Ethiopie

Ciné-RêveUn récit/album du carnet de voyage :
Ciné-Rêve
DjiboutiRécit/album précédent :
Djibouti
KenyaRécit/album suivant :
Kenya
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail

Nous avions beaucoup d'appréhension sur la découverte de ce pays : en effet l'Ethiopie est l'un des seuls pays d Afrique à n'avoir pas été colonisé et nous avions entendu dire que les étrangers n'étaient pas particulièrement les bienvenus.... certains nous ont même raconté qu'on leur avait lancé des cailloux...

Les paysages traversés sont rééllement magnifiques. Nous rencontrons au nord du pays un climat sec et aride. A notre grande étonnenement, nous sommes bien reçus par la population locale. Cependant, sans cesse, on nous demande de l'argent et des bouteilles d'eau. Cela est de plus en plus pesant. En effet nous ne pouvons pas tout donner en permanance. Que devons nous faire ? donner sans compter et sans aucune raison (ce qui est différent de donner en contrepartie d'un service...) ou alors résister à notre conscience ? La pauvrete est rééllement presente. Principalement dans les petites villes.

Nous faisons en Ethiopie notre deuxieme projection dans un village. L explication de notre action est particulierement difficile. Par chance, il y a dans le village un jeune homme parlant un peu anglais. Il sera notre interprete avec le chef du village. Ici nous devons obligatoirement demander au chef du village et ainsi avoir son accord.
Apres de longues heures de pourparlers nous installons notre bivouac et notre materiel de projection.
Le village s'installe en face de l'ecran de façon très hiérarchique : le chefs et les hommes importants a gauche puis les hommes puis les femmes, puis les adolescent et enfin les enfants a droite. Peu a peu, environ 100 personnes scrutent chacun de nos mouvements.
La projection commence par un cartoon puis suit le livre de la jungle. Les enfants adorent et rigolent...
A la fin de la soirée nous avons à notre disposition cinq personnes qui veilleront sur nous toute la nuit.
Nous ponvons ainsi discuter avec eux sur leur culture et impression de la soiree.
Meme si nous sommes leurs invites, comme ils nous le répètent, ils nous demandent quelques birs (monnaie locale) pour acheter leur drogue locale... le khatt : feuillage qui se mastique et qui leur permet de rester eveillés.
Nous partons le lendemain tôt pour continuer notre piste. Nous ferons deux jours après une autre projection dans un village de bucherons. L hilarite sera au rendez vous grâce à Charlie Chaplin !!!!!

Photos du récit/album

Lancer le diaporama

  • Première projection
  • La piste en Ethiopie.
  • Pose pique nique
edhautefeuilleAuteur : Postée le 25 March 2010 par edhautefeuille
Vu 107 fois
Ciné-RêveUn récit/album du carnet de voyage :
Ciné-Rêve
DjiboutiRécit/album précédent :
Djibouti
KenyaRécit/album suivant :
Kenya
Commentaires
Votre commentaire pour ce récit/album(*) [?]

Enregistrer

(*) Ces champs doivent obligatoirement être renseignés.

Chercher dans Visoterra
25 visiteurs connectés
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture
Fermer [x]Recommandations