Le Danube, de la Forêt-Noire à la mer Noire, souvent beau, rarement bleu

Carnet de voyage en Europe Centrale

Tête de taureau
Marmites L\'église peinte de Horezu Le berger

Un voyage au long cours de presque 3000 kilomètres le long du cours du Danube, au travers d'une dizaine de pays, depuis une source contestée en Forêt-Noire, présentée aristocratiquement dans un bassin situé dans le parc du château de Fürstenberg, à Donaueschingen en Allemagne, jusqu'au delta en mer Noire, en Roumanie, dans une région naturelle protégée et classée au patrimoine mondial par l’Unesco, avec entre les deux, l'Autriche, la Slovaquie, la Hongrie, la Croatie, la Serbie et la Bulgarie ainsi que quatre capitales européennes arrosées, Vienne, Bratislava, Budapest et Belgrade.

C'est un voyage en Europe centrale, sur la frontière nord des empires Grec puis Romain, au delà des marches sud du Saint Empire Romain Germanique, sur le terrain de jeu d'un Bonaparte alors très en forme...

Tant à voir et tant à faire, un long voyage... qui coule de source!

Durée : 60 jours ( du 04/04/2013 au 02/06/2013)
Zone : Europe Centrale (+ de carnets de voyage) (Carnet sélectionné)[?]
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail
rdut
Carnet de voyage créé par rdut
Le 02 avril 2013

Vu 1167 fois
< 1 2 3 4 >

Grein km 2080

Jour de sortie pour les vélos, l’eurovélo 6, Atlantique-mer Noire, est balisé le long de quelques méandres commençant tout proche des remous du Danube, le Strudengau, un passage qui faisait autrefois disparaitre un peu tout ce qui s’y aventurait et aujourd’hui réaménagé pour la navigation, même si les péniches à pleine puissance peinent à remonter le courant, drapeau allemand ou hollandais flottant au vent, la fin du trajet pour eux pouvant être Hambourg, la Baltique ou la mer du Nord, un petit monde pour ces mariniers au long cours.

Les grenouilles ont leur panneau et paient un lourd tribu, aplaties qu’elles sont sur la chaussée, heureusement fort peu fréquentée ; la bonne nouvelle, c’est qu’il y a plein de grenouilles au bord du Danube !

Ce soir, nuit chez l’habitant, une grosse ferme au dessus de Grein, 50 têtes de bétail, odeurs et senteurs à l’avenant, trois gestes et quatre mots pour s’entendre, le temps de mettre l’hôtel en place pour une nuit de rêves !

Théâtre de Grein
Grein
Eurovélo 6
le Strudengau
Voir le récit avec photos et commentaires

Maria Taferl km 2050

Après le Strudengau, le Nibelungengau où serait né une partie de la légende des Nibelungen, des histoires de dragon terrassé dont le sang rend immortel et de vengeance de femmes, faire-valoir de quelques héros, Siegfried, Attila et consorts.

Le Danube est maintenant en plaine, puissant et large sur cette longue ligne droite comme si la mer devait être proche et qu’il s’y précipitait, enfin libéré des étroitesses passées, alors qu’il lui faudra encore parcourir 2000 kilomètres pour l’atteindre.

Le temps d’une randonnée dans un étroit défilé de pierre, le Stillensteinklamm, au dessus d’un Danube que nous ne verrons pas, toutes promesses mises à part, alors qu’à Maria Taferl, lieu de pèlerinage fréquenté et étape sur les chemins de Saint-Jacques, la vue est sans conteste exceptionnelle.

Le Stillensteinklamm
Maria Taferl
Maria Taferl
La chaire
Voir le récit avec photos et commentaires

Melk km 2036

Chantilly et chamallow sont présentés ici dans un étui doré. Un mélange hautement improbable, et pourtant une réussite, merci l’art baroque. Le spectacle, dès franchies les portes de l’abbaye de Melk, est là, et qu’importe les quantités d’angelots au fessier joufflu, qu’importe les stucs et les marbres, et qu’importe tous les saints flottants dans un éther meringué, le résultat est là ! Enfin, pourvu que l’on aime le rose, le saumon, le bleu ciel et le doré !

Le printemps a sonné le début de la récré et la nature se met en branle comme par miracle dans la Wachau, et les abricotiers en profitent pour napper de blanc la vallée, comme une fine brume étalée sur les rives du Danube et ses vignes cultivées en espaliers jusque haut sur les collines. Il fait si chaud, aujourd’hui, alors un petit vin blanc, c’est ici qu’est né le Riesling, dans l’une des guinguettes du bord d’eau, un Heuriger, pourquoi pas ?

Abbaye de Melk
Melk: la bibliothèque
Melk: l'abbatiale
Melk: plafond de l'abbatiale
Voir le récit avec photos et commentaires

Schönbühel km 2032

Une belle position sur un piton rocheux pour ce château au dessus d’un Danube au courant si fort que les lourdes péniches qui le remontent semblent faire du sur-place, en tout cas sont moins rapides qu’un marcheur manquant de tonus !

Quant aux ruines d’Aggstein, 6 Euros 50 juste pour avoir accès à une belle vue sur le Danube, et après une bonne heure de grimpette en pleine chaleur, non merci ! Tiens les arbres hier nus sont aujourd’hui couverts de feuilles, comme quoi tout va très vite !

Aggstein
Spitz
Schönbühel
Voir le récit avec photos et commentaires

Dürstein km 2009

Un petit tour à pied sous la pluie dans ce village qui manque totalement d’intérêt, exclusivement dédié au tourisme avec une rue principale et piétonne où sont réunis les marchands du temple, qui ici monnayent tout, aujourd’hui la liqueur d’abricot et hier la rançon de Richard Cœur de Lion, emprisonné ici au retour d’une de ses croisades, retrouvé et libéré par Blondel, son fidèle écuyer… dit-on !

Quant au Danube, impossible de dire qu’il coule paisible : il est quasi droit, large, puissant, avec un courant suffisamment fort pour être bruyant. Etre à son chevet et voir cette masse d’eau en mouvement est vraiment impressionnant.

Le Danube à Durstein
Richard Coeur de Lion
L'église bleue et blanche
Le Danube et ses méandres
Voir le récit avec photos et commentaires

Krems et Stein km 2000

Ou plutôt Krems, Und et Stein, 3 localités qui se suivent, se ressemblent, mais ne s’assemblent pas, au contraire des cépages qui font la renommée de leurs vins, toutes 3 sur la rive gauche du Danube et toutes 3 marquant la fin de la Wachau. Toujours baroque et/ou rococo, et toujours sous la pluie!

Demain, il devrait faire beau, et tant mieux parce que c’est le week-end et qu’il est consacré à Vienne. Reste à rouler sous la pluie jusqu’à Klosterneuburg.

Krems: rue principale
Abbaye de Klosterneuburg
Voir le récit avec photos et commentaires

Week-end à Vienne km 1934

Enfin une capitale facile à appréhender, presque tout ce que la ville compte de monuments,- chacun son style il y en aura pour tous les goûts –néogothique, renaissance italienne, temple grec, etc… , est réuni autour et à l’intérieur d’un grand boulevard, le Ring. De tout ce qui peut se visiter à Vienne, le spectacle donné par l’école d’équitation espagnole, la Spanische Hotfreitschule, tient la rampe, lipizzans cajolés caracolant, exercices de dressage et à la fin, quadrille de chevaux tout blanc et cavaliers en habit marron, culotte blanche et bicorne, à un prix prohibitif dans un manège art baroque ! Mais quelle classe !

Le café viennois n’existe plus, ils s’appellent tous désormais Mac Café ; bizarre !

Et bien sûr Schönbrunn, un « petit » Versailles, au moins dans l’idée, résidence d’été des Habsbourg, peint sur volonté de Marie-Thérèse d’un ocre et d’un jaune qui lui sont propres et portent son nom, avec à profusion statues, bassin de Neptune, Gloriette sur la hauteur, jardins somptueux et appartements richement décorés. Bonaparte adorait !

Vienne: Hôtel de Ville
Hofburg
Hofburg: cour du Palais Royal
Hofburg: place FranzJosef
Voir le récit avec photos et commentaires

Les cigognes km 1900

Certes, il faut faire un petit détour pour aller voir les cigognes, mais qui fait quitter Vienne par le Donau NationalPark, qui ne sert à rien si ce n’est à empêcher l’implantation de quoi que ce soit sur les rives du Danube d’ici à Bratislava, puis traverser les plaines de Wagram sous un soleil à plomber de petits soldats, et enfin remonter une vingtaine de kilomètres vers le nord, le long de la March qui marque la frontière avec la Slovaquie.

Tout ça pour découvrir une colonie d’une cinquantaine de couples, à voir d’un peu loin pour cause de chemins inondés, perchées qui sur une cheminée du (pauvre) château, qui dans les arbres, mais en tout cas vive le zoom!

Le château de Marchegg
Cigogne et cheminée
Cigognes
En pleine nature
Voir le récit avec photos et commentaires

Forteresse de Devin km 1880

La Morava, hier la March, n’est pas une paresseuse, qui sort de son lit si facilement en inondant la plaine, réserve à grenouilles slovaques que mangent les cigognes autrichiennes, celles d’hier, au confluent du Danube et au pied des ruines de la forteresse de Devin qui garde depuis des temps immémoriaux la frontière sur cette fin de Petites Carpates, d’abord les Celtes, puis les limes de l’empire Romain, et jusqu’en 2004 celle de l’UE.

Cuisine locale à midi : Bryndzove halusky ! Il s’agit en fait …. Non, c’est trop long à expliquer, je vous en ferais un jour, ce n’est pas si compliqué!

Halusky
Forteresse de Devin
Le Danube
Mon coeur....
Voir le récit avec photos et commentaires

Bratislava km 1870

Les capitales s’enchaînent, Bratislava n’est qu’à 70 kilomètres de Vienne, et son cœur historique est à peu près aussi grand que la place de la Concorde. On peut y voir… en fait, rien, mais de jolis ensembles, quelques placettes assez bien proportionnées, et quelques statues dans les rues de la ville, de sympathiques bronzes mettant en situation un égoutier ou un paparazzi. Le nouveau pont, surnommé « pont UFO », ressemble à un ovni et l’église bleue est une fantaisie… bleue de la tête au pied, du toit au clocher, des bancs au plafond, et jusqu’au presbytère voisin !

Paparazzi
Bratislava
L'église bleue
Le pont "UFO"
Voir le récit avec photos et commentaires

Découvrez aussi tous les autres carnets de voyage en Europe Centrale proposés par les Visoterriens.

< 1 2 3 4 >
Carte du voyage
Chercher dans Visoterra