Xi'an 8ème jour

ChineUn récit/album du carnet de voyage :
Chine
Xi'an 7éme jourRécit/album précédent :
Xi'an 7éme jour
Pingyao 9ème jourRécit/album suivant :
Pingyao 9ème jour
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail

Aujourd'hui nous partons pour le village néolithique de Banpo situé à quelques kilomètres du centre ville. Nous prenons le bus 105 et grace aux idéogrammes de mon Harraps, on arrive à se faire indiquer l'arrêt et plus ou moins le chemin à suivre par la suite.
.
Après 300m dans une petite ruelle, on trouve l'entrée du musée où contrairement au tour de la veille, il n'y a personne. Le musée abrite les restes d'un village du néolithique, imprimés dans le sol. Il y a quelques restes de poteries et des squelettes en bon état.
.
Nous retournons dans Xi'an pour manger dans la rue Beiyanmen. Après des brochettes et un dessert étouffe chrétien (beignets de pommes et de bananes recouvert de caramel !), nous faisons un tour par les petites ruelles pleines de petites boutiques. Cela ressemble beaucoup aux souks du Maghreb.
.
Nous continuons notre chemin jusqu'aux remparts sur lesquels nous accédons par la porte ouest. Il y a pas des gens en vélo (normal ou tandem), des mini-voiturettes électriques et des cyclo-pousses. Nous marchons jusqu'à la porte sud en comparant la ville intérieure (anciens bâtiments rénovés ou nouveaux bâtiments construits dans le style ancien) et la ville extérieure (faite de gratte-ciels et de bâtiments modernes).
.
Après avoir fait quelques achats et pris le bus sans manquer les arrêts, nous sommes de retour à l'hôtel pour se préparer à prendre le train le soir même. Ayant rendu la chambre le matin, nous utilisons les douches communes du 5ème étage de l'hôtel et devant la saleté des lieux, nous ne regrettons pas d'avoir prix une chambre les jours précédents !
La pluie a fait sont apparition et la foule devant la gare a disparue comme par magie. Celle-ci s'est réfugiée à l'intérieur de la gare et l'horaire de notre train approchant, tout le monde commence à s'entasser devant les portes d'accès aux quais.
.
Lorsque les portes s'ouvrent, c'est la bousculade… Les premiers aux trains ont les meilleures places donc tout le monde pousse ! C'est la technique de l'entonnoir étant donné que le passage au niveau des portes d'accès n'est pas large. On se met donc en mode bulldozer, le gros sac à dos sur le dos et le petit devant… Par chance, nous dépassons d'une tête la majorité des chinois, mais malgré leurs petits gabarits, pas de choix sur la trajectoire, on suit le flux…
.
Le train que nous prenons n'est pas le même que celui entre Beijing et Xi'an qui devait être grand luxe. Les couchettes sont sommaires, alignées dans le wagon sans compartiments, avec des draps usés qui ressemblent plus à des serviettes éponges. Comme il n'y a pas de climatisation les fenêtres sont entrouvertes pour ne pas mourir de chaud, mais comme il pleut on se fait arroser ! Pas de rideaux aux fenêtres donc dans chaque gare, on se retrouve comme en plein jour… Malgré l'état du train et des couchettes, on passe tout de même une bonne nuit…

Photos du récit/album

Lancer le diaporama

Jean MarieAuteur : Postée le 19 septembre 2009 par Jean Marie
Vu 359 fois - 1 recommandation
ChineUn récit/album du carnet de voyage :
Chine
Xi'an 7éme jourRécit/album précédent :
Xi'an 7éme jour
Pingyao 9ème jourRécit/album suivant :
Pingyao 9ème jour
Commentaires
Votre commentaire pour ce récit/album(*) [?]

Enregistrer

(*) Ces champs doivent obligatoirement être renseignés.

Chercher dans Visoterra
16 visiteurs connectés
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture
Fermer [x]Recommandations