SECMOL, un campus alternatif

Intersaison au LadakhUn récit/album du carnet de voyage :
Intersaison au Ladakh
Le Dundunchen LaRécit/album précédent :
Le Dundunchen La
Randonnee a PhyangRécit/album suivant :
Randonnee a Phyang
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail

Apres deux jours a pas faire grand chose (cartes postales, internet, confirmation du vol retour et autres activites d'un interet culturel exceptionnel), j'ai repris mes habitudes a la gare routiere, pour aller visiter le campus de SECMOL (Student's Education & Cultural Movement Of Ladakh).
Cette ecole alternative a ete creee il y a plus de 20 ans par un descendant de la famille royale du Ladakh et une americaine qui avait finit par se fixer ici (elle est d'ailleurs l'auteur d'un excellent phrasebook Ladakhi/Anglais).
Cette creation partait d'un constant plutot emmerdant : les eleves ladakhis commencaient leur scolarite en Urdu (langue officielle de l'Etat de Jammu & Kashmir), puis au secondaire passaient brutalement a l'anglais. Quand on sait qu'a l'epoque les parents ne parlaient quasiment que le ladakhi a la maison, je vous laisse imaginer les taux d'echec scolaire ! Un des buts premiers etait donc de dispenser un enseignement en Ladakhi (sans pour autant negliger les autres langues) et de remettre la culture locale au centre de tout ca.
Comme si ca ne suffisaait pas, les batiments ont ete entierement construits de maniere traditionnelle (en utilisant entre autre des briques de boue), en integrant des techniques d'isolation et d'exploitation des ressources renouvellables tout a fait novatrices pour l'epoque. Le solaire est a la base de tout : solaire passif pour la "climatisation" des batiments, panneaux photovoltaiques pour les besoins en electricite du quotidien, et pour alimenter les pompes qui alimentent le reseau d'irrigation, cuiseurs solaires, etc. En avance aussi sur la question des dechets, puisqu'ils trient et recyclent leurs dechets depuis bien plus longtemps que notre pays "developpe" !
Le campus produit aussi une bonne partie de ses besoins en alimemtation, les eleves s'occupant d'un potager, d'un poulailler et de quelques vaches... Les visiteurs peuvent y sejourner sans probleme (moyennant une faible contribution financiere), quelques eleves etant affectes a l'hotellerie.
Voila, j'arrete, parceque le mieux est de venir vous rendre compte par vous meme !
Le soir a mon retour, on se retrouve a 3-4 pour preparer des momos, sortes de raviolis tibetains. Pas facile de leur donner une jolie forme sans un certain coup de main, mais qu'est-ce-que c'est bon !
Et puis des copains debarquent pour la soiree, et vers 2h du mat je vais me coucher en titubant. C'est vrai que le coktail alcool-altitude est assez puissant !

Photos du récit/album

Lancer le diaporama

PierrotAuteur : Postée le 17 mai 2007 par Pierrot
Vu 77 fois
Intersaison au LadakhUn récit/album du carnet de voyage :
Intersaison au Ladakh
Le Dundunchen LaRécit/album précédent :
Le Dundunchen La
Randonnee a PhyangRécit/album suivant :
Randonnee a Phyang
Commentaires
Jipégé le 30 mai 2007 à 13:06

Ben mon colon ! l'écolo titubant : l'altitude fait bien les choses, hein !

Votre commentaire pour ce récit/album(*) [?]

Enregistrer

(*) Ces champs doivent obligatoirement être renseignés.

Chercher dans Visoterra
131 visiteurs connectés
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture
Fermer [x]Recommandations