Passage du Konmaru La (5150m), Sumdo Chang

Intersaison au LadakhUn récit/album du carnet de voyage :
Intersaison au Ladakh
Nimaling, belle mais froide plaineRécit/album précédent :
Nimaling, belle mais froide plaine
Retour a LehRécit/album suivant :
Retour a Leh
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail

Reveil glacial, -6'C a l'interieur de la tente. Il a bien du faire dans les -10, -15, dehors, car la Markha est couverte de glace. J'ai passe une partie de la nuit a grelotter, le reste a faire des reves bizarres, surement dus au froid, a l'altitude et au manque de sommeil de ces dernieres nuits, tres froides.
Neammoins, le Kang Yatze se detache sur un fond de ciel bleu, ce qui ne m'empeche pas de rester cache sous la tente a macher des abricots secs en attendant que le Nyima rechauffe un peu tout ca...
Vers 8h je quitte le camp, seul cette fois-ci. Dans la montee du Konmaru La, je me retourne sans arret pour prendre des photos de ma montagne preferee, profitant du ciel bleu qui commence a se voiler. Au bout d'un moment, je croise des traces qui rejoignent le sentier : trop grosses pour un chien, parfois rondes comme celles d'un felin, d'autres moments ovales comme les canins; par moments on distingue comme des trace de griffes (les felins ont des griffes retractiles qui normalement ne marquent pas). Alors, snow leopard ou pas ? Ca serait trop beau ! Tenzing, qui vient de me rattrapper avec les chevaux, me dit que ce sont des chiens sauvages (il y a deux voies), puis un peu plus loin se ravise et parle de snow leopard... A verifier...
Au col, il neige et le vent souffle fort. Photos souvenirs, du trekkeur et de l'altimetre (c'est pas tous les jours qu'on passe les 5000), puis je me lance dans la descente, tres raide. Dans les neves qui bordent le chemin, Tenzing, qui est tibetain, a laisse quelques souvenirs : FREE TIBET, THE PONYMAN IS TIBETAIN, etc. La vallee se resserre tres vite en gorges tres encaissees, avec beaucoup de neige au fond, mais celle-ci porte bien. Heureusement, car les anciens sentiers construits a flanc de falaise ont ete mis a mal par les fortes pluies de l'ete dernier.
Apres Chukirmo, la vallee s'elargit et le sentier est en grande partie dans le lit de la riviere, tres penible pour marcher. Heureusement, j'arrive assez tot a Sumdo, ou il y a un chouette camping : gros saule, une pompe a eau potable, de l'herbe... Je n'ai plus qu'a attendre le bus de demain matin !
Constatation tres impressionnante concernant le climat, aujourd'hui : ce midi, pendant ma pause casse-croute, le barometre est descendu de 15 HPa en 30 minutes, et 10 mn plus tard je me prenais une averse de neige sur la gueule. Je ne comprenais plus rien, l'altitude n'arretait pas d'augmenter, j'etais pret a appeler le SAV de Suunto ! Phenomene inverse dans la soiree : c'est la premiere fois que je vois des evolutions barometriques aussi impressionnantes et rapides !

Photos du récit/album

Lancer le diaporama

PierrotAuteur : Postée le 31 mai 2007 par Pierrot
Vu 109 fois
Intersaison au LadakhUn récit/album du carnet de voyage :
Intersaison au Ladakh
Nimaling, belle mais froide plaineRécit/album précédent :
Nimaling, belle mais froide plaine
Retour a LehRécit/album suivant :
Retour a Leh
Commentaires
Votre commentaire pour ce récit/album(*) [?]

Enregistrer

(*) Ces champs doivent obligatoirement être renseignés.

Chercher dans Visoterra
54 visiteurs connectés
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture
Fermer [x]Recommandations