Pingyao 10ème jour

ChineUn récit/album du carnet de voyage :
Chine
Pingyao 9ème jourRécit/album précédent :
Pingyao 9ème jour
Datong 11ème jourRécit/album suivant :
Datong 11ème jour
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail

L'hôtel est sympa, mais bruyant de bon matin… heureusement que j'avais gardé mes bouchons d'oreille KLM…
.
Après avoir pris le petit déjeuner et largué les sacs à la réception de l'hôtel, nous partons marcher sur les remparts. Nous marchons de la porte sud à la porte est et nous sommes étonnés du panorama. A l'intérieur des remparts, à part les maisons des rues principales qui ont été bien retapées, le reste de maisons sont en piteux état. Mais d'un coté, c'est plus authentique… dans quelques années, lorsque toutes les maisons auront été retapées, ça fera plus "parc d'attraction" pour touristes étrangers. Déjà, la rue principale est composée d'une suite d'hôtels, de restaurants, de magasins de souvenirs, de petites épiceries…
.
A l'extérieur des remparts, c'est déjà plus le chaos. Les maisons sont décrépies, les rues sont moins entretenues et les voiturettes refont leur apparition. Néanmoins, on voit les chinois dans leur vrai mode de vie et pas à travers d'une carte postale…
De part et d'autre des remparts, nous regardons d'un œil amusé les bouchers en plein air, les tricycles transportant les œufs dans ces rues pavées, les réparations de fortunes sur les roues de ces tricycles malmenés…
.
Redescendus dans la vieille ville par la porte est, nous allons visiter une des premières sociétés de gardes et quelques anciennes maisons de dignitaires. Nous visitons ensuite le Rishengchang Exchange Shop qui est connu pour être la première banque au monde, créé au XVIIIème siècle.
.
Nous prenons de la hauteur en montant dans l'ancien hôtel de ville qui enjambe la rue principale. L'escalier est à pic et il faut baisser la tête… mais la perspective est intéressante !
.
La chaleur étant étouffante, nous retournons nous abriter du soleil à l'hôtel en y dégustant une bonne Tsingtao ! Pas mal de touristes demandent au patron de s'occuper de leur acheter les billets de train pour leur prochaine destination. Dommage, c'est une des parties les plus sympa de ce voyage : essayer de se faire comprendre par des chinois qui ne parlent pas un seul mot d'anglais ! (fun garanti !!).
.
Après avoir quitté l'hôtel sous les au revoirs chaleureux des propriétaires (commerciaux, mais sympa), nous prenons un petit tricycle taxi pour aller à la gare.
Nous essayons tout d'abord de changer nos billets "debout" pour des couchettes dures, mais la guichetière nous affirme qu'il n'y en a plus… Aïe !
Sur le quai, nous montons directement vers les wagons lits et après avoir joué des coudes pour atteindre un petit guichet installé dans un wagon bondé, nous arrivons à nous faire surclasser. Yes !
.
La qualité du train est entre celui de Beijing à Xi'an et celui de Xi'an à Pingyao. Ce qui est étrange, c'est que contrairement à ce que la femme au guichet nous annonçait, il y a plein de couchettes libres…
Après avoir avalé un bol de nouilles instantanées (achetées dans le train) et avoir essayé tant bien que mal de demander au contrôleur l'heure d'arrivée à Datong, il est temps de dormir !

Photos du récit/album

Lancer le diaporama

Jean MarieAuteur : Postée le 19 septembre 2009 par Jean Marie
Vu 631 fois - 1 recommandation
ChineUn récit/album du carnet de voyage :
Chine
Pingyao 9ème jourRécit/album précédent :
Pingyao 9ème jour
Datong 11ème jourRécit/album suivant :
Datong 11ème jour
Commentaires
danoxe le 16 avril 2010 à 16:49

ce pays est formidable par sa diversite,de paysages,d'ethnies,et par la gentillesse des chinois?
j'y retournerai
daniel

Votre commentaire pour ce récit/album(*) [?]

Enregistrer

(*) Ces champs doivent obligatoirement être renseignés.

Chercher dans Visoterra
72 visiteurs connectés
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture
Fermer [x]Recommandations