Découverte des environs de Pontarlier

Carnet de voyage dans le Doubs

Pont  Aha, deuxième enceinte

Avec le petit frère, sa copine et des amis venus loger chez moi quelques jours, j'ai plus ou moins entrepris de leur faire connaitre les environs de Pontarlier.
Mon frère arrivé un peu tard dans la soirée nous n'avons pas fait grand chose ce soir là mis à part des jeux de société. Et on a essayer de prévoir les moments qu'on aurait de libre en commun, car je continue de travailler cette semaine.

Durée : 1 jours ( du 20/02/2007 au 20/02/2007)
Zone : Doubs (+ de carnets de voyage) (Carnet sélectionné)[?]
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail
bibi
Carnet de voyage créé par bibi
Le 28 février 2007

Vu 1295 fois
1

Les Fourgs

Le matin on a entrepris de visiter un peu Pontarlier, histoire de donner des repères au nouvel arrivant. Nous sommes donc passé sous la porte Saint Pierre, avons emprunté la rue de la république qui est l'organe majeur de Pontarlier, avec tous ses commerçants. Nous sommes passé devant la chapelle des Annonciades, ceci pour aller jusqu'au cinéma où nous avons pris le programe en vue d'une petite soirée sympas dans la semaine...
Ceci nous amène à l'église Sainte Bégnine, située non loin de la rue des ramparts et oui Pontarlier a ses ramparts, du moins des restes comme une ville fortifiée.
Puis nous nous dirigeons vers le terrain de bi-cross, cela pourrait interrssé mon frère qui fera du VTT dans la semaine, pour cela nous longeons le Doubs qui traverse la ville.
Pour l'après midi, nous décidons de commencer par une petite randonnée pédestre afin de se mettre en jambe pour le restant de la semaine, et oui il y a peu de neige cet hiver, donc la randonnée à pied remplacera la randonnée à ski normalement pratiquée à cette époque là de l'année.
Nous montons vers la roche Sarazine, c'est une falaise qui surplombe une combe dans laquelle se trouve un tout petit village, Montpetot.
Nous boucleront notre trajet en traversant cette combe d'un bout à l'autre. Mais auparavant nous observons depuis ce point de vue le grand Taureau, sommet dominant Pontarlier.
Lorsque nous nous trouvons dans la combe il nous vient la sensation d'être au bout du monde, isolé. Puis nous arrivons à Montpetot dont on apperçoit la chapelle. Nous bouclerons en retrouvant la voiture un peu plus loin.

La porte St Pierre à Pontarlier
Chapelle des Annonciades à Pontarlier
La roche Sarrazine
Chapelle de Montpetot
Voir le récit avec photos et commentaires

Le Grand Taureau

Nous partons en fin d'après-midi. Nous montons sur le Larmont en voiture et au départ théorique des pistes de ski de fond on commence à marcher en direction du Grand Taureau. La route est par endroit recouverte de neige. Puis plus nous montons plus il y a de neige. L'ascention se fait en forêt, en pré-bois et en terrain découvert, une richesse de milieux différents. Arrivé au sommet, une vue s'offre à nous, nous appercevons le deuxième plateau du Jura, là où se trouve Pontarlier.
Un panneau de sentier nous indique que la frontière suisse n'est plus très loin. Ce panneau explique la création de la frontière, ses avantages à 'en trouver à proximité, ce lieu d'échanges officiels ou interdits...
Un vestige de fortification du XXème siècle persiste tout au sommet. Puis nous nous dirigeons en direction de la frontière, nous ne nous appercevons pas de sont franchissement, mais le balisage bleu/jaune devient un losange jaune soit le balisage suisse. Nous sommes en Suisse.
Nous nous retournons pour retourner vers la voiture, et nous assistons à un coucher de soleil avec de magnifiques couleurs.
En redescendant nous faisons une halte pour prendre en photo la ville de Pontarlier de nuit, tout éclairée.

Coucher de Soleil
Pontarlier de nuit
Voir le récit avec photos et commentaires

Le fort Mahler, le Larmont

Je n'ai que ma matinée de libre. Une petite randonnée s'impose en direction du Fort Mahler. Nous débutons cette randonnée au pied du massif du Larmont. La progression en monté se fait exclusivement en forêt. Mais Nous arrivons au point de vue du fer à cheval. Il nous offre une vue sur la fauconnière, falaise, forêt, où aurait été pendu la dépouille du seigneur Monfaucon suite à une aventure avec Berte de Joux alors que son vrai mari n'était pas encore rentré de croisade...
Nous appercevons les méandres du Doubs avant son entrée dans Pontarlier. Une très belle vue sur le Château de Joux, qu'une grue de chantier gache un peu il faut tout de même le dire, car celui-ci est en cours de rénovation... Et nous distinguons aussi notre objectif, le fort Mahler.
Tout ceci dans la fumée que produit l'entreprise Decreuse, juste en dessous de nous, pour fumer la célèbre saucisse de Morteau. Cela donne un air surréel.
Nous poursuivons en direction du fort Mahler, que nous atteignons en même temps qu'un petit groupe d'enfants...qui ont emprunté un chemin opposé au notre. Nous prenons quelques photos du fort de Joux son rival ou son égal?
Il y a souvent des chamois à cet endroit mais nous ne les verrons pas ce jour là, les enfants les auraient-ils fait fuir?
Puis nous nous retournons en direction de la voiture en chemin nous prenons en photo la ville de Pontarlier, et quelques photos d'arbres en hiver.

Les méandres du Doubs
Château en rénovation
Stelle pour les combattants du Larmont
P tit Bill en randonnée dans un fauteuil
Voir le récit avec photos et commentaires

Le fort de Joux

Après une grasse mat plus ou moins généreuse suivant les cas, nous prenons la décision de marcher un peu pour monter au fort de Joux.
Nous apercevons plusieurs chamois à différents endroits, entre autre au belvédère du fer à cheval où quelques jours plus tôt nous nous trouvions mais pas les chamois. On en apperçoit aussi plus près derrière la fabrique de saucisses de Morteau Decreuse. Nous marchons sur une route goudronnée jusqu'au fort. Après avoir regarder l'heure nous nous décidons à faire la visite que je savais très interressante.
Après une heure et demie passée dans ce château en compagnie d'un très bon guide qui a rendu très vivante sa visite, nous nous retournons par le même chemin aux voitures qu'on avait laissé en contre-bas. Durant la visite il s'était mis à neigé et tout était blanc à notre sortie.
Lors de la descente on apperçoit à proximité quatre chamois que nous prenons en photo, mais la luminosité est faible.
Retour à Pontarlier pour mettre certains au train.

Forteresse
Fort de Joux
Casernements au fort de Joux
Architecture de Vauban
Voir le récit avec photos et commentaires

Découvrez aussi tous les autres carnets de voyage dans le Doubs proposés par les Visoterriens.

1
Carte du voyage
Chercher dans Visoterra