Argeles,rendez vous à la plage

La retirada : 70 ème anniversaire ,février 2009Un récit/album du carnet de voyage :
La retirada : 70 ème anniversaire ,février 2009
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail

10 Heures , ce matin là le rendez vous pour les enfants ou proches et amis se tient aux abords de la Mairie. Nous sommes venus de tous les départements suite à une bonne communication sur le sujet et à l'association qui impulse ce travail de mémoire autour des Républicains Espagnols internés en France après avoir du fuir Franco.
Nous formons ensuite un défilé pour rejoindre et emprunter à notre tour le chemin des exilés . Ce chemin va nous conduire à la plage d'Argeles ou dans des conditions très sommaires furent parqués hommes , femmes et enfants.
Fils barbelés, baraques et gardes armés pour les surveiller et les humilier aussi..
Les réfugiés se transforment en taupes ,creusent le sable pour s'abriter du vent, entre autres .
Une nuit, un coup de mer un peu plus violent que d'habitude , en emporte quelques uns, 12 enfants périront noyés.
Ils reposent au cimetière des Espagnols devant lequels nous sommes passés chemin faisant..Il y a eu aussi une prise de parole et un moment de recueillement pour tous ceux , anonymes ou non,pour qui la route s'arreta là (las).
Arrivés à la plage ,une borne est inaugurée : elle marque l'emplacement de la limite nord de ce camp ou s'entassèrent plusieurs dizaines de milliers, jusqu'à 100 000 , d'etres humains déjà si lourdement éprouvés par leur exil et la chute de la République sous les bombes fascistes.
C'était émouvant de se retrouver sur leurs traces et désolant aussi de mesurer le mépris, le rejet qu'ils ont subi.
Pas moins de 440000 personnes avaient franchi la frontière en une douzaine de jours, entre le 28 janvier et le 9 février 1939. Il s'agissait de soldats d'un régime légal et d'une foule de civils terrorisés par les bombardements aériens, l'annonce de la famine et la peur de la répression.
Je vous renvoie sur la lecture d' un ouvrage: CAMPS du MEPRIS,des chemins de l'exils à ceux de la résistance 1939-1945;auteurs:GRANDO, QUERALT et FEBRES.Edition trabucaire.
Et termine en citant un extrait de sa préface:"...Car, si la France leur avait "malgré tout sauvé la vie" en ouvrant sa frontière, elle s'était conduite en maratre, les gestes de solidarité étaient venus des personnes: un regard, un sourire, une cigarette, rarement des institutions. Rien d'étonnant à ce qu'un tel régime ait été emporté un an et demi plus tard par le vent e l'Histoire sans avoir été défendu." Mr BENNASSAR, Professeur d'Histoire,Université de Toulouse-Le Mirail.
Autre source, géniale , le site de Pédro ouvert en juin 2008
Lien : http://argeles 1939.com

Photos du récit/album

Lancer le diaporama

lauraAuteur : Postée le 08 juillet 2009 par laura
Vu 1319 fois - 5 recommandations
La retirada : 70 ème anniversaire ,février 2009Un récit/album du carnet de voyage :
La retirada : 70 ème anniversaire ,février 2009
Commentaires
michel almansa le 26 octobre 2009 à 20:13

Petit fils de républicain espagnole, j’ai adopté la nationalité espagnole en 2005 et à mes trois enfants ils ont accordés les nationalités espagnoles renouvelables tous les 5 ans. Est-que c'est normal?

Votre commentaire pour ce récit/album(*) [?]

Enregistrer

(*) Ces champs doivent obligatoirement être renseignés.

Chercher dans Visoterra
100 visiteurs connectés
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture
Fermer [x]Recommandations