Providencia

Autour de MitiUn récit/album du carnet de voyage :
Autour de Miti
Virgin Gorda British Virgin IslandRécit/album précédent :
Virgin Gorda British Virgin Island
TeotihuacanRécit/album suivant :
Teotihuacan
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail

Nous sommes surpris par la beauté de cette île montagneuse. Un vrai paysage de carte postale seulement entaché par les formalités d’entrée ou du moins leurs coûts ! Je crois que c’est la plus onéreuse pour nous, mais tant pis, même si c’est une île, elle fait partie de la Colombie, de l’Amérique, le troisième continent que MITI approche.
Des amis nous servent de guide et nous partons pour un tour de l’île. « Comment ca nous ne pouvons pas faire le tour de l’île ? » « Ben, oui, c’est la migration des crabes alors la nuit et le matin la route ouest est coupée ! » nous explique le chauffeur. Le tour de l’ile par l’unique route est rapide car l’île est petite. Un arrêt sur une plage du sud, un resto, baignade, serions nous en vacances ? L’après-midi, retour. Le chauffeur ralentit puis s’arrête. Aucun passager ne monte, aucun ne descend. Pourquoi s’arrête-t-il ? Une voisine nous explique qu’il s’arrête pour que nous voyons les miliers de crabes dans chaque interstice de la paroie rocheuse. Merci chauffeur.
Nous goûtons pleinement de cette nouvelle liberté depuis que l’école a disparu de notre planning. La plage, le village, un tour de trotinette sur la promenade, un tour chez le poissonnier, celui sous le bateau, la vie s’écoule rapidemment. Maintenant il pleut, demain nous chercherons à monter sur Santa Catalina l’île du pirate pour avoir une jolie vue sur le mouillage.
Le lendemain, notre équipée sauvage s’ébranle. Nous cherchons un chemin, demandons. Les réponses sont imprécises, depuis le dernier cyclone personne n’est plus monté, le chemin a peut être disparu. Qu’importe, machette à la main nous commencons notre progression. Le chemin disparait en effet, la marche est beaucoup plus pénible, la sueur perle sur nos visages et les formies du Nicaragua nous infligent de cuisantes morsures. « Et si on retournait à la plage ou si on mangeait une glace, ça ne vous dit pas ? » Retour. Nous n’irons donc pas faire de photo sur la colline.
Nous profitons de l’onde tropicale pour faire le plein d’eau et d’électricité. La machine à laver rattrape sont retard. Nous mettons de l’ordre. Un petit tour sur le voilier poliglote voisin Karaka, France, Australie, Angleterre, Ireland, Espagne, Dubaï…et Colombie de quoi échanger dans trois langues ! Même pas mal à la tête. De toute façon, l’objectif c’est de discuter pas de faire de nous des académiciens, Ca c’est sur !
www.autourdemiti.com

Photos du récit/album

Lancer le diaporama

mitiAuteur : Postée le 12 novembre 2010 par miti
Vu 269 fois
Autour de MitiUn récit/album du carnet de voyage :
Autour de Miti
Virgin Gorda British Virgin IslandRécit/album précédent :
Virgin Gorda British Virgin Island
TeotihuacanRécit/album suivant :
Teotihuacan
Commentaires
miti
miti le 18 novembre 2010 à 00:03

Arriver sur l´île de Providencia n'est pas du plus simple. Il existe un petit aérodrome avec des lignes régulières avec San Andres, ou un ferry hebdomadaire (2 heures de mer).
Il existe des hôtels sur l'île et tout un tas de centre de plongé. Pour ce déplacer, le bus ou le taxi (plus cher) mais la plupart des choses ce font à pied.
Pour San Andres, c'est plus simple car très touristique.

Votre commentaire pour ce récit/album(*) [?]

Enregistrer

(*) Ces champs doivent obligatoirement être renseignés.

Chercher dans Visoterra
34 visiteurs connectés
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture
Fermer [x]Recommandations