De la vallée des roses aux gorges du Dadès

Fin d'été dans le sud MarocainUn récit/album du carnet de voyage :
Fin d'été dans le sud Marocain
De l'Atlas aux dunesRécit/album suivant :
De l'Atlas aux dunes
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail

3ème jour au Maroc, nous repartons tranquillement vers la vallée des roses. On s'arrête d'abord devant la kasbah de Ouarzazate histoire de faire deux ou trois photos.

Paysages de l'Atlas
Paysages de l'Atlas

Nous traversons d'abord un plateau désertique et pouvons voir le lac du barrage El Mansour au loin. Hassan nous dit qu'il a rarement vu le barrage aussi plein et nous explique que sa gestion plutôt catastrophique a dénaturé la vallée du Draa en aval. La production d'électricité a été largement favorisée au détriment de l'irrigation.

Au loin, les sommets de l'Atlas sont enneigé, ce qui est plutôt rare à cette époque de l'année. Il y a eu ces derniers jours des orages qui ont parfois été accompagnés de grêle, même dans le désert. Ca nous vaudra plusieurs détours pour la suite du voyage...

Nous rejoignons la vallée des Roses qui n'a de 'rose' que le nom à cette époque de l'année. Il faut plutôt venir au printemps pour y voir les fleurs. Les habitants fabriquent toutes sortes de produits parfumés à la rose. Toujours est-il que cette vallée fertile contraste avec le paysage aride environnant.

La route continue le long d'un oued et nous traversons plusieurs petites villes et longeons des kasbahs. Au détour d'une piste que nous empruntons sur quelques kilomètres, nous passons devant la kasbah d'Amerhidil qui figure sur les anciens billets de 50 Dirhams.

Avant midi, nous nous dirigeons de nouveau vers les contreforts de l'Atlas. J'apprécie vraiment ces paysages de montagnes arides, mais colorés, et entrecoupés de vallées verdoyantes.

Déjeuner dans un petit restaurant. Toujours et encore tajine au menu.

En début d'après midi, nous marchons un peu accompagnés d'un jeune du coin peu bavard, mais qui nous montre de chouettes coins.

Puis, nous reprenons une piste en mauvais état jusqu'aux gorges du Dadès. Sur le chemin, nous rencontrons une famille troglodyte. Seules les femmes sont là, les hommes accompagnant les troupeaux de moutons/chèvres sur les haut-plateau de l'Atlas. Leur mode de vie est très rudimentaire et leur existence même inconnue de bon nombres de marocains. Nous ne sommes pas trop à l'aise d'être introduit comme cela chez ces personnes et de découvrir leur intimité, même si nous sommes conscient que quelques pièces leur sont laissées.

Pour terminer la journée, nous longeons le Dadès jusqu'à notre hôtel situé au fond des gorges.

visoterraAuteur : Postée le 14 février 2011 par visoterra
Vu 369 fois - 1 recommandation
Fin d'été dans le sud MarocainUn récit/album du carnet de voyage :
Fin d'été dans le sud Marocain
De l'Atlas aux dunesRécit/album suivant :
De l'Atlas aux dunes
Commentaires
Votre commentaire pour ce récit/album(*) [?]

Enregistrer

(*) Ces champs doivent obligatoirement être renseignés.

Chercher dans Visoterra
49 visiteurs connectés
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture
Fermer [x]Recommandations