Kenya

Ciné-RêveUn récit/album du carnet de voyage :
Ciné-Rêve
EthiopieRécit/album précédent :
Ethiopie
TanzanieRécit/album suivant :
Tanzanie
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail

Le 13 Avril, nous passons la frontière Ethiopie/Kenya sans aucun problème.
Le Kenya semble à première vue un pays beaucoup développé et organisé que l'Ethiopie.
Nous apprenons que les 600 kms devant nous sont très durs. La piste est principalement faite de tôles ondulées, de boue et de pierres tranchantes. Le matériel sera mis à rude épreuve.
Par ailleurs, nous décidons de prendre avec nous un garde armée pour nous escorter entre Moyale et Isiolo, section réputée pour ses attaques. En effet, dans ces régions, il y a beaucoup de nomades et les vols de bétail sont monnaie courante. Quelques bandits rôdent aussi et n'hésitent pas à attaquer les touristes.
Nous ferons ces 600km en 2 jours. : nous roulons nuit et jour et dormons très peu. Nous sommes tous épuisés.
C'est d'ailleurs sur cette piste où nous rencontrons notre première avarie technique : un de nos amortisseurs nous lache ; après de nombreux essais pour le réparer, nous décidons de poursuive la route sans celui-là. Il nous faudra attendre Marsabit pour trouver un garage où nous pourrone le faire resouder.

A l'approche de Nairobi (200km avant) nous posons nos roues dans une bananeraie. Le payasage est totalement différent de ce que nous avons vu auparavant. La terre est rouge, et la végétation est luxuriante.
Nous obtenons l'accord de la responsable des lieux. Cette dame fait vivre l'ensemble de la population locale, elle emploie près de 6000 personnes.
Nous décidons de projeter devant 250 personnes, un Charlie Chaplin. Ce film provoque en quelques minutes l'euphorie des grands comme des petits. Nous sommes heureux de voir que nos projections marchent et procurent à ces habitants de la joie. Nous apprendrons par la suite qu'aucun blanc n'était jamais venu auparavant dans ces lieux.
Malheureusement, la projection sera stoppée à cause d'une pluie torentielle. Nous sauvons le matériel. Cependant, nos tentes, au préalable montées, font office de piscine. Nous sommes tous trempés. Nous ferons séchés nos affaires le lendemain entre deux averses.
La dame nous offre des régimes de bananes ainsi que des avocats. Elle nous reçoit chez elle, ce sera notre première invitation chez l'habitant.

Pour le retour, la route est très grasse mais notre matériel passe sans problème.
nous reprenons le macadam pour filer en direction de Nairobi,notre objectif étant d'y dormir le soir. Un expatrié français nous y attend et très gentillement nous ouvrira sa maison. Lorsque l'on voyage, la solidarité française est réellement présente.
Apres un bon repos, une nuit dans de bons lits !!!! nous sommes le 16 avril et décidons de partir de Nairobi pour reprendre la piste et nos projections.
Nous prenons la direction du sud vers le parc Amboseli (à la frontière du la Tanzanie )

Apres Nairobi, de fil en aiguille nous avons effectué une projection dans un village maissai.
Le choc des cultures fut particulièrement enrichissant. En effet, nous rencontrons des personnes qui n'ont généralement vu aucun Blancs de leurs vies. L'étonnement est de taille. Les enfants pleurent en nous voyant... les parents s'amusent de voir leur progéniture nous prendre pour des animaux effrayants !!!!

Photos du récit/album

Lancer le diaporama

  • Passage delicat
  • Nos spectateurs,Kenya
  • Une installation de projection
  • Notre garde armé
  • Projection chez les massais
  • solidarité des chauffeurs en cas de panne
edhautefeuilleAuteur : Postée le 25 mars 2010 par edhautefeuille
Vu 163 fois - 1 recommandation
Ciné-RêveUn récit/album du carnet de voyage :
Ciné-Rêve
EthiopieRécit/album précédent :
Ethiopie
TanzanieRécit/album suivant :
Tanzanie
Commentaires
Votre commentaire pour ce récit/album(*) [?]

Enregistrer

(*) Ces champs doivent obligatoirement être renseignés.

Chercher dans Visoterra
32 visiteurs connectés
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture
Fermer [x]Recommandations