l’on peut profiter de points de vue exceptionnels sur la baie de Funchal…
Une promenade dans ce lieu magique, calme et paisible, véritable concentré de nature, d’art et de culture, constitue une expérience inoubliable.

Plan d'eau de Monte Palace
Azulejos du jardin tropical
Ange musicien
Musée du Jardin Tropical
Voir le récit avec photos et commentaires

Monte, la petite "Sintra" de Madère

Monte avec son funiculaire, ses beaux jardins privés ou publics et ses riches propriétés est un lieu emblématique de Madère. Les familles aisées de Funchal y possédaient leurs résidences d’été. L’impératrice d’Autriche Sissi y séjourna d’ailleurs plusieurs mois pour y soigner ce que l’on croyait être la tuberculose. Une atmosphère de nostalgie règne dans les rues tranquilles et les parcs de cette paisible bourgade.
Il faut visiter à Monte les beaux jardins, notamment le Jardin Tropical Monte Palace et l’église consacrée à Nossa Senhora do Monte, vierge protectrice de Madère, construite en 1741, devenue un lieu de pèlerinage très fréquenté. Sa crypte abrite la dépouille du dernier empereur d’Autriche, Charles 1er, décédé en exil à Madère en 1922.
Monte est également connu pour ses « carreiros » situés en contrebas de l'église Nossa Senhora do Monte en face de l'ancien Grande Hotel BelMonte. Les "carros de cesto" sont des sortes de traîneaux, où peuvent prendre place deux à trois personnes, constitués d'une fauteuil en osier posé sur deux barres de bois faisant office de patins. Ce type de transport existe depuis 1849, date à laquelle a été constituée l'association des "carreiros de Monte"
Ces traîneaux sont pilotés par de solides gaillards en canotier de paille et uniforme blanc, qui leur font dévaler les rues à grande vitesse en se maintenant en équilibre derrière les passagers. Il s'agit d'un moyen de transport spectaculaire proposé aux touristes en mal de sensation forte, qui peuvent ainsi rejoindre Livramento ou Funchal par le chemin de "Monte". Cette descente est un excellent complément à la montée en téléphérique.

Nossa Senhora do Monte
Téléphérique Funchal-Monte
Eglise de Monte
Les collines de Monte
Voir le récit avec photos et commentaires

Les barques colorées de Câmara de Lobos

Câmara de Lobos, la "chambre des loups", à Madère, est un port de pêche de 35 000 habitants environ, tout proche de Funchal, sur la côte sud de l'île. En fait, ces loups étaient des phoques moines qui hélas, furent rapidement exterminés par les premiers occupants portugais de l'île.
Petit port de pêche paisible et authentique, paradis des photographes, Câmara de Lobos doit en partie sa notoriété à Winston Churchill qui appréciait sa tranquillité et aimait venir y planter son chevalet dans les années 1950.
Aujourd'hui, des quartiers neufs ont poussé sur les coteaux au milieu des bananeraies et des vignes, mais le port et la vieille ville particulièrement pittoresques ont gardé leur cachet et sont toujours aussi appréciés des artistes peintres et des simples visiteurs.

Barques colorées de Câmara de Lobos
Bateaux à sec à Câmara de Lobos
Vue de Câmara de Lobos
Phare de Câmara de Lobos
Voir le récit avec photos et commentaires

Les roches rouges de la Pointe de Sao Lourenço

A son extrémité est, l’île de Madère se termine par la Ponta de Sao Lourenço, longue péninsule sauvage, de formation volcanique, à la végétation rase et aux couleurs ocres flamboyantes.
Cette réserve naturelle offre au visiteur des points de vue sublimes ; après la plage de sable gris de Prainha, seule véritable plage de sable de l’île, on arrive à un mirador d’où part un sentier de randonnée de 8 km environ, qui permet d’aller jusqu’au point le plus oriental de la Ponta de Sao Lourenço.
La calcite et l’oxyde de manganèse donnent aux rochers des couleurs rougeâtres superbes et on peut distinguer nettement des « bombes de lave » et d’anciennes coulées de basalte figées dans ce paysage minéral.

Les rochers rouges de Sao Lourenço
Prainha
Plage de Prainha
Agave et palmier à Prainha
Voir le récit avec photos et commentaires

Découvrez aussi tous les autres carnets de voyage dans l'Archipel de Madère proposés par les Visoterriens.

1
Carte du voyage
Chercher dans Visoterra