Dubrovnik, la cité où "la liberté ne se vend pas"

Croatie, destination soleilUn récit/album du carnet de voyage :
Croatie, destination soleil
Istrie verteRécit/album précédent :
Istrie verte
Rab, l'île du soleilRécit/album suivant :
Rab, l'île du soleil
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail

L'écrivain irlandais George Bernard Shaw a dit "Si vous cherchez le paradis sur terre, allez à Dubrovnik". On ne saurait mieux dire.
Dubrovnik, la "perle de l'Adriatique", comme on la surnomme, meurtrie et détruite pendant la guerre d'indépendance de l'ex-Yougoslavie, a retrouvé aujourd'hui sa beauté et son énergie.
Ses palais ont été magnifiquement restaurés, ses toits de tuiles rouges refaits, et la ville a renoué avec son lustre d'antan. Entre montagne et mer, Dubrovnik bouillonne de vie. L'ancienne Raguse est plus que jamais la ville où "la liberté ne se vend pas, même pour tout l'or du monde", ainsi que l'affirme la devise à jamais gravée à l'entrée de la forteresse Lovrijenac.

perline9Auteur : Postée le 13 July 2012 par perline9
Vu 350 fois - 1 recommandation
Croatie, destination soleilUn récit/album du carnet de voyage :
Croatie, destination soleil
Istrie verteRécit/album précédent :
Istrie verte
Rab, l'île du soleilRécit/album suivant :
Rab, l'île du soleil
Commentaires
Votre commentaire pour ce récit/album(*) [?]

Enregistrer

(*) Ces champs doivent obligatoirement être renseignés.

Chercher dans Visoterra
24 visiteurs connectés
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture
Fermer [x]Recommandations