Décollage

Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail

Paris Atlanta dans le upper deck du 747, j'en rêvais depuis des lustres, c'était la first autrefois mais tourisme de masse aidant c'est maintenant de la classe eco, du moins sur ce vol Air France . Alors oui ça vaut le coup, on est peu nombreux, d'où moins de bruit sauf quand des vilains parents ont oublié le biberon d'eau sucré ou le Dafalgan pour bébé qui a mal aux oreilles et qui le fait savoir.
Côté contrôles, je me suis distinguée. Déjà à Paris j'ai fait partie des happy Few bénéficiant d'une palpation par une policière juste avant d'embarquer et de l'exploration
complète de mon bagage de cabine . A Atlanta j'ai eu droit à de nombreuses questions sur le motif de notre voyage et autres quizz auxquels j'avais déjà répondu en complétant le formulaire esta. C'est surtout moi qui les passionnait , Thierry n'a eu droit à aucune de ces faveurs. Est ce mon lieu de travail qui les a inquiété ? Une école de chimie par les temps qui courent c'est suspect . Atlanta, plus grand aeroport du monde mais c'est la 1ère fois que pour un vol en correspondance nous devions récupérér nos valises et les déposer nous mêmes sur le tapis des vols en correspondance ..des bagagistes français et du personnel adorable mais n'empêche .
Arrives à new orleans à 19h30 local Time mais déjà 2h30 du mat pour nous encore sur l'heure de Paris .
Depart pour mobile Alabama après avoir acheté un GPS , on va gagner du temps et de l'énergie

Auteur : Postée le 15 juillet 2015 par Wisteria Lane
Vu 28 fois
Commentaires
Votre commentaire pour ce récit/album(*) [?]

Enregistrer

(*) Ces champs doivent obligatoirement être renseignés.

Chercher dans Visoterra
73 visiteurs connectés
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture
Fermer [x]Recommandations