Le Danube, de la Forêt-Noire à la mer Noire, souvent beau, rarement bleu

Carnet de voyage en Europe Centrale

Tête de taureau
Marmites L\'église peinte de Horezu Le berger

Un voyage au long cours de presque 3000 kilomètres le long du cours du Danube, au travers d'une dizaine de pays, depuis une source contestée en Forêt-Noire, présentée aristocratiquement dans un bassin situé dans le parc du château de Fürstenberg, à Donaueschingen en Allemagne, jusqu'au delta en mer Noire, en Roumanie, dans une région naturelle protégée et classée au patrimoine mondial par l’Unesco, avec entre les deux, l'Autriche, la Slovaquie, la Hongrie, la Croatie, la Serbie et la Bulgarie ainsi que quatre capitales européennes arrosées, Vienne, Bratislava, Budapest et Belgrade.

C'est un voyage en Europe centrale, sur la frontière nord des empires Grec puis Romain, au delà des marches sud du Saint Empire Romain Germanique, sur le terrain de jeu d'un Bonaparte alors très en forme...

Tant à voir et tant à faire, un long voyage... qui coule de source!

Durée : 60 jours ( du 04/04/2013 au 02/06/2013)
Zone : Europe Centrale (+ de carnets de voyage) (Carnet sélectionné)[?]
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail
rdut
Carnet de voyage créé par rdut
Le 02 April 2013

Vu 1162 fois
1 2 3 4 >

Retour aux sources

Une première halte dans le Jura, bien en France, pour retrouver une vieille amitié enfouie, braises mal éteintes qu’un simple souffle a fait rougeoyer de nouveau; juste penser à mettre une bûche de temps en temps !

Et en passant, un petit concentré de Jura, avec Arbois, Pasteur et le vin jaune, les Salines Royales d’Arc et Senans, et Ornans, sur la Loue.

Le château Bontemps
La maison Pasteur
La statue de Pasteur
Les maisons du bord de la Cuisance
Voir le récit avec photos et commentaires

La source du Danube km2888

Pour descendre le Danube, il faut commencer au tout début, au plus loin de la mer Noire, au fond d’un vallon encore entièrement blanc d’une neige sans cesse renouvelée par tempêtes successives, y compris aujourd’hui, à 1078 mètres d’altitude dans la Forêt-Noire, et voir que toute cette neige, eau en devenir dès qu’il cessera de geler, un jour, c’est déjà le Danube, ou la Breg, qui tout petit se fond dans ce vallon et peine à tracer son chemin entre les congères, au milieu d’un petit bois de sapins dont les aiguilles portées par le flot naissant se retrouveront peut être dans une meule de foin du delta, à 2888 kilomètres de là, où nous irons les chercher.

Il y a d’autres sources, le Danube n’en est pas avare, aucune qui puisse faire autant rêver que celle-là. Bon, vous l’aurez compris, il fait horriblement froid et il y a du vent et il neige en tempête et…!

MartinsKapell
La source du Danube
A la source...
Les débuts du Danube
Voir le récit avec photos et commentaires

L’autre source du Danube km 2850

Celle-ci est beaucoup plus civilisée, qui prend naissance dans le parc du château de Donaueschingen, presqu’à l’abri des intempéries, matérialisée par une fontaine en restauration, comme si une source pouvait se restaurer, et qui se déverse dans la Brigach, son affluent, à l’abri d’un faux temple grec, tu parles d’une source! Restons-en là !

C’est un Danube encore jeune qui se fraye un chemin très sinueux, comme s’il voulait encore s’amuser et batifoler de-ci de-là, espiègle, et qui s’essaye même à une petite percée entre quelques pitons rocheux, à Knopfmacherfelsen, avant de filer droit vers l’abbaye de Beuron, évidemment baroque.

Le beau Danube bleu
Vers la mer...
L'autre source du Danube
La confluence
Voir le récit avec photos et commentaires

Maréchal, nous voilà ! km 2800

Sigmaringen, sur le Danube, un bel ensemble château et vieille ville, qui abrita peu de temps le gouvernement de Vichy en exil, Céline en prime.

Triste paysage que ces bords d’eau cultivés à l’infini, rive droite et rive gauche et où est épandu le lisier de cochon que la gravité ne peut que laisser ruisseler vers le Danube qui du coup n’espère même plus être bleu, une eau peu ragoûtante dont le volume est bien entendu proportionnel aux quantités astronomiques de saucisses parfois joliment décorées ingérées par les autochtones. Pesante pesanteur !

Sigmaringen
La place de Sigmaringen
Zwiefalten
Hôtel de ville de Sigmaringen
Voir le récit avec photos et commentaires

Ulm km 2700

Tous les villes et villages offrent le même spectacle de l’écologie en marche, affublés qu’ils sont de panneaux solaires sur tous leurs toits, un nouveau décor qui ferait presque regretter la tôle ondulée et qui en tout cas nuisent au charme de ces paysages de campagne.

A Ulm, où il n’est pas question de panneaux solaires, les 768 marches qui permettent l’ascension de la flèche de la cathédrale, 161 mètres et la plus haute du monde, tombaient à point pour dérouiller des mollets en attente d’exercice ; tournis en prime ! Excellente vue sur sa majesté le Danube depuis le haut, en équilibre dans un grand vent sur une plate forme panoramique de deux mètres de diamètre autour des quelques mètres restants du clocher, une expérience vertigineuse, mais fraîche.

Ulm: la cathédrale
Ulm: la flèche
Ulm
Ulm: le quartier des pêcheurs
Voir le récit avec photos et commentaires

Coup de chaud km 2520

Le Danube veut être pris au sérieux et il en fait la démonstration à Kelheim en se taillant un chemin entre de hautes parois rocheuses, 105 mètres de haut, enfin… 100 mètres parfois quand la crue est forte et que la bière de l’abbaye de Weltenburg baigne dans l’eau.

Face à l’abbaye, le passeur de Danube assure une traversée un peu acrobatique au travers des 80 mètres du fleuve, sur une barge sans moteur accrochée à un câble, avec pour seule énergie motrice la vitesse du courant, ici 10 km/h… et bien entendu un fameux coup de main, ou plutôt de godille !

Une petite randonnée en face pour tenter d’admirer la vue sur ces gorges, les Donaudurchbruch, qui ne se laissent pas découvrir alors que la mienne si, avec pour résultat 39° en rentrant ; mauvaise nuit !

Le passeur de Danube
Abbaye de Weltenburg: Saint-Georges
Les gorges du Danube
Abbaye de Weltenburg
Voir le récit avec photos et commentaires

Ratisbonne km 2400

Une Venise sans canaux, un lacis de ruelles en tout sens où il fait bon déambuler entre de magnifiques demeures dans une ambiance moyenâgeuse, et où tout est qualifié de « plus vieux d’Allemagne », depuis le pont de pierre posé sur un Danube qui fait maintenant très fleuve, jusqu’à la rôtisserie historique à saucisses, qui vous sert un petit sandwich, 2 saucisses plus choucroute assaisonné à la moutarde de Ratisbonne, un peu sucrée.

Hans, rencontré par hasard sur un parking et qui s’intéresse dans un bon français à notre voyage, a été rassuré de savoir que son point de départ était bien la source de la Breg et non pas celle de Donaueschingen, « ridicule » selon lui !

Le pont de pierre
La rôtisserie historique à saucisses
Ratisbonne
La fontaine de la justice
Voir le récit avec photos et commentaires

Passau km 2227

Du noir, du marron et du vert, ça fait ce qu’on veut, mais pas du bleu. Pourtant, pour cette triple confluence, les couleurs amenées par l’Ilz (le noir) et l’Inn (le vert) n’ont pas donné le résultat escompté, ce qui n’empêche pas les bateaux de croisière de s’aligner comme à la parade… et le pire, vous savez quoi ? Des gens embarquent, alors que les bords du Danube sont tristement gris d’un printemps sans feuille, que le ciel est lui aussi tristement gris, parfois plus et que du mélange des trois eaux sort un flot tristement grisâtre ; nous on fait grise mine !

Passau
Passau: Hôtel de ville
Donau: sur le pont
Passau: la cathédrale
Voir le récit avec photos et commentaires

La boucle de Schlögen km 2187

Depuis Passau, et donc l’entrée en Autriche, le Danube s’est encaissé dans une profonde vallée, sur les hauts de laquelle la route panoramique laisse découvrir au sud la fin de la chaine des Alpes, depuis le Groβglockner jusqu’à Vienne, visibilité impressionnante maintenant que le temps a pris celui de se remettre au beau, et au nord une boucle majestueuse du Danube, un spectacle inoubliable en forme de S géant qu’il utilise pour contourner l’obstacle l’empêchant de déboucher dans la plaine de Linz.

Dans les églises et monastères, le passage du baroque au rococo se fait tout en douceur et pourtant la nuance entre l’un et l’autre est faible : un peu plus de stuc et de peinture pour l’un, un peu plus de dorure pour l’autre. Heureusement qu’il y a le guide pour nous dire qu’à Wilhering, nous sommes face au must du rococo : jugez-en !

La vallée du Danube
La boucle de Schlögen
Wilhering
Wilhering
Voir le récit avec photos et commentaires

Mauthausen km 2112

Un lieu de mémoire, installé à flanc de colline au dessus du Danube, dont il reste encore l’enceinte de pierre et les miradors ainsi que deux ou trois baraquements aujourd’hui peints en vert, suffisamment en tout cas pour mesurer l’horreur largement décrite de ce qui s’y est passé, jeu de « dominos » humains dans l’escalier de la mort en remontant de la carrière ou jeu du « parachutiste » depuis le haut de la falaise, même si l’œil est irrésistiblement attiré par la beauté du site, Danube paressant en contrebas et Alpes enneigées au loin, sous un soleil éclatant et une chaleur déjà estivale….

Qui n’auront duré que le temps de le dire, et c’est bien dommage !

Mauthausen
Mauthausen: les "jeux"
L'escalier de la mort
Mauthausen
Voir le récit avec photos et commentaires

Découvrez aussi tous les autres carnets de voyage en Europe Centrale proposés par les Visoterriens.

1 2 3 4 >
Carte du voyage
Chercher dans Visoterra