(demi-) journee (presque) au Pongong Tso

Intersaison au LadakhUn récit/album du carnet de voyage :
Intersaison au Ladakh
Tourisme de baseRécit/album précédent :
Tourisme de base
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail

Ouahou ! La sonnerie du reveil m'a surpris, pour une fois je me suis pas reveille avant ! Depart matinal (6h) en jeep pour le Pongong Tso (tso = lac en ladakhi), avec mes deux co-trekkeurs Mickael et Kiki, ainsi qu'une hispano-japonaise bien sympa.
Ca commence par la route maintenant bien connue de Karu, ou on passe le premier Check Point. Eh oui, le Pongong Tso est coupe en deux par la frontiere chinoise, les horribles petits hommes jaunes a etoile rouge avaient envahi la region il y a quelques annees. Aujourd'hui les touristes etrangers peuvent a nouveau y acceder jusqu'a un certain point, mais il faut un permis, facile a obtenir a condition de passer par une agence.
La route emprunte la joli vallee de Sakti, ou se trouve l'impressionnant monastere de Chemre, puis monte, monte, monte jusqu'a 5200m, au Chang La, 3' plus haut col routier au monde. En fait, le Chang La, on va jamais le voir. Le Pongong Tso et la region du Changthang non plus, du coup. Parce qu'a 5000m, il s'est mis a neiger, o a rejoint un embouteillage d'autres taxi-jeeps (j'ai pris plein de photos, c'est pas courant a cette altitude !) qui patinaient dans la neige, et s'est ensuivit 2 heures d'attente... Notre chauffeur a au moins eu la presence d'esprit de couper son moteur, mais pour les autres la conscience ecologique n'etait pas franchement flagrante... A un moment, j'ai failli lui demander de conduire a sa place, parceque les drivers, meme ladakhis, ils conduisent comme des parisiens sur la neige : faut voir comme ils accelerent ! Du coup, ca patine et ca laisse un neige bien tassee bien lisse pour les suivants.
Finalement, la quasi-totalite des jeeps a fait demi tour, il parait que c'est tres raide de l'autre cote, du coup, sans pneus neiges ni chaines... (mais un bon montagnard n'a pas besoin de chaines, tout jurassien ou savoyard vous le confirmera). Resultat, on etait de retour a Leh vers 13h30, et apres une heures de negociations a l'agence on a reussi a s'en faire rembourser 75%... Rendez-vous est pris ce soir pour une bonne bouffe tibetaine ce soir avec mes trois comperes !
PS: j'ai quand meme mis Spanmik au bord du lac, comme village d'etape, parceque ca me faisait baver... Vivement le prochain voyage dans le pays, je veux pas m'avouer vaincu !

Photos du récit/album

Lancer le diaporama

PierrotAuteur : Postée le 01 juin 2007 par Pierrot
Vu 87 fois
Intersaison au LadakhUn récit/album du carnet de voyage :
Intersaison au Ladakh
Tourisme de baseRécit/album précédent :
Tourisme de base
Commentaires
Votre commentaire pour ce récit/album(*) [?]

Enregistrer

(*) Ces champs doivent obligatoirement être renseignés.

Chercher dans Visoterra
56 visiteurs connectés
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture
Fermer [x]Recommandations