Le Portugal: du Minho à l'Algarve

Carnet de voyage au Portugal

Nazaré: le poulpe séchant
Porto Sandeman Sintra, Le palacio national Vieux tramways lisboètes

Longer la Méditerranée jusqu'aux sentiers Cathare, cheminer sur ceux de Saint Jacques de Compostelle, puis arriver au Portugal par le Minho et terminer en Algarve.

Durée : 40 jours ( du 23/09/2009 au 01/11/2009)
Zone : Portugal (+ de carnets de voyage) (Carnet sélectionné)[?]
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail
rdut
Carnet de voyage créé par rdut
Le 19 août 2009

Vu 3499 fois
< 1 2 3

031 DE PORTINHO DE ARRABIDA A VILA NOVA DE MILFONTES LE 23-10-2009

Après le pont, en sortant de Lisbonne, en allant vers l'au delà du Tage, commence l'Alentejo et tout change du tout au tout pour rien. Le Portugal peuplé laisse place à un Portugal désertique, la plaine dénoue les lacets des routes sinueuses et les serras s'aplatissent. C'est le pays des suberaies, immenses domaines plantés de chênes lièges, rouges d'avoir été mis à nus, que nous avons traversé sans un bouchon!

Un coin sympa pour passer la nuit? Pourquoi pas?

Suberaies
Vila Nova de Milfontes
Voir le récit avec photos et commentaires

032-034 DE VILA NOVA DE MILFONTES A SESMARIAS DU 24 AU 26-10-2009

De l'Alentejo à l'Algarve, juste quelques étendues pelées, vite franchies. Le temps s'est remis au beau fixe, la chaleur est totalement estivale, et les mouches agaçantes!
Mais rien qui puisse empêcher le déroulement normal d'une journée de farniente, face à la mer!

Il y a ici un contraste saisissant entre la beauté des plages, de toutes las plages de cette partie de l'Algarve, souvent des criques fermées par de hautes falaises ocres-rouges, d'aspect très nature voire parfois sauvage et les constructions, invisibles depuis ces plages, complexes hôteliers à l'infini bâtis sur la falaise, en retrait d'une demi portée d'arbalète , une vaste "costa" comme il en existe tant.

La roche tendre et d'un bel ocre a été découpée, façonnée, courbée, puis plantée dans l'eau que la lumière un peu brumeuse a rendu vert-bleu: nous sommes à Piedade.

Ou sur la praia da Rocha, c'est un peu pareil, falaise, rouge ocre et beau temps!

Praia Boca do Rio
Piedade
Praia da Rocha
Voir le récit avec photos et commentaires

035 DE SESMARIAS A TAVIRA LE 27-10-2009

La traversée de l'Algarve se termine ici, à Tavira, un peu comme elle a commencé, avec des complexes hôteliers, mais plutôt orientés luxe, longue suite de country club à l'américaine bordant des terrains de golf, qui se comptent par dizaine. Les magnifiques villas de cette partie de la côte se négocient à 2 ou 3 millions d'euros le morceau. Ryanair et Easyjet arrivent à Faro, seul aéroport de l'Algarve, à raison de 4 avions à l'heure! La saison n'est pas finie!

Passons donc tout ça et les deux jours suivants dans la lagune et à Tavira, avec un dernier matin, avant de commencer à rentrer!

Tavira, la lagune
Piedade
Voir le récit avec photos et commentaires

036-038 DE TAVIRA A MARVAO DU 28 AU 30-10-2009

C'est le début d'une lente remontée, du sud au nord, par le côté est du Portugal et donc en longeant l'Espagne. Et tout aussi lentement, les paysages de l'Alentejo et des Beiras défilent, tout ce qui vient d'être vu se remettant en place pour le prochain kilomètre, encore et encore, comme dans ces dessins animés où le sujet court en passant toujours devant le même arbre. Et passent donc les vignes, les oliveraies de Moura où l'olivier se cultive en espalier comme la vigne, très curieux, et bien sûr les suberaies qui occupent toute la place restante.

A Mértola, de jolies ruelles, et un sympathique marché où les olives de toutes sortes se négocient à 2€ le kilo! Ceci dit, suffisamment astringentes pour être sûr qu'elles n'ont pas séjournées plus que nécessaire dans le canard WC!

Terrain presque plat, avec parfois un village quand il y a une hauteur, protégé par un château et un mur d'enceinte, nid d'aigle pour repousser les envahisseurs dont la provenance se perd dans la nuit des temps, les espagnols étant les derniers.

Evora, à l'heure de l'école

Suberaie
Marché de Mertola
Castelo de Vide
Evora, à l'heure de l'école
Voir le récit avec photos et commentaires

039-041 DE MARVAO A BRAGANCA DU 31-10 AU 02-11-2009

Et voici le Haut-Douro, bien en amont de Porto, où par une étrange nuit de pleine lune, cet Anti-Pierrot, gourmet et rêveur, veille sur ses vignes et la vallée du Douro que le matin a rendu lisse et sereine, propice à la réflexion.

Ici aussi, c'est l'automne, les vendanges sont à peine achevées, et sur les pentes griffées le rouge sang de la vigne s'harmonise déjà avec le rubis du vin de Porto qu'elle a engendré.

Et pour finir, le Minho, qui fut aussi notre entrée au Portugal, avec Bragança et ce pilori, qui ne cloue au sol que la truie sur laquelle il est installé.

Après Bragança, c'est l'Espagne et un autre jour et une autre histoire.

A bientôt!

Porto Sandeman
Reflets sur le Douro
Sur les hauts du Douro...
Pinhão: Azulejos de la gare
Voir le récit avec photos et commentaires

022bis GUIMARAES LE 14-10-2009

Guimarães se veut la ville qui vit naître le Portugal. Ville dont l'histoire s'arrête en même temps qu'elle se transforme en monument historique, sans plus d'histoire à inscrire, perle figée dans son écrin et qui ternira de n'être pas habitée, à mesure que les rares échoppes encore vivantes se changeront en boutiques d'artisanat local "made in China".

En attendant, belles vieilles maisons, avec balcons en bois et un petit azuléjos pour la route!

Guimarães: rue santa Maria
Guimarães: Praça da Oliveira et l'arche
Guimarães
La ville qui vit naître le Portugal
Voir le récit avec photos et commentaires

Découvrez aussi tous les autres carnets de voyage au Portugal proposés par les Visoterriens.

< 1 2 3
Carte du voyage
Chercher dans Visoterra