30 janvier 2008 - Pamukkale, Hiérapolis.

Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail

Grand ciel bleu et froid vif ce matin sur Alanya.

Nous quittons l'hôtel vers 8 heures en direction de Pamukkale: environ 4 heures de route.
tout en écoutant les explications de Kémal, nous admirons le paysage, et passons d'un côté à l'autre du car pour prendre des photos (surtout moi!)

Pause pipi et café près du lac Özyurt. Il fait très froid.

Nous poursuivons notre route en direction d'Isparta. Les nuages s'accrochent aux montagnes et on voit qu'il a neigé avec du vent. C'est joli en hiver, et ce doit être magnifique au printemps.

Arrivée en bas de Pamukkale vers midi, nous commençons par nous restaurer.
Le car nous laisse ensuite à l'entrée du site. Celui-ci se traverse, il nous récupèrera à la sortie.

Bien couvertes, mais gelées quand même, nous sommes prêtes. Le vent, glacial, souffle en raffale, et de temps en temps on voit voler des flocons. Moi qui pensai qu'en Turquie j'allai trouver de la douceur, je ne fais pas de différence avec mon plateau Bugiste.

Arrivés par le haut du site, nous traversons quelques vestiges Romains (il y avait ici une station thermale) pour accéder au "site de coton".
Ce sont des sources d'eau chaudes, qui en s'évaporant ont recouvert la colline de calcite blanche.

Le soleil est de plus en plus présent, et encore très haut dans le ciel, cela rend très difficile la prise de photos dans tout ce blanc.
Nous décidons donc de commencer par la visite du théatre Romain de Hiérapolis dominant le site.
Comme notre temps de visite est limité (beaucoup trop court compte tenu de la richesse du lieu), nous faisons cette visite au pas de charge. Le froid étant mordant, cela nous réchauffe.

Nous retrouvons Pamukkale dans une lumière moins crue, de plus l'horizon s'est débouché et nous appercevons les montagnes alentour.
Ce site est vraiment extraordinaire avec ses cuvettes qui communiquent entre elles et ce blanc pur.
La nature est vraiment surprenante d'originalité!

Nous retrouvons Kémal et le groupe à l'heure dite (presque) nous sommes bien sûr les dernières (oserais-je dire: comme d'habitude?).

Et nous prenons la direction de la sortie en traversant l'antique cité de Hiérapolis (qui devait être une splendeur)
Les explications de Kémal nous ont permis d'imaginer facilement comment étaient organisées les rues, les bâtiments et la vie des habitants.

Le froid se fait plus pénétrant; d'autant que nous restons sans bouger pour écouter Kémal et que le soleil baisse.
Véro ne dit rien, mais on la sent gelée jusqu'aux os, et moi j'ai les mains et les pieds en glaçon.

Nous traversons ensuite la nécropole. Des tombeaux en tout genre: creusés, perchés....

Tout le monde allonge le pas, tant l'envie de se mettre au chaud devient pressante.
Nous retrouvons notre car et notre chauffeur, et arrivons à l'hôtel juste à temps pour le coucher du soleil sur la mosquée: magique!

Nous sommes dans un hôtel thermal: il y a des sources chaudes.
On peut se baigner dans un bassin couvert, mais il y a vraiment beaucoup de monde.
On peut aussi se baigner dehors, dans l'eau qui arrive directement de la source. Nous avons très longuement hésité tant la température extérieure est froide, mais nous n'avons pas regretté d'avoir claqué des dents 2 mn avant que l'eau ne nous réchauffe (elle sort à 70°), nous avons même du
changer de bassin: l'eau était trop chaude!
Le corps au chaud, la tête au frais, nous nous sommes délassées un bon moment!

Photos du récit/album

Lancer le diaporama

petite106Auteur : Postée le 10 novembre 2009 par petite106
Vu 493 fois
Commentaires
Votre commentaire pour ce récit/album(*) [?]

Enregistrer

(*) Ces champs doivent obligatoirement être renseignés.

Chercher dans Visoterra
39 visiteurs connectés
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture
Fermer [x]Recommandations