De Ouarzazate à Taliouine...425 kms

De Cajarc à Saint Louis du SénégalUn récit/album du carnet de voyage :
De Cajarc à Saint Louis du Sénégal
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail

En ce matin du 9 octobre, après avoir fait le plein en Gas oil, nous allons faire un tour pour voir le fameux palais du Glaoui, bâti en terre séchée : l’architecture en étage pour ce type de construction étant assez rare, mérite d’être signalée.
La veille, nous avions décidé de poursuivre jusqu’à Zagora par la Vallée du Drâa : il eut en effet été dommage de zapper ce parcours compte tenu de l’éloge qui en est fait.
Et effectivement, nous n’avons pas été déçu : une saignée de verdure flamboyante, arrosée par le Drâa et composée principalement de palmiers datiers dans un paysage désertique.
Nous avons fait une quantité impressionnante de photos, avec un arrêt au km « tatouffe m’étouffe » où nous avons rencontré Mohammed qui a proposé ses services d’hébergement et de guide. Rendez vous fut pris avec Manu qui a promis de revenir.
Zagora : ville terminus avant le grand désert de sable du Sahara. Antérieurement, un panneau indiquait que Tombouctou était à 52 jours (de chameau)…mais à notre grand regret, il a disparu lors de la construction de l’hôtel de Région. Vraiment dommage que ce panneau mythique n’ait pas été conservé.
Après avoir pris un jus d’orange frais et désaltérant,en compagnie "d'hommes du désert" attablés à une terrasse de café, nous avons repris la route pour revenir sur nos pas, jusqu’à la bifurcation de la petite ville d’Agdez et ensuite piquer vers le sud en direction de Taroudant. La route était absolument désertique : nous n’avons croisé qu’un véhicule et doublé un camping car suisse. Une partie de cette route était en piste ce qui a permis de tester le confort du 4x4 sur ce type de terrain.
Il s’est admirablement comporté à tel point que nous avions l’impression d’être dans un « pullman », et nous avons presque regretté que cette portion soit si courte.
Arrivée et nuit à Taliouine à l’hotel Askaoun. Confort très rustique, mais accueil très chaleureux. Le système douche/wc intégré nous a bien fait rigoler : le caillebotis amovible fait toute la différence... pour ne pas tomber dans le trou. Avec un couple de français en Renault Scénic, nous étions les seuls clients.
Kilométrage : 114 971 ; 425 km parcourus.

Photos du récit/album

Lancer le diaporama

BeerootAuteur : Postée le 20 août 2007 par Beeroot
Vu 258 fois
De Cajarc à Saint Louis du SénégalUn récit/album du carnet de voyage :
De Cajarc à Saint Louis du Sénégal
Commentaires
Votre commentaire pour ce récit/album(*) [?]

Enregistrer

(*) Ces champs doivent obligatoirement être renseignés.

Chercher dans Visoterra
54 visiteurs connectés
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture
Fermer [x]Recommandations