Hôi An, la chapelle de la famille Trân

Ho Chi Minh / HanoïUn récit/album du carnet de voyage :
Ho Chi Minh / Hanoï
9 ème jourRécit/album précédent :
9 ème jour
11, 12, 13, 14  èmes  joursRécit/album suivant :
11, 12, 13, 14 èmes jours
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail

Il y a cent quatre vingt quatorze ans, en 1802, la maison de culte des ancêtres de la famille Trân fut construite par un mandarin civil nommé Trân Tu Nhac. C'était un homme talentueux en qui le roi Gia Long, avait confiance. A la fin de 1802, le roi envoya Trân Tù Nhac avec quelques autres personnes comme ambassadeurs en Chine. Avant de partir, il voulait léguer quelque chose à ses descendants et témoigner sa reconnaissance à ses ancêtres.
Aujourd'hui, la famille garde encore quelques unes de ses reliques comme l'épée et le sceau dans leur maison traditionnelle. De Belle architecture, cette maison est située à l'intérieur d'un grand jardin et entourée par une haute clôture en style architectural chinois et japonais. La maison est divisée en deux parties : La partie principale est le lieu de culte à trois portes : Les deux portes de côté sont pour les hommes et pour les femmes), (la porte de gauche est réservée aux hommes et la porte de droite aux femmes), la porte du milieu est réservée aux grand-parents et n'est ouverte qu'au Têt (nouvel an chinois) ou pendant les festivals. L'antichambre et la salle de culte sont divisées par une grosse planche de bois. Celle-ci a été utilisée comme une barricade rappelant à tout le monde de baisser la tête pour se prosterner devant l'autel des ancêtres en entrant.
Derrière la maison du culte se trouve un morceau de terre élevé où l'on enterre le cordon ombilical du nouveau né.
Les membres de la famille viennent souvent visiter leurs ancêtres quand ils souhaitent obtenir leur soutien. Sur l'autel des ancêtres, sont rangées en ordre des petites boîtes en bois. Chacune d'elle renferme une relique et la biographie du défunt gravée en caractère chinois. La position de chaque boîte dépend de l'ordre des morts dans la famille.
Durant les fêtes, les chefs de la famille ouvrent ces boîtes et tous les membres de la famille viennent pour se remémorer leurs ancêtres.
Tous les ans, à date fixe, tout le monde se rassemble et brûle des baguettes d'encens pour témoigner de leur piété et de leur reconnaissance. La réunion se tient dans le jardin devant la maison. Ce temps passé ensemble permet de consolider les liens de parenté. Maintenant la maison des ancêtres de la famille Trân est ouverte aux touristes pour présenter l'architecture intacte de la cité ancienne.

patricia.bntAuteur : Postée le 11 décembre 2011 par patricia.bnt
Vu 188 fois
Ho Chi Minh / HanoïUn récit/album du carnet de voyage :
Ho Chi Minh / Hanoï
9 ème jourRécit/album précédent :
9 ème jour
11, 12, 13, 14  èmes  joursRécit/album suivant :
11, 12, 13, 14 èmes jours
Commentaires
Votre commentaire pour ce récit/album(*) [?]

Enregistrer

(*) Ces champs doivent obligatoirement être renseignés.

Chercher dans Visoterra
77 visiteurs connectés
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture
Fermer [x]Recommandations