Le Rwanda par la route

Carnet de voyage au Rwanda

Les zèbres

Après toutes les démarches (voir carnet Burundi) nous sommes prêts à partir vers Kigali; toutefois ce matin il faut encore passer à l'ambassade de Rwanda pour récuperer les passeports.
Déclaration sur les papiers de demande de visum: Je déclare pendant mon séjour au Rwanda d'utiliser les accomodations approuvé par le syndicat d'initiatives de Rwanda. Cela promêt bien.
On me dit que la route nationale no. 1 est en bon état, mais évidemment pas partout.

Durée : 1 jours ( du 25/03/2007 au 26/03/2007)
Zone : Rwanda (+ de carnets de voyage) (Carnet sélectionné)[?]
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail
Nico van der Bijl
Carnet de voyage créé par Nico van der Bijl
Le 08 April 2007

Vu 395 fois
1

Bujumbura-Kigali

Départ vers 10 heures du matin, tout au long du chemin nous constatons que les routes au Burundi sont bien frequentées par les pietons et les cyclistes.
Les vélos cela sert à tout transporter. Il est incroyable ce que les Burundais peuvent attacher derrriere sur un vélo: des sacs de charbon, des paquets de roseaux de canne, des bidons d'eau. Évidemment, le grand problème pour la population rurale est d'acquerir la quantité nécessaire d'eau chaque jour. Dès la première age les enfants marchent des kilomètres par jour pour aller chercher de l'eau. Pour nous cette commodité est tellement normale mais ici non.
Je constate des occasions ratés puisque les toitures des maisons ne sont géneralement pas pourvu d'égouts ni de tonneaux réservoirs pour conserver une quantité d'eau.
La route est bonne nous faisons bonne route et nous régalons des vues et paysages spectaculaires. Beaucoup de jeunes cyclistes se tiennent après les camions qui passent dans les montées, chose bien dangereuse mais évidemment les bénefices sont appréciables.
Nous arrivons à quelques kilomètres de la frontière avec Rwanda à Muyange et font un arrêt pour le lunch.
Pendant l'attente il commence à pleuvoir à torrents

Centre visite genocide de Kigali
Voir le récit avec photos et commentaires

De Kigali à Kibungo (Umbrella Pine Guesthouse)

Le matin on visite de bureaux administratifs pour Koky; malheureusement il n'arrive pas à obtenir les papiers nécessaires. Cela va encore créer des problèmes lors de notre prochaine passage à la frontière, mais hélas rien à faire.
On passe voir le syndicat d'initiatives pour avoir des détails du safari; ensuite c'est une banque qu'on visite pour avoir des oboles en monnaie locale. Actuellement 1 € donne environ 670 FRW.
Maintenant qu'on a de l'argent liquide on décide d'aller manger un lunch; à coté de la banque on trouve un centre commercial, le City Market Plaza et c'est bien à l'intérieur qu'on peut garer la voiture en sécurité; la laisser dehors risquerait une perte de retroviseurs ou d'essuie-glaces.
Tandis que quelques personnes de notre compagnie visitent le supermarché les autres s'installent et commandent déjà quelque chose à boire. La vue sur la ville depuis la terrasse du café est assez calmant. Quand tout le monde est de retour on mange bien quelque chose en discutant le programme de voyage pour aujourd'hui.
Nous décidons d'aller visiter le Memorial centre où une connaisance d'Éva avait déjà passé quelque temps. Comme le chemin vers Kibungo ne prendra pas trop de temps cela nous laisse quelques heures.
Le lunch absorbé alors on retourne à la bagnole et Koky nous conduit vers le centre en souvenir du génocide. Dehors, il y a beaucoup de fleurs et de statues. On marche gentiment à cause de Sonja mais tout à coup la pluie commence à verser des flots d'eau alors on court pour entrer.
Dedans, on prend le temps à regarder le site qui est vraiment bien fait tout en montrant l'horreur des évenements historiques qui ont abouti en 1993 dans cette fureur entre voisins hier amis aujourd'hui les pires ennemis.
Ce sont surtout les photos d'enfants détruits dans leur plus fine age qui me mettent en larmes. Même actuellement je ne peux guère me retenir et je me demande tous les jours: POURQUOI
Arrivant à la sortie, nous contribuons volontiers quelques billets pour l'entretien et la promotion de ce monument qui reflete aussi sur des autres génocides (de l'Arménie à Kosovo) tout en indiquant qu'on ne peut pas tout montrer comme dans l'histoire humaine il y a eu tant de meurtres et haines entre frères et soeurs
Enfin nous quittons Kigali pour Kibungo, c'est une distance pas trop grande mais cela nous permettra de nous lever de très bonne heure demain matin pour aller visiter le Parc National d'Akagira où nous voulons bien faire un grand tour pour avoir le plus d'occasion de voir des animaux en liberté dans ce parc.
Ayant demandé des informations au Syndicat de Kigali nous arrivons facilement à Kibungo où nous essayons de trouver le Umbrella Pine Guest House, situé à une trentaine de kilomètres du parc et qui affiche un prix abordable bien en dessous du prix de l'Hotel d'Akagira.
Effectivement nous obtenons des chambres à un prix negocié de FRW 6200, petit déjeuner compris pour 2 personnes. L'eau chaude ne sort pas de la douche mais on peut toujours demander un bon seau plein d'eau chaude pour s'accomoder puis se rincer de l'eau froid.
La nuit tombe tôt dans cette région mais on est bien prêt à nous soigner et après s'avoir installé dans nos chambres on se met à table. Les primus (bière en bouteille 0,7 l) passent inaperçues la gorge et le diner arrive avec un peu de retard mais sans problèmes.
Comme le ciel est assez claire on trouve un endroit en noir pour s'étonner de la clarté d'Orion, Cassiopeia et les Pleiades, sans oublier le Croix du Sud. Fantastique vue de la Voie Lactée. On admire la cuisine -en plein air- ou nos viandes sont rotis au feu de charbon.
En dessert on nous présente des ananas juteuses comme tout et d'un gôut succulent ainsi que des bananes mignonnes mais sucrées.
Le lit nous appelle, car on va se lever à 4 h 30 après quelques négociations on nous promet que le petit déjeuner sera servi à 5 heures ainsi nous pourrons retrouver le chemin vers 5 h 30 pour monter au Parc Akagira

Les compagnes de voyage sur la terrasse
Le Club sandwich
Devant le syndicat d'initiatives à Kigali
Scène de Rue à Kigali
Voir le récit avec photos et commentaires

Akagira National Parc

Réveil de bonne heure. Nous voulons bien partir du Guest House vers 5 h du mat pour être dans le parc autour de l'heure d'ouverture.
Après un petit déjeuner assez copieux, vu que dans le parc il n’y aura aucune possibilité de se restaurer, nous nous mettons en route. On a préparé deux places improvisée dans le coffre car à l’entrée du parc il y aura le guide qui nous accompagnera et pour l’instant il n’y a plus de siège disponible dans notre voiture.
Nous arrivons comme prévu peu après 6 heures dans le parc national et payons nos devoirs; une petite promenade pour reconnaitre les endroits (arrêts sanitaires le long du chemin sont limités et il n’est pas permis de se servir de la nature pour ne pas faire peur aux animaux.
Tout d’abord on fait le tour des lacs, un circuit d’une dizaine de kilomètres. Cela nous habitue un peu au terrain et on rencontre des troupeaux de girafes.
Aussi il y a pas mal d’impalas qui sont assez nombreux dans le parc et des zèbres.
On retourne au point de départ et revisite les sanitaires –profiter quand on peut- pour partir pour un grand tour qui nous prendra tout à travers du parc, direction nord par un parcours assez sinueux de 120 km qui va durer jusqu’à 4 heures de l’après-midi. Tout le monde essaie de photographier les animaux, mais notre guide Penny nous surveille bien et fait attention qu’on ne sort pas de la voiture quand c’est dangereux ou nocive.
Vers la fin du tour on visite encore une batisse ou les rangers trouveront du logis dans le futur, car évidemment pour l’instant c’est un travail en construction ou les bénefices des visiteurs sont bien nécessaires pour pouvoir continuer.
En résumé un parc qui tient des promesses pour le développement du tourisme en Rwanda, qui vaut absolument la peine d’une visite maintenant que le tourisme est encore limité.
En preuve: pendant toute la journée que nous passons ici, on ne voit qu’une seule fois des autres visiteurs.
Après avoir quitté le domaine du Parc Akagira on retrouve notre Lodge en roulant sur des routes bien meilleures; on rencontre encore un troupeau de boeufs qui bloquent le passage pour quelques instants mais cela ajoute encore un bon souvenir.
On dépose la guide qui est repris par un parent au bifurque vers le parc, cela nous évite la nécessité de retourner vers l’entrée et lui donne son pourboire bien déservé, car elle n’est pas payé par les autorités du parc.
On dine de nouveau dans le Guest House et comme nous sommes tous bien fatigué on se couche de bonne heure. Sachant que l’électricité est arrêté dans la nuit, je garde la lampe de poche à porté de main.

À l'entrée du parc
Akagira National Parc Poste d'entrée
Akagira poste d'entrée
Nid d'oiseau
Voir le récit avec photos et commentaires

Découvrez aussi tous les autres carnets de voyage au Rwanda proposés par les Visoterriens.

1
Carte du voyage
Chercher dans Visoterra