Sur la route de Jodhpur

Au Rajasthan, pays des MaharajahsUn récit/album du carnet de voyage :
Au Rajasthan, pays des Maharajahs
Une journée à JaisalmerRécit/album précédent :
Une journée à Jaisalmer
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail

Nous sommes maintenant le 23 mars et nous avons 335 Kms à faire : cela veut dire 7 heures 30 de route ! Le départ est donc prévu à 7 heures du matin.
Nous retrouvons le paysage de désert avec, toujours, ces arbres bizarres, quelques
huttes …
Lors d’une halte « technique », nous faisons un petit tour au marché, comme nous aimons le faire et ne le faisons pas assez pendant ce voyage…

C’est haut en couleurs, sympathique… Nous n’avons pas le temps de nous arrêter chez le barbier…

Mais nous avons celui de regarder les poteries !
Nous reprenons la route et nous arrêtons dans une carrière de marbre ! Je plains les ouvriers qui travaillent en plein soleil… et qui transportent les lourdes plaques.

Notre guide nous apprend que dans la région sud de Jodhpur, il existe une communauté, les Bishnoï, qui respecte la vie sous toutes ses formes, ce qui leur permet d’être en harmonie parfaite avec leur environnement. Grâce à eux, nous pouvons voir des troupeaux d’antilopes pas très loin de la route.
Et nous arrivons à Jodhpur, appelée ville bleue. En réalité, les pierres dont elle est bâtie sont roses mais, autrefois, les brahmines peignaient leurs maisons à la chaux pour éloigner les insectes. On y a rajouté de l’indigo.
Jodhpur est la troisième ville du Rajasthan, avec 1 million d’habitants. C’est la ville des épices qui ont été introduites à l’origine… par les portugais !
L’après-midi, nous partons visiter le fort Mehrangarh mais sur la route, nous nous arrêtons pour voir
le mausolée Jaswant Thanda, où fut incinéré, en 1889, le maharajah Jaswant Singh II
Quant au fort, il est magnifique ! Encore propriété du maharajah, la citadelle est maintenant un musée formé de plusieurs palais pleins de sculptures, de baies de marbre travaillé ou ajouré. Au-delà de la première porte, il nous faut gravir la rampe pour arriver au sommet de la citadelle. Nous admirons au passage les murs de la citadelle.

La rampe est ponctuée de 4 portes de siècles différents, la dernière datant du fondateur de la citadelle, Rao Jodha, au XVe siècle.
On retrouve les mains de « Sati »
La façade en grès rouge du palais Shringar Chowk est presque entièrement en sorte de moucharabieh pour permettre aux femmes de voir sans être vues.

Dans les salles ouvrant sur la cour, expositions de « howdah », ou nacelles utilisées pour se promener à dos d’éléphant, des palanquins royaux, chaises à porteurs

Au premier étage, une collection de « miniatures » magnifiques, représentant des scènes de cour et
des récits mythologiques, puis le palais des miroirs.
Au deuxième étage, la salle d’audience privée avec un plafond en bois doré et la chambre à coucher du prince ornée de peintures sur plâtre.
De la terrasse aux canons, on a une belle vue sur la ville. Et c’est vrai qu’elle est bleue !
Nous redescendons vers le bazar où, en fait, nous n’avons que le temps d’acheter des épices. Sachez en tout cas que l’Inde est premier producteur de poivre et que le thé « Darjeeling » est le meilleur. Nous, nous avons bien aimé le thé du Cachemire, dans lequel se trouve un mélange d’épices. Dommage, nous n’avons pas le temps de flâner ailleurs…

Photos du récit/album

Lancer le diaporama

junguilinAuteur : Postée le 09 mai 2007 par junguilin
Vu 578 fois
Au Rajasthan, pays des MaharajahsUn récit/album du carnet de voyage :
Au Rajasthan, pays des Maharajahs
Une journée à JaisalmerRécit/album précédent :
Une journée à Jaisalmer
Commentaires
Votre commentaire pour ce récit/album(*) [?]

Enregistrer

(*) Ces champs doivent obligatoirement être renseignés.

Chercher dans Visoterra
39 visiteurs connectés
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture
Fermer [x]Recommandations